Sciences humaines & sociales

  • Naufrages

    , ,

    • Anacharsis
    • 5 Mai 2022

    En avril 1431, le nef Querina, navire vénitien, quitte la Crète pour les Flandres, avec à son bord soixante-huit hommes. Le voyage devait durer dix mois. Dix-huit mois plus tard, seuls onze rescapés emplis d'effroi reviennent à Venise.
    De leur épouvantable naufrage, nous possédons deux témoignages, l'un de Pietro Querini, propriétaire et capitaine du navire, et l'autre des marins Cristoforo Fioravante et Nicolò de Michiel.
    Tous racontent comment, poussés par des tempêtes incessantes en plein Atlantique, après des semaines de dérive, ils échouèrent finalement au coeur de l'hiver boréal sur une île déserte de l'archipel des Lofoten, au nord de la Norvège.
    Dans ces récits de survivants nous est révélée avec une force rare la peur universelle de l'engloutissement dans les abysses.

  • Chef de guerre ; autobiographie

    Black Hawk

    • Anacharsis
    • 3 Février 2022

    En 1832, sous la poussée des colons américains, Black Hawk, chef des Indiens Sauks établis sur le Haut Mississippi dans l'Illinois actuel, se lançait dans une guerre - catastrophique - contre les États- Unis. Les Sauks, massacrés, divisés, furent refoulés vers l'Ouest et Black Hawk emmené en captivité. C'est alors qu'il écrivit sa célèbre Autobiographie.
    Ce récit, les premières mémoires d'un chef indiens, connut un immense succès. Le chef des Sauks y raconte les origines de son peuple, puis décrit sa carrière de chef de guerre, et surtout son combat contre les Américains.
    Il compose alors une fresque dépeignant le cynisme de ses adversaires et l'injustice tragique contre laquelle il a combattu jusqu'au bout. Ce livre est le dernier coup porté par le vieux guerrier à ses ennemis.

  • La nonne soldat

    Catalina De Erauso

    • Anacharsis
    • 14 Octobre 2021

    Née à la fin du XVIème siècle dans une famille noble de Biscaye, Catalina de Erauso se trouva vite enfermée dans un couvent. N'y tenant plus, elle s'enfuit et, adoptant des vêtements d'hommes qu'elle porta toute sa vie, devint soldat de fortune dans l'Empire espagnol. Elle raconte dans cette autobiographie romanesque ses aventures de fier-à-bras, qui rebondissent du Pays Basque à la Castille, de la Castille au Mexique, du Mexique au Pérou, du Pérou au Chili, d'un duel l'autre, d'une insulte à une balafre, d'une algarade à une fuite éperdue dans les pampas argentines.
    Ce récit rédigé d'une plume de hussarde possède une telle charge transgressive, introduit un tel trouble dans le genre, qu'il fascine tous les publics depuis trois siècles.

  • Condamnés à l'accablement tyrannique d'une vie de bête de somme, les esclaves noirs américains se sont vus contraints d'avoir recours à l'arme libératoire du rire.Se jouant des codes de l'univers borné de la plantation selon les modes divers du conte animalier, de la blague ou du boniment, ils affirmaient leur humanité face à leurs bourreaux.

  • Une enfance comanche

    Babb/Bianca

    • Anacharsis
    • 4 Avril 2019

    Le 4 septembre 1866, au Texas, la petite Bianca Babb, âgée de dix ans, était enlevée par une bande de Comanches. Adoptée par une jeune veuve, elle restera pendant sept mois auprès de sa « Maman Squaw ».
    Cinquante ans plus tard, elle se décida à mettre par écrit ses souvenirs de cette période.
    Mélange de cauchemars et de rêves d'enfant, son récit, brut, raconte le quotidien du campement, le travail exténuant, la peur, la faim, mais aussi les joies, les jeux et les peines de la fi llette.
    En une succession d'images fulgurantes, cruelles parfois, elle évoque un monde en voie de disparition, dont sa mère adoptive est sans doute la figure la plus bouleversante.

  • Les atrocités des pirates ; enquête

    ,

    • Anacharsis
    • 17 Mai 2018

    Àl'été 1822, au large de Cuba, Aaron Smith était capturé par des pirates alors qu'il s'en retournait de la Jamaïque en Angleterre.
    Le malheureux fut retenu des mois durant parmi eux et participa à leur vie de rapines. Arrêté par les autorités espagnoles, il fut ensuite livré à la justice britannique, qui lui intenta, en 1823, un procès pour actes de piraterie.
    Verdict : acquitté.
    Certains des témoins de ce procès avaient pourtant reconnu en lui tout simplement le chef des pirates qui, le visage barbouillé de poudre à canon et le sabre d'abordage au poing, les avait soulagés de leurs biens au large du récif cubain...
    En 1824, il faisait paraître à Londres Les Atrocités des pirates, un livre caméléon à la fois roman d'aventures et plaidoyer en faveur de son innocence.
    Il n'en fallait pas davantage pour que l'on menât autour de cet équivoque personnage une enquête approfondie, dont les conclusions extraordinaires dévoilent une page sensationnelle de l'histoire universelle de la piraterie.
    Accompagne´ d'une Enquête comprenant la traduction complète du compte rendu de son procès et diverses investigations portant sur le reste de sa vie, son récit est enfin mis en lumière. Jusqu'à établir, pour toujours, l'incroyable vérité sur Aaron Smith.

  • Des ombres à l'aube ; un massacre d'Apaches et la violence de l'histoire

    Karl Jacoby

    • Anacharsis
    • 20 Août 2020

    À l'aube du 30 avril 1871, dans le canyon d'Aravaipa en Arizona, une troupe d'Indiens Tohono O'odahm, de Mexicains et d'Américains massacrait dans leur sommeil plus de cent quarante Apaches, en majorité des femmes et des enfants.
    Avec un authentique talent d'écrivain, Karl Jacoby interroge dans ce livre les raisons profondes de la violence dans l'Ouest américain et les ombres portées qu'elle projette encore aujourd'hui. En imprimant à son enquête la forme de quatre récits juxtaposés rapportant l'histoire de chaque communauté impliquée, puis la mémoire que chacune d'entre elles a gardé de la tuerie, il propose une vigoureuse réflexion sur les effets provoqués par les actes génocidaires dans la pratique historienne, le travail de mémoire et la production de la violence.

  • La Légende des Soleils et l' Histoire du Mexique sont tous deux traduits à partir de manuscrits rédigés par les Aztèques au lendemain de la conquête du Mexique. Ils racontent comment les dieux ont mis en ordre l'univers, séparant le ciel et la terre, faisant croître les premières plantes et éclore les fleurs originelles. Autour de Quetzalcoatl, le fameux « Serpent à plumes », ils mènent une lutte acharnée contre la corruption des choses. Nimbés d'une poignante poésie jaillie de l'angoisse face à la force dévorante du temps, ces récits dévoilent une pensée et un imaginaire complexes, nés d'une expérience singulière de la vie.
    Texte fondateur, La Légende des Soleils n'avait encore jamais été traduite en français.

  • Expériences coloniales ; la Nouvelle-Caledonie (1853-1920)

    Isabelle Merle

    • Anacharsis
    • 3 Septembre 2020

    Isabelle Merle propose dans cet ouvrage une histoire de la colonisation de la Nouvelle-Calédonie à travers une plongée par en bas dans le monde des « petits blancs », ces populations appelées à s'enraciner dans des terres australes spoliées à leurs habitants originels. Déportés du bagne, Communards ou de droit commun, ou « colons libres » venus commencer une vie nouvelle, ces hommes et femmes, « matière première » d'un projet de peuplement aux antipodes, constituent une société complexe dont l'historiographie fait souvent peu de cas.
    Comprendre les mécanismes profonds de la colonisation suppose pourtant de prêter attention à ce monde transplanté, traversé de tensions, conflits et contradictions dont les effets se font largement sentir aujourd'hui encore.

  • Ambassades à Byzance

    Liutprand De Cremone

    • Anacharsis
    • 8 Avril 2021

    Liutprand de Crémone accomplit au milieu du Xe siècle deux ambassades à Constantinople, alors l'une des plus grandes villes du monde. Lors de la première en 948, il pénétra dans les salles les plus somptueuses du Grand Palais, en présence de l'empereur de Byzance. Il fut abasourdi par le faste de la cour, dont il rendit compte dans un bref récit. Vingt ans plus tard, il revenait au nom de l'empereur germanique Otton. Mal reçu, éconduit, traité comme un laquais, il retourna en Occident pour écrire un portrait au vitriol du monde byzantin.
    Ces deux récits constituent un témoignage primordial sur la cour byzantine : c'est en témoin oculaire que Liutprand nous autorise à pénétrer en des lieux fantasmatiques ;
    Mais son propos est aussi fondateur du dédain occidental envers l'Europe orientale.

  • Mémoires d'un janissaire ; chronique turque

    Constantin Mihailovic

    • Anacharsis
    • 16 Mai 2019

    À la fin du xve siècle, le Serbe Constantin Mihailovic adresse aux rois de Pologne et de Hongrie ses Mémoires d'un janissaire, où il récapitule les instants les plus dramatiques du siècle de fer et de feu qui vient de s'écouler.
    Il avait servi, de 1455 à 1463, dans le régiment turc des janissaires, lorsque l'Empire ottoman achevait la conquête du monde balkanique.
    En forme de chronique des règnes des sultans ottomans, son récit rapporte la disparition des principautés chrétiennes, et expose, de la bataille de Kosovo à la prise de Constantinople en passant par la figure de Vlad Dracul « l'Empaleur », toute la matière qui donna lieu, quelques siècles plus tard, aux romans nationaux dans les Balkans contemporains.

  • Prehistoire du futur - archeologies intempestives du territo Nouv.

empty