Arts du spectacle

  • Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique.
    Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre.

  • L'analyse des spectacles : théâtre, mime, danse, cinéma Nouv.

    Redonner au spectateur confiance en son propre regard, une confiance qu'il n'aurait jamais dû perdre, telle est l'ambition de ce parcours à travers les spectacles et quelques manières de les contempler. Théâtre parlé, mime, danse, danse-théâtre, performance, cinéma et média audiovisuels : comment les analyser, notamment lorsqu'ils se combinent en des oeuvres hybrides ? Comment distinguer leurs composantes : jeu de l'acteur, voix, musique, espace, temps, costumes, éclairages, etc. ?
    L'analyse et l'interprétation se placent résolument du point de vue psychologique, sociologique, anthropologique et interculturel du récepteur. Le spectateur est encouragé à revoir sa façon de décoder un spectacle. Les études théâtrales s'associent aux Performances Studies pour mieux évaluer les productions postmodernes et postdramatiques, pour réfléchir sur les moyens de créer ou de recevoir un spectacle. L'exemple des Marchands (2006), de Joël Pommerat, nous offre l'occasion d'observer les nouvelles identités du spectateur. Tout est possible, ou presque.

  • Le théâtre appartenant aux arts du spectacle ne s'accomplit que dans la représentation. Le texte, lui, n'est qu'une partition. Sa lecture nécessite une réflexion, qui est pour le lecteur une tentative de mise en scène de reconstruction intérieure de ce monde en mouvement.
    Cet ouvrage, consacré au théâtre français du Moyen Âge à nos jours, mêle l'approche formelle et l'étude historique du genre dramatique dans sa spécificité. Il montre comment chaque époque a résolu à travers des formes différentes (farce, comédie, tragédie, drame, pièce contemporaine) les problèmes de la scène.

  • Redonner au spectateur confiance en son propre regard, une confiance qu'il n'aurait jamais dû perdre, telle est l'ambition de ce parcours à travers les spectacles et leurs analyses.
    Théâtre parlé, mime, danse, danse-théâtre, performance, cinéma et médias audio-visuels : comment les analyser spécifiquement ?
    Après une mise au point sur l'état de la recherche et les instruments de la description et de l'interprétation, les oeuvres sont systématiquement radiographiées.
    Comment aborder leurs diverses composantes : jeu de l'acteur, voix, musique, espace, temps, costumes, éclairages, etc. ?
    L'analyse se place résolument du côté du récepteur : comment reconstitue-t-il la logique dramaturgique de l'oeuvre, avec quelles réactions conscientes et inconscientes ?
    Cette édition augmentée de deux annexes prend en compte les nouvelles méthodes d'analyse autant que le renouvellement des formes esthétiques et culturelles, bien au-delà du cadre étroit de la mise en scène de théâtre et des théories de la performativité. Elle revient sur la figure du spectateur dont la récente promotion, notamment pour les spectacles postmodernes et postdramatiques, ne va pourtant pas sans poser de sérieux problèmes théoriques pour l'analyse.

    Patrice Pavis a été professeur à l'Université de Paris-VIII. Actuellement professeur à l'université du Kent à Cantorbéry et au Conservatoire d'art dramatique de l'Université des Arts de Corée, il est l'auteur de plusieurs livres sur le théâtre interculturel, la théorie du théâtre, l'écriture dramatique et la mise en scène contemporaines. Son Dictionnaire du théâtre (Armand Colin) a été traduit en une trentaine de langues.

  • Cet ouvrage collectif offre une synthèse sur une figure fondamentale dans l'histoire du théâtre : l'acteur. Ce livre dépasse les visions monographiques en proposant une galerie représentative du vedettariat et en s'intéressant à quelques destins individuels (comme Molière, Mlle George, Frédérick Lemaître etc.). Un ouvrage au carrefour des lettres et de l'Histoire. 

  • Théâtre parlé, mime, danse, danse-théâtre, cinéma et médias audio-visuels, autant de pratiques spectaculaires étroitement associées dont cet ouvrage propose le panorama.  L'oeuvre scénique ou filmique est radiographiée selon les techniques adaptées à chacune de ses composantes : acteur, voix, musique, espace, temps, costumes, éclairages, etc. Le lecteur est conduit d'une analyse purement formelle à une sémiologie et une anthropologie des spectacles, là où le spectateur est autant l'objet de la recherche que l'acteur.

  • La scénographie est l'art d'organiser l'espace de la fiction théâtrale, mais aussi l'espace plus global de la rencontre et de l'échange entre le public et les acteurs. En tant qu'outil de représentation, elle exprime une vision du monde.
    Depuis l'origine grecque du théâtre occidental, les codes de représentation ont évolué, leurs significations se sont perdues ou ont survécu en se transformant. La scénographie est l'une des seules traces de ce que fut, dans son concret et son caractère éphémère, telle ou telle représentation théâtrale.
    D'où l'intérêt, bien au-delà de la seule érudition, du parcours qui nous est ici offert, à travers l'analyse de nombreux textes, dessins, plans, enluminures, gravures, peintures et photographies : vestiges de temps où l'architecte, le machiniste, le décorateur et le peintre, pour n'être pas encore « scénographes », ne cessèrent de collaborer à la perpétuelle invention et réinvention de l'espace scénique.
    Cette nouvelle édition a été soigneusement mise à jour et augmentée ; elle propose notamment une bibliographie révisée, des développements inédits sur le théâtre baroque européen et français ainsi qu'une lecture emblématique, rhétorique ou allégorique des décors à la Renaissance et au XVIIe siècle.

    Anne Surgers est professeur à l'université Michel de Montaigne-Bordeaux III, chargée de cours et directeur de recherches à l'université de Paris III-Sorbonne Nouvelle. Elle a également été scénographe et peintre en décors.

empty