Musique

  • L'opéra est un art d'envoûtement. l'action dramatique, telle que la capte notre intellect, n'y vaut qu'à titre d'appel à un sens plus profond et affectif : la musique et les voix s'adressent à notre inconscient. jouant sur la corde de nos nostalgies, l'opéra nous ramène à l'espace-temps de notre prime enfance, à cet avant magique et oublié - mais toujours présent en nous - antérieur à l'apprentissage de la langue et des mots. il réveille notre sensibilité enfouie à l'inflexion unique et irremplaçable de la voix maternelle.
    Marie-france castarède en fait la brillante démonstration. ces préalables jetés, elle nous entraîne, exemples à l'appui (du couronnement de poppée à peter grimes, en passant par les grands classiques du baroque et de l'époque romantique), dans les paroxysmes de l'humain : cantatrices et chanteurs exaltent dans toutes leurs variantes, jusqu'au vertige et avec notre constante complicité, ces deux passions fondamentales que sont la passion amoureuse et la passion du pouvoir.
    Ce parcours constamment vivant réjouira l'amateur d'opéra, qu'il aidera à mieux comprendre son attachement intime à telle oeuvre ou tel ou tel de ses grands interprètes, et à franchir, qui sait, un pas supplémentaire dans sa mélomanie ; il intéressera tous ceux que touche l'expression vive des passions humaines ; il témoigne, enfin, de la puissance investigatrice de la psychanalyse, dont nombre d'hypothèses se trouvent ici confortées et approfondies.
    Marie-france castarède, professeur de psychopathologie à l'université de franche-comté ; elle est membre de la société psychanalytique de paris, et appartient aux choeurs de l'orchestre de paris depuis leur création en 1976.
    Aux sources de l'opéra. un retour nostalgique à l'enfance. l'exaltation des passions humaines. les oeuvres et les personnages. la passion amoureuse. la passion du pouvoir. l'opéra et la vie. au commencement est l'amour absolu... le rôle de l'art dans la vie psychique. conclusion générale : les deux composantes de l'amour.

  • Situé à la croisée de l'histoire culturelle et de l'histoire des relations internationales, cet ouvrage retrace l'itinéraire de la musique populaire brésilienne en France selon trois axes : une approche quantitative des modes musicales, l'analyse des médiations, l'étude des appropriations et des transferts culturels. A travers l'étude des processus de diffusion et de réception de la musique brésilienne en France, c'est le cadre plus général des mondialisations du XXe siècle qui est ici interrogé.

empty