Arts et spectacles

  • Aura / zen

    Eric Tabuchi

    Un inventaire lexical autant que graphique composé de noms collectés sur des voitures, qui interroge l'opposition entre le fond et la forme, au coeur du travail de Tabuchi.

  • Une relecture artificière par Anne-Valérie Gasc des célèbres « small books » d'Ed Ruscha (livre d'artiste).
    À partir de documents d'archives, l'ouvrage rejoue la série des impulsions électriques qui ont déclenché, le 11 octobre 1994, les charges explosives du foudroyage intégral des 10 Tours Démocratie du quartier des Minguettes à Vénissieux. Deuxième tome d'une trilogie inaugurée en 2008 par l'ouvrage Some Belsunce Apartments, Various Small Sparks continue la relecture artificière que fait l'artiste des trois premiers et célèbres ouvrages d'Ed Ruscha.
    Edition limitée à 400 exemplaires + 100 détruits par le feu le 25/01/2015.

  • Alice

    Camille Llobet

    Une recherche sur la transcription verbale du son et un inventaire des premières productions sonores d'Alice, la fille de Camille Llobet (livre d'artiste).
    « Les babillages de l'enfant sont des sortes de phrases sans mot, des «haïkus sonores» où les syllabes sont particulièrement indistinctes et complexes, à la frange de l'inaudible. Notre cerveau - cherchant toujours à simplifier le monde pour le rendre compréhensible - a tendance à interpréter et déformer les sons de l'enfant : un «bgligliab» va être transformé en «Bla» ou «Glia». Cela m'a amené à faire des séances d'écoute en «boucles scrutées», un déchiffrage syllabe par syllabe pour tenter de saisir par l'écriture tous les détails sonores de ces sons primitifs du langage. Les sons secondaires ou parasites sont notés en exposant grisé et les syllabes sont éclatées et placées sur la page en suivant intuitivement le rythme et l'intonation de la voix qui ne suit pas encore de construction grammaticale. » Camille Llobet « Camille Llobet a enregistré sa fille entre dix et vingt mois, à ce moment où l'enfant découvre sa voix et fait l'expérience de sa capacité à en jouer, à former des sons. Il ne comprend pas encore les mots qu'il entend mais ses babillages imitent et éprouvent les contours prosodiques de la langue parlée, autrement dit ses inflexions, tonalité, accent, modulation et rythme. Le sens loge ici dans le son. Ce sont les prémices de la parole, la formation de sa possibilité. » Christian Bernard Publié à l'occasion de l'exposition « À voix haute » à La Graineterie, Centre d'art de la Ville de Houilles.

  • Alphabet truck t.2

    Eric Tabuchi

    Vingt-six culs de camions photographiés sur des autoroutes vides, représentant chacun une lettre de l'alphabet (vingt-six photographies sous étui) : un projet virtuose sur le thème du language et du déplacement.

empty