Arts et spectacles

  • Bandes originales Nouv.

    Bandes originales

    Jean-Vic Chapus

    • Gm editions
    • 5 Mai 2022

    « Bernard Herrmann avait l'habitude d'écrire seul toutes ses partitions. Exactement comme le faisaient Bach, Beethoven ou Stravinsky. Je ne saurais dire pourquoi ce genre de chose se passe dans l'industrie du cinéma.» Derrière ce constat du maestro Ennio Morricone, une réalité´ : pour peu démonstratifs qu'ils sont dans la sphère publique, ces étranges animaux - parfois dotés de l'oreille absolue - que restent les compositeurs de B. O., sont devenus les héritiers des maîtres de la musique symphonique d'antan. Mieux, les thèmes qu'ils ont écrits pour certains films, séries et même jeux vidéo, sont devenus des marqueurs de la pop culture globale.

  • La musique à travers le jazz, le blues, le rock & roll, la pop, le reggae, la world music, l'électro, le hard rock, la soul... est un vaste territoire. Cette culture est dense, irriguée par de multiples courants dans lesquels nous pourrions nous noyer, mais avec délectation.
    Elle est ce dénominateur commun qui rassemble des genres qui paraissent aux antipodes les uns et des autres et parfois en farouche opposition.
    Dans cette collection nous avons voulu que chacun des courants musicaux soit représentés à travers une sélection d'albums rares et souvent cultes ! « PÉPITES » se veut didactique de par ces choix éditoriaux, des chroniques écrites par des auteurs connus et reconnus de la presse musicale française et internationale.

  • Black is beautiful Nouv.

    Black is beautiful

    Sophie Rosemont

    • Gm editions
    • 5 Mai 2022

    Black is beautiful. Quoi qu'on dise, le noir est une couleur. Le noir est une couleur aux multiples reflets, dont les voix se veulent protestataires, engagées, festives, cosmiques, romantiques, rebelles, novatrices. Le noir est une couleur aux reflets cuivrés et remarquablement rythmés. Malgré les stigmates de l'esclavagisme, une ségrégation agressive, une discrimination persistante et des abus d'autorités qu'ils subissent encore aujourd'hui, les Afro-Américains ont façonné la texture sonore des États-Unis, en parallèle de leur lutte pour leurs droits. L'unité, c'est ce qui rend incontournable leur musique, aussi plurielle soit-elle, et qui la fait toujours vibrer dans nos tripes comme dans nos coeurs.

  • Guitaristes de légende

    Manuel Rabasse

    • Gm editions
    • 3 Février 2022

    Ce petit opuscule donne un coup de projecteur sur quelques-uns de ces héros, avec, on le reconnaîtra, un net penchant pour la version électrique de notre planche à six cordes - enfin sept voire huit pour les plus novateurs ! C'est un voyage dans le temps qui remonte jusque dans les années trente, avant justement l'apparition de l'électricité et de celui que l'on considère comme le fondateur du blues moderne, Robert Johnson.
    Nous nous attardons sur les pionniers tels que le Franco- Belge Django Reinhardt ou l'Américain Les Paul avant de s'égarer un peu sur les plages de Californie avec les rois de la guitare surf, Dick Dale et Link Wray.

  • David Bowie, l'enchanteur

    , ,

    • Gm editions
    • 10 Novembre 2021

    Tour à tour Greta Garbo, Ziggy Stardust, Major Tom, Thin white duke... Combien de masques David Bowie a-t-il portés puis tombés au cours de son existence ? Bowie est un personnage caméléon, qui se réinvente dans et à travers les média et les scènes artistiques où il évolue. Trois auteurs, tous universitaires anglo-saxons, se sont emparés du sujet protéiforme qu'est David Bowie, se penchent et réfléchissent à son importance culturelle et artistique, partent à la recherche de son vrai moi sous les masques.
    Ils écrivent un texte à trois voix, où chacun s'empare d'un fragment de la personnalité ou de l'image de David Bowie, qu'ils dissèquent en quatre parties : (1) Comment Bowie crée un certain type d'espaces - urbain, extraterrestre, touristique et intergalactique - dans lesquels il existe ; (2) comment il subvertit et renégocie le temps et le temporel à travers des thèmes liés à la résurrection, la nostalgie et le désir ; (3) comment il incarne le genre, la race et la sexualité en ouvrant des capacités transgressives ; (4) comment son oeuvre génère, reproduit et appelle la mémoire et permet la mémorisation par le son, la vision, l'allusion, le souvenir et l'oubli.
    Sous un éclairage provocateur, les auteurs tentent de débusquer l'être de Bowie sous les alter ego qu'il crée, puis tue pour toujours renaître sous une autre forme. Ils nous aident à comprendre l'importance de son influence et la force de son attraction dans le monde entier et sur plusieurs générations. Au final apparaît le portrait d'un enchanteur, d'un ensorceleur. Il ne s'agit pas ici d'une biographie linéaire mais, à l'instar de la personnalité même de Bowie, d'une biographie mosaïque, passionnante parce qu'ouverte aux différentes incarnations d'un artiste qui est resté iconique jusqu'au bout. De ses débuts à l'ultime album, Blackstar, David Bowie, l'enchanteur entend rendre justice à l'oeuvre considérable d'un artiste hors norme tout en montrant les nombreuses façons dont son oeuvre enchante la vie sociale et culturelle contemporaine.

  • Ls forment plus qu'une tribu, plus qu'une nation, plus qu'un continent. Ils sont nombreux et divers, ils sont une légion internationaliste qui danse désormais tout autour la planète au son de l'électro.
    Au départ observée comme une musique de savants fous, l'électro au sens le plus large du terme a ensuite été mise au ban de la bonne société. Il fallait se méfier de la house de Chicago (trop clandestine, trop noir, trop gay), de la techno de Detroit (trop industrielle et violente, pas assez musicale) À toute époque on a craint les utopies. Et puis tout a convergé, frotté, muté. Le crossover a fait son office. Internet et le logiciel libre ont transformé celles et ceux qui le souhaitent en acteurs de ce mouvement planétaire qui n'en est pas un.

  • The Clash : l'expérience

    ,

    • Gm editions
    • 14 Octobre 2021

    Maud Berthomier raconte l'histoire des Clash année par année tout en mettant l'accent sur l'expérience à la fois musicale et culturelle que cette histoire représente aux yeux des plus grands fans du groupe. Un livre tout en souvenirs et témoignages, et des plus rares - ponctué à l'issue de chaque chapitre par des chroniques du journaliste Christophe Conte, des albums The Clash à Combat Rock.
    L'expérience Clash, cette histoire vécue - qui est peut-être la vôtre - est celle de musiciens aussi différents que Joe Talblot et Robert Del Naja des groupes Idles et Massive Attack ; celle de critiques de rock anglais, américains ou français sous l'ombre tutélaire de Lester Bangs comme Jim DeRogatis, John Ingham et Serge Kaganski. Ou encore celle d'hommes de l'image issus de la photographie, avec Richard Schroeder, ou du cinéma, avec F.J. Ossang. Maud Berthomier a interrogé chacun d'eux et dans les sept entretiens au long cours qu'elle a orchestrés, tous racontent en quoi les Clash ont changé leur existence et les ont inspirés.
    Avec les Clash, la musique devient une façon d'être au monde. Elle questionne l'art, le sexe et la politique, elle est un facteur de révélations, voire d'émancipation et de révolte. Alors, si vous êtes fan du groupe ou juste curieux de l'époque, jetez-vous dans ces pages et vous y (re)trouverez ce que les Clash étaient et restent encore aujourd'hui : les fers de lance d'une immense joie de vivre, d'un élan d'empathie et de générosité sans bornes, et d'un profond gage de franchise et d'exigence musicale. Et que puisse ainsi, avec vous, continuer le combat rock !

  • Sérierama ; le guide ultime des séries

    ,

    • Gm editions
    • 1 Octobre 2021

    C'est un aqui n'a échappé à personne : notre époque aura sans doute connu l'âge d'or des séries. Depuis quelques années, ces dernières semblent en effet être toujours mieux produites, mieux réalisées, et parfois même mieux écrites. À tel point qu'aujourd'hui, les séries n'ont plus rien à envier au monde du cinéma qui les a pourtant longtemps regardées de haut. Pour s'en rendre compte, il suffit de jeter un oeil à l'engouement prodigieux que suscite désormais une nouvelle saison de Game of Thrones, un braquage réussi dans La Casa de Papel, la découverte d'une vague d'homicides dans True Detective ou le drame humain de Chernobyl. Mais si tout le monde reconnaît sans sourciller la qualité des nouvelles séries diffusées ou créées par des géants du secteur comme Netflix ou HBO, il faut bien avouer que ces plates-formes ont parfois une telle productivité qu'il est difficile de s'y retrouver au milieu de la quantité vertigineuse de thrillers, d'enquêtes policières, de comédies ou de sitcoms proposés presque quotidiennement. Et s'il fallait se fier à tous les conseils des uns et des autres, dix vies ne seraient sûrement pas suffisantes pour pouvoir tout regarder. En retenant et chroniquant près de 200 séries à côté desquelles il serait dommage de passer, SERIERAMA vous propose un tri effectué par des «sériephiles». Des grands classiques du genre jusqu'aux nouvelles productions aventureuses, avec des interviews (sociologue, addictologue...), des recettes, une sélection de BO... ce livre condense tout ce qu'il faut voir et savoir sur les séries. En un seul épisode.

  • Générations jeux vidéo

    Regis Monterrin

    • Gm editions
    • 16 Septembre 2021

    Démocratisé en 1972 par le jeu PONG, le jeu vidéo fait désormais partie de nos vies. À l'image d'un film, la production d'un jeu vidéo demande la coordination d'une multitude de métiers et il n'est jamais simple de s'y retrouver. L'ouvrage que vous tenez dans les mains brise les barrières et tente de raconter le jeu vidéo dans sa plus simple expression, sans une avalanche de termes techniques ou de références ne parlant qu'aux puristes. Dans les pages qui suivent, vous allez ainsi découvrir des pans entiers de son histoire, de son émergence à la fin des années 1950 jusqu'à notre époque où se mêlent les expériences mobiles, les consoles miniaturisées et la réalité virtuelle.

  • L'antidiscothèque idéale vol.2

    Christophe Conte

    • Gm editions
    • 21 Mai 2021

    Après le succès du volume 1 paru voilà cinq ans, Christophe Conte revient avec L'Anti Discothèque idéale #2 pour nous proposer à nouveau des disques sublimes qui ont échappé aux sempiternelles estampilles de « classique », « incontournable », « monument » etc. Sa mission, fouiller dans des discographies oubliées pour en remonter des choses à sauver, d'un éclat plus secret ; extraire des bijoux inconnus d'artistes qui ne le sont pas moins ; ou encore, aller fouiner dans le grenier d'artistes dont on pensait tout connaître pour dénicher l'enfant du placard, le disque maudit, escamoté, et lui offrir une seconde chance de briller. Ce n'est pas ici le livre d'un collectionneur compulsif mais celui d'un explorateur qui arpente dans tous les sens les nombreux territoires rarement explorés de la vaste histoire musicale des décennies passées. Un chercheur de pépites sonores qui nous balade dans des coins reculés des Etats-Unis jusqu'aux faubourgs de Londres, de Brisbane en Australie, la campagne de Grenoble ; et à l'intérieur de cerveaux souvent en ébullition, voire en implosion. What went wrong? Nothing and everything. Christophe Conte commence son livre en citant Nick Hornby. Les cent disques qu'il nous présente ici ont tous manqué quelque chose. Quoi au juste ? La question reste entière tant on est saisi par les splendeurs de ces musiques jusqu'alors délaissées que la plume de l'auteur nous donne l'envie de découvrir et d'écouter.

  • Tryo : chants des possibles

    Bertrand Dicale

    • Gm editions
    • 1 Octobre 2021

    Tryo est un groupe dont l'identité musicale et textuelle est claire pour ses fans - et même pour les autres. Mais on a l'impression de ne pouvoir en parler qu'avec des colliers de paradoxe : l'incarnation d'une génération depuis plusieurs générations, un groupe plus engagé que militant, très populaire mais passant souvent sous le radar des médias, plusieurs voix et plusieurs écritures mais une unité claire...
    On pourra choisir, donc, de jouer de deux dimensions à la fois : le récit collectif en alternant avec de courts chapitres individuels - des regards personnels sur des épisodes du parcours du groupe, les aventures artistiques ou les engagements personnels de Guizmo, Christophe, Manu, Daniel et Bibou.

  • Queen, the show must go on

    Manuel Rabasse

    • Gm editions
    • 16 Septembre 2021

    Il y a un peu moins de trente ans disparaissait Freddie Mercury. Heureusement, insidieusement la musique du groupe demeurait dans l'air du temps. Un We are the Champions clamé dans les stades du monde entier ; un We Will Rock You derrière une pub télé pour une eau minérale.... Et puis vint la déflagration du film Bohemian Rhapsody qui a fait redécouvrir Queen à toute une génération qui connaissait les chansons sans vraiment connaître le groupe. Nourri par de très riches archives, cet ouvrage soulève le voile sur les zones d'ombres peu ou mal éclairées par le long métrage, tout en en gardant l'esprit positif et exaltant qui a fait de Queen l'un des groupes superstars des années soixantedix quatre-vingt, et désormais du 21e siècle naissant.

  • En 1966, un étudiant africain américain de 25 ans, Stokely Carmichael, utilise pour la première fois le terme de "black power", qui ne peut se réduire au seul prisme politique. Le Black Power c'est toute une culture, vaste, à part entière. Elle s'exprime sous différentes formes, dans la littérature, via des figures comme James Baldwin ou Maya Angelou, les arts plastiques, de Kerry James Marshall à Jamel Shabazz, sur petit et grand écran, grâce notamment à la Blaxploitation ou Spike Lee, ainsi que dans la musique, vecteur crucial.
    De Sam Cooke, qui annonce en 1964 A Change Is Gonna Come à Aretha Franklin, qui réclame le Respect, N. W. A. qui lance Fuck tha Police ... la soul, le jazz, le hip-hop, la house ou encore le funk ont permis de porter les voix des Noirs américains dans des contextes tendus si ce n'est discriminatoires. En témoignent le refus de Muhammad Ali de partir au Vietnam, le poing levé de Tommie Smith aux J.
    O. de Mexico, 1968 ; en témoigne aujourd'hui la vague de protestations suscitée par le meurtre de George Floyd. Suivant un fil chronologique, se partageant entre états des lieux socioculturels, chroniques de disques, films, livres et oeuvres d'art(s) incontournables, portraits ou courts récits d'événements légendaires, Black Power propose un panorama "pop culture" sur plus de cinquante années, des fifties à nos jours, du Mississippi Goddam ! de Nina Simone au Black Lives Matter d'aujourd'hui.
    SOPHIE ROSEMONT Journaliste spécialisée sur les thèmes et sujets culturels, Sophie Rosemont collabore avec Rolling Stone, Vanity Fair, Vogue ou encore Les Inrocks. Chroniqueuse pour La Dispute de France Culture, elle a été également auteure pour Le Nouveau Dictionnaire du Rock dirigé par Michka Assayas ("Bouquins" , 2014) et programmatrice littéraire et musicale en festivals. Par ailleurs, elle enseigne en école de journalisme et à l'annexe française de la Columbia University.
    Son premier livre solo, Girls Rock (Nil), qui porte sur les destins féminins du rock'n'roll, est paru en 2019.

  • Ce livre retrace une aventure, celle d'une activité pas comme les autres, souvent incarnée par des personnages hors normes dont la vie est remplie d'histoires improbables. Elles sont relatées ici, chacune célébrant ce métier qui a changé la vie de beaucoup d'entre nous. En proposant d'inestimables lieux d'échanges et de rencontres à des mélomanes exigeants comme à des apprentis musiciens, certains disquaires ont contribué à la transformation du monde. Ainsi Brian Epstein qui de son magasin NEMS à Liverpool a lancé les Beatles... De Paris à Rennes, de Nancy à Nantes, de Londres à Bordeaux de nombreuses boutiques de disques ont aidé à enfanter les nouvelles tendances musicales et les groupes qui les façonnaient. D'Étienne Daho à Chrissie Hynde (Pretenders), de Lenny Kaye (Patti Smith) à Miossec en passant par Pierre Lescure et Philippe Manoeuvre, l'auteur s'entretient avec les acteurs petits ou grands, vendeurs, clients, collectionneurs attachés à ce négoce à part qui a marqué plusieurs générations. Il fait le récit vivant d'une passion commune ranimée à la faveur du retour inespéré du disque vinyle et de ses incontournables passeurs de sillons, les disquaires.

  • Bob Marley, le dernier prophète

    Francis Dordor

    • Gm editions
    • 5 Septembre 2019

    Trente-sept ans apre`s sa mort suite a` une fulgurante carrie`re, Bob Marley reste une figure incontournable et des plus influentes. Ses chansons figurent toujours parmi les plus diffuse?es et ses disques parmi les plus vendus au monde. Son aura ne cesse de captiver les nouvelles ge?ne?- rations. Rarement un chanteur a su incarner à la fois la souffrance des plus démunis et l'espérance d'une vie meilleure. Rarement des chansons telles que Get Up Stand Up, No Woman, No Cry, etc., auront été adoptées par autant de gens différents comme hymnes d'un combat visant à s'ar- racher à une condition intolérable. Pour comprendre ce phénomène unique dans l'histoire de la musique, Francis Dordor replonge dans la genèse du personnage, remonte le cours du temps. Nous suivons avec l'auteur le parcours de ce gamin perdu - rejeton d'un colon blanc et une petite paysanne noire - qui va le conduire des ruelles infâmes du ghetto jusqu'à la cime d'une gloire universelle. Il s'y hissera poussé par la force mystique du reggae, en véritable prophète rastafari. Francis Dordor nous conte cette vie qui ressemble à un voyage inouï, à une odyssée sans équivalent. Car pour l'auteur, Bob Marley mérite aujourd'hui d'être revisité comme on revisite les trajectoires d'Ulysse ou de Robin des Bois, héros anciens, devenus mythes. Bob Marley partage avec eux bien des similitudes. Comme eux, il a su insuffler ce courage et cette foi indispensables aux combats, grands et petits, de la vie.

  • Livre de 72 pages + inclus le DVD Jailhouse Rock (le rock du bagne) réalisé par Richard Thorpe en 1957.
    Le DVD d'un film majeur sur le rock ou la soul, accompagné d'un livre qui raconte les coulisses de son tournage et la genèse de sa bande-son !

  • Aretha Franklin, amazing grace

    Aaron Cohen

    • Gm editions
    • 20 Février 2020

    Amazing Grace propose une analyse approfondie sur l'enregistrement de cet album emblématique et sur son influence sur la culture populaire. L'auteur fournit un bref historique de l'expérience de Franklin dans l'église gospel et comment les arrangements ont été pris pour enregistrer sa performance de deux jours à la New Temple Missionary Baptist Church. On y retrouve également une analyse de chaque chanson et un aperçu de l'impact de l'album.

  • Brian De Palma est l'un de ces wonderboys qui a bouleversé le cinéma américain des trente dernières années. Cet immense metteur en scène a réalisé 29 longs-métrages, exerçant son talent dans des genres très différents (thriller, action, fantastique, guerre, SF et comédie). Brian De Palma est un cinéaste très discret, peu avare d'interviews et a fortiori de confidences sur son oeuvre et sa vie. Ce livre, qui est donc en quelque sorte un exploit, paraît au coeur d'une bibliographie à peu près vierge sur le sujet. Édité en 2001 et très vite épuisé, la première édition a reçu le Prix littéraire du Syndicat Français de la Critique de Cinéma, il s'agit d'un livre majeur sur le réalisateur et le cinéma en général.

  • Jean-Paul Belmondo le magnifique

    Sophie Delassein

    • Gm editions
    • 15 Septembre 2021

    Ce livre nous raconte l'histoire d'une passion. Celle qui a saisi un jeune homme de 17 ans pour le théâtre et la comédie. L'adversité sera forte, les obstacles seront nombreux, mais en boxeur émérite, Jean-Paul Belmondo les renversera avec la fougue qu'on lui connaît, parfois d'un rageur bras d'honneur. Il quittera le Conservatoire qui ne l'aimait pas où pourtant il aura noué d'indéfectibles amitiés, et se donnera au cinéma qui va l'aimer à la folie. Il arrive devant les caméras alors que le cinéma est frappé de plein fouet par la Nouvelle Vague et Jean-Paul Belmondo éclaboussera de sa présence les films essentiels de Jean-Luc Godard, dont Pierrot le fou. A partir de là, il sera partout, car il est bon en tout. Cinéma d'auteur, série noire, film de cape et d'épée, comédie populaire... Les parents aimaient Jean Gabin, leurs enfants et petits-enfants s'attachent à Belmondo qui les régale en changeant sans cesse de costume, tantôt flic, tantôt voyou, amoureux ténébreux ou Guignolo rigolo.Mais toujours Magnifique. Et le public qui l'adore fera de Bébel l'un des rois du box-office français. Et d'autant plus quand l'affiche de Borsalino réunira les deux plus grands fauves que le cinéma français ait jamais libérés. Gardant une tendresse, malgré tout, pour le théâtre, Belmondo reviendra sur scène dès la fin des années quatre-vingt-dix et là encore, dans la peau de Cyrano, il triomphera. Dans un livre richement illustré de photos parfois inédites, défileront sous la fine plume de Sophie Delassein la vie et la filmographie de cet Animal à nul autre pareil qui par son talent et la force de son indestructible passion aura conquis le coeur d'un pays tout entier.

  • Raconter l'histoire du blues peut sembler aussi facile que d'en jouer : il suffirait d'en répéter les accords, les thèmes et les lieux communs, comme chaque génération peut le faire depuis au moins 80 ans. Mais dans chaque génération, il y a aussi des musiciens qui cherchent a? innover, a? dévier, a? creuser, a? croiser et plus généralement a? exprimer leur personnalité? et leur propre voie plutôt qu'a? imiter.
    Ils sont les forces vives du blues, Blues Power ! C'est en suivant leur contre-exemple que Stéphane Deschamps s'attache a? raconter le blues autrement, avec humour et gourmandise. Des ancêtres africains du blues à leurs héritiers délurés, de Charley Patton à Jack White, l'auteur creuse et élargit l'histoire de cette musique, mère de toutes les musiques modernes. A? travers des histoires, des anecdotes, des légendes, des analyses, des digressions, une discographie/bibliographie/filmographie commentée, de nombreuses interviews inédites et des souvenirs de reportages qu'il a réalisé, il donne corps a? cette histoire toujours vivante, live, du blues.

  • Les plus grands films de guerre vus par la rédaction du magazine SoFilm. Stories, récits de tournages, entretiens... Près de 100 films pour raconter le cinéma et l'Histoire.

  • Ce dictionnaire ge´ne´reux et accessible a` tous, novices comme cine´philes, retrace le parcours des re´alisateurs et des films a` l'origine de l'a^ge d'or du cine´ma japonais (1935-1975) : 101 destins et 101 histoires de cine´astes qui ont contribue´ a` faire du cine´ma japonais l'un des premiers cine´mas au monde.
    Coordonne´ par Pascal-Alex Vincent, qui oeuvra pendant 12 ans a` la re´e´dition de grands classiques en salles, et re´dige´ par une jeune e´quipe de critiques et chercheurs venus de Paris et de Tokyo, Le Dictionnaire des cine´astes japonais pre´sente 101 cine´astes essentiels.
    Chaque notice met en avant le parcours du cine´aste, ses oeuvres mai^tresses, avec toujours la me^me ambition, aider et inciter le lecteur a` de´couvrir ce cine´ma d'exception.
    Jamais le cine´ma japonais ne nous a paru si proche.

    Grands auteurs, petits mai^tres, cine´astes expe´rimentaux, pionniers du cine´ma d'animation, re´alisateurs de films de genre : ce dictionnaire illustre la grande varie´te´ du cine´ma japonais de studio (1935-1975).
    Les cine´astes de cet ouvrage ont e´te´ choisis avec soin, et traite´s par ceux qui les aimaient particulie`rement.
    Kiyoshi Kurosawa a ensuite valide´ puis comple´te´ la liste, permettant d'e´tablir un panorama ide´al de 101 cine´astes japonais incontournables.

empty