Beaux livres divers

  • Avec cet ouvrage, faites la visite d'un musée fantastique, celui des armes et des armures du cinéma et des séries. Les objets fascinants produits pour les films et les séries, de l'Heroic-Fantasy au Space-Opera, font rêver tout le monde. L'inventivité admirable s'y mêle aux identités fortes, qui plongent leurs racines dans notre histoire. Les petites mains qui les dessinent et ensuite les réalisent sont souvent celles de grands artistes parfois méconnus. Il y a les designers ou les illustrateurs, qui adaptent des univers littéraires dans un monde d'images et font naître les équipements sur le papier. Il y a les prop-makers, qui maîtrisent des techniques ancestrales et sont chargés de réaliser les objets en trois dimensions, dans les matières les plus diverses (acier, alu, bois, mousse, caoutchouc, textile). Souvent ces accessoires iconiques s'inspirent de pièces historiques.
    Ce livre permet de retisser les liens entre réalité et fiction, entre histoire et imaginaire, et met en lumière le travail des petits métiers de l'audiovisuel.

  • Issu d'une exposition qui s'est tenue au Musée romain de Nyon de mai 2017 à juin 2018, cet ouvrage part des récentes découvertes archéologiques sur l'aqueduc qui alimentait la colonie romaine de Nyon depuis les sources de Divonne-les-Bains, pour retracer le chantier de construction d'un aqueduc romain et proposer une vue d'ensemble sur la gestion, la consommation et l'utilisation de l'eau à l'époque romaine. En se basant sur les données de terrain et les textes antiques, les auteurs suivent le parcours de l'eau de la source jusqu'à l'évacuation, afin de présenter un panorama de l'hydraulique dans la Suisse romaine. Un accent particulier est mis sur la Colonia Iulia Equestris (colonie romaine de Nyon) avec une série de fiches qui accompagnent deux cartes topographiques illustrant le tracé de l'aqueduc et les installations hydrauliques dans la ville de Nyon.
    La plupart des sites présentés ayant été fouillés ces trente dernières années, cet ouvrage offre un panorama actuel, partiellement inédit, des connaissances sur ce thème.

  • Les arts de l'Australie autochtone présentent une extraordinaire variété de styles et de techniques qui vont de la production d'objets en bois à la peinture corporelle ou sur écorce, jusqu'à l'utilisation de filets de pêche, ou aux photographies et installations digitales. Le point commun de ces formes artistiques hétérogènes : le lien avec le territoire, avec le temps de la création, mais également avec les luttes menées pour la reconnaissance des droits des populations autochtones. L'art constitue aujourd'hui un outil de survie et de reconnaissance culturelle et politique.

    C'est ce que soutient l'exposition du MEG dont le titre « L'effet boomerang » évoque la relation entre les musées et les populations source, à l'heure où les musées se doivent de relier les objets à leur histoire et à leurs producteurs, et de collaborer avec les acteurs concernés dans un processus de partage des connaissances et de restitution virtuelle.

    Exposition «L'effet boomerang. Les arts aborigènes d'Australie» au Musée d'ethnographie de Genève du 18 mai 2017 au 7 janvier 2018.

  • Réalisé en collaboration avec les meilleurs chercheurs des domaines abordés, le catalogue Les Celtes et la monnaie : des Grecs aux surréalistes a pour dessein d'expliquer à un large public l'apparition de la monnaie chez les Gaulois et son évolution à travers les siècles. Influencés d'abord par les modèles grecs puis romains, les Celtes ont su exprimer l'intensité et la complexité d'un art unique sur leurs pièces. Les surréalistes, et notamment André Breton, nourrissent une véritable fascination pour cette iconographie monétaire gauloise qu'ils découvrent dans les années 1950. Afin de mettre en lumière ces oeuvres d'art méconnues, l'ouvrage s'articule en cinq parties, comme autant de temps forts qui ont rythmé l'histoire du monnayage en Gaule et sur le Plateau suisse. Exposition au musée cantonal d'archéologie et d'histoire, Lausanne, du 1er septembre au 12 novembre 2017.

  • Cosmos

    Collectif

    • Infolio
    • 16 Août 2018

    Sous la direction de Gilles Borel, Julia Genechesi, Lionel Pernet et Michel Sartori. Musées cantonaux - Palais de Rumine.

    Catalogue de l'exposition COSMOS qui investit tout le Palais de Rumine en 2018, à l'occasion du bicentenaire du Musée cantonal, ouvert en 1818. Elle rassemble les pièces les plus significatives des collections des Musées cantonaux de zoologie, géologie, archéologie et histoire ainsi que le Musée monétaire. Les Musées et jardins botaniques cantonaux, le Musée cantonal des Beaux-Arts et la Bibliothèque cantonale et universitaire y ont aussi contribué.

    Dans une scénographie surprenante, COSMOS reprend le chemin des cabinets de curiosités, lieux de merveilles et d'énigmes, rassemblées pour inviter le visiteur à recomposer des liens face au désordre apparent du monde. Ce catalogue richement illustré propose plusieurs essais et éclairages sur l'exposition ainsi qu'un album photographique et les notices des objets présentés.

  • Dans l'Antiquité, les humains qui cédaient à la démesure commettaient le crime d'hubris (hybris en grec). Mettant en danger l'équilibre et l'harmonie (cosmos) du monde créé par les dieux, ils provoquaient le désordre et le dérèglement (chaos). Et les châtiments étaient terribles.
    Aujourd'hui, Homo sapiens marque la planète au point d'y instaurer sa propre ère : l'Anthropocène. Maître du monde, il aspire désormais au pouvoir divin : créations trans­géniques, transhumanisme, intelligence artificielle, désirs d'immortalité...
    Exemples, projections et fantaisie à l'appui, le supermar­ché HUBRIS reflète les dérives modernes, avec en fin de par­cours l'inéluctable passage à la caisse... À moins d'emprunter une issue de secours ?
    Une démarche à la fois dérangeante et alarmante de mettre en perspective, entre hier et demain, mythes antiques et limites éthiques.

  • Afrique noire

    Didier Ruef

    • Infolio
    • 1 Mars 2006

    L'afrique, terre d'incursions, d'expéditions, de razzias et de guerres civiles.
    L'afrique où les maux de civilisation semblent enkystés, fixés comme en négatif de notre époque. sur cette terre malmenée, des africains vifs, vivants, vivaces, toujours renaissants. l'humanité africaine, force vitale, essentielle. pourquoi alors ces plaies béantes ? que faire pour les dépasser ? des réponses existent. ce livre en fournit, de manière d'autant plus claire qu'il propose un regard sans pitié ni commisération, à la fois doux, fort et intense sur les habitants de ce continent unique et originel.

  • Ligne de mire

    Collectif

    • Infolio
    • 16 Août 2018

    L'ouvrage Ligne de mire propose d'observer notre rapport à l'arme à feu, la question du design létal et son influence sur l'art contemporain. L'établissement du corpus des oeuvres a permis de dégager des ensembles éloquents qui révèlent une grande créativité de la part de leur concepteur. Troublants, inquiétants ou dérangeants, chacun des objets exposés et étudiés dans les différents textes de l'ouvrage révèle aussi bien la richesse des formes utilisées que la critique sociale de ceux qui les ont imaginées.

    Susanne Hilpert Stuber (historienne de l'art, conservatrice au mudac, Lausanne), Marco Costantini (historien de l'art, conservateur au mudac, Lausanne), Roland Fischer (journaliste scientifique, Berne), Katarzyna Grabska (anthropologue et chercheuse au Global Migration Centre, Genève), Quentin Ladetto (directeur de recherche chez armasuisse, Thoune), Valentin Grosjean (assistant à la conservation au mudac, Lausanne).

  • Révéler les invisibles

    Collectif

    • Infolio
    • 20 Avril 2017

    Une collection de musée se partage avec le plus grand nombre ; c'est l'idée qui sous-tend cet ouvrage. Chaque collaborateur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire (MCAH), situé à Lausanne, a choisi des pièces des collections qui l'émeuvent, l'intriguent ou lui semblent incontournables. De courtes notices racontant chacune une histoire sur 137 objets ont été ainsi rassemblées, mettant en lumière leur importance pour l'Histoire du Canton de Vaud, du Paléolithique à nos jours. Plutôt que de les organiser chronologiquement, ces fragments d'histoire ont été répartis dans quatre chapitres correspondant chacun à une période de la vie du MCAH, entre 1852 et 2015.

    Chaque page du livre révèle ainsi les collections du MCAH sous un jour nouveau, par les mots, mais aussi par l'image, grâce aux magnifiques photographies d'Yves André qui a assuré la couverture photo de l'ouvrage. Objets découverts dans les fouilles archéologiques, objets historiques et ethnographiques donnés ou achetés sont rendus visibles, afin que chacun puisse poser sur eux un regard profondément renouvelé.

    Textes: Lionel Pernet, Pierre Crotti, Jérôme Bullinger et Claire Huguenin (directeur et conservateurs du MCAH). Photographies: Yves André.

  • Véritable art de vivre, le vodou étend en Haïti son emprise dans tous les domaines de la vie: l'amour, la maladie, le pouvoir, la faim, le destin. Mémoire de l'esclavage et moteur de résistance toujours actuel, il est bien plus qu'une vision du monde.
    Ils s'appellent Erzulie Freda, Baron Samedi, Général Trois Étangs ou Reine Criminel. Représentés par des figures à taille humaine, par des symboles ésotériques peints sur des cruches ou par des dessins sur des drapeaux, ils sont quelques-uns des esprits vodou. Ils côtoient des tasses à café, des pilons, des crânes humains, des dames-jeannes ou des figures oniriques. Tous sont utilisés dans les services aux esprits rendus par les vodouisants.
    Dans sa maison de Port-au-Prince, la Suissesse d'origine Marianne Lehmann collectionne depuis près de trente ans les objets du vodou haïtien. Son fonds, sans doute le plus important au monde, réunit plus de 3000 pièces de toutes formes et de toutes tailles. Autant d'objets qui donnent corps à l'objectif premier de Marianne Lehmann: sauvegarder le patrimoine haïtien, mis en péril par la misère économique comme par les conflits incessants dans l'île.
    D'entente avec la Fondation pour la préservation, la valorisation et la production d'oeuvres culturelles haïtiennes (FPVPOCH), en charge de la gestion du fonds, le Musée d'ethnographie de Genève a sélectionné environ 300 objets. Dévoilés à l'occasion de l'exposition "Le vodou, un art de vivre" (2008), ils séduisent et interrogent. Certains d'entre eux, appartenant aux sociétés secrètes bizango, n'ont jamais été montrés au public jusqu'à ce jour.
    Reprenant la narration de l'exposition, qui cherche à saisir le monde invisible au travers de cette collection exceptionnelle, les images de Johnathan Watts rendent avec talent et profondeur le pouvoir évocateur de l'art vodou. Utilisant son objectif pour capter les détails parfois étranges et surprenants de certaines pièces, valorisant tantôt la force de visions d'ensemble tantôt celle d'objets singuliers, le photographe du Musée d'ethnographie de Genève joue avec les codes photographiques des catalogues d'exposition et nous plonge dans un univers attirant ou repoussant, qui ne livre rien de son mystère.

  • Dans la région du parcours alpin du Rhône, les guérites marquent de leur empreinte le paysage viticole du Valais. Égayant le parcellement bien structuré des vignes en terrasses, elles les ponctuent de petites notes colorées en blanc, en brun, en rose ou en gris, voire en «couleur vigne», c'est-à-dire traitées au sulfate de cuivre.

    L'enquête menée sur le sujet par le Musée valaisan de la Vigne et du Vin cherche à questionner les lieux de vie et de convivialité pour leur demander de raconter leur histoire. Car, indéniablement, histoire il y a et la recherche, même si, au départ, on croit connaître le sujet sur «le bout du cep» devient vite un grand morceau d'expérimentation rurale, enrichie par des vécus émouvants, tout pleins d'une humanité certes timide au premier abord mais très riche.

    Tout au long de l'enquête, la prise de conscience se matérialise toujours plus à travers un patrimoine bâti pue connu et peu valorisé, dans lequel la guérite constitue pourtant une partie intégrante de l'identité du Valais viticole. Ce patrimoine, aujourd'hui en danger en raison de son obsolescence, mérite pourtant que l'on s'y intéresse et c'est là tout le mérite de cet ouvrage.

  • Traduit pour la première fois en français, antara yoga est le fruit d'une série d'exposés que shrî anirvan fit à un groupe de proches.
    Le texte présente les diverses étapes du yoga telles que les formula patanjali, l'auteur du yoga-sûtra, il y a quelque deux mille ans. sans s'appesantir sur les techniques et les méthodes, shrî anirvan, toujours soucieux d'être bien compris, offre des exemples imagés, vivants, à la compréhension de ses auditeurs. reliant ses propos aux upanishads ou aux tantras avec la simplicité de celui qui a expérimenté toutes les difficultés évoquées, on entend dans ces pages la voix d'un homme à la pensée claire et droite.
    Un homme qui a gravi les différentes degrés de la quête de soi dont il est question dans ce livre et qui n'a d'autre but que " d'inspirer les êtres afin qu'ils trouvent la liberté de vivre leur propre vie".

  • Nous autres

    Deuber Ziegler

    • Infolio
    • 2 Mars 2006

    Il n'est pas interdit de critiquer sa discipline, c'est même indispensable.
    Les sciences de l'Homme sont nées de l'observation de l'humain, des individus, des groupes, des sociétés et de leur histoire. En élaborant leurs savoirs, elles ont certes tenté de combattre les idées reçues, mais, en même temps, elles ont façonné d'autres préjugés qu'à leur tour il a fallu contrecarrer. Ce premier volume de la collection - tabou - paraît à un moment où les replis identitaires, les barbaries commises au nom d'une religion ou d'une culture, la construction sociale de " nous " et des " autres " recourent largement à des stéréotypes dépassés et dangereux.
    A travers divers exemples historiques ou d'actualité brûlante, traités par une quinzaine d'auteurs spécialisés dans différents domaines (anthropologie, ethnologie, histoire, sociologie, religion, ethnomusicologie, philosophie, psychologie et communication), il répond au besoin urgent de déconstruire ces représentations qui alimentent des rapports inégaux et haineux entre les humains.

  • Claude

    Barbara Levick

    • Infolio
    • 1 Mars 2006

    Cet ouvrage propose une nouvelle vision du règne de Claude.
    Puisant dans la recherche récente, Barbara Levick remet en cause de façon provocatrice les buts et activités de Claude liés au développement constitutionnel, politique, social et économique de Rome. Ce livre est une histoire d'intrigue politique et domestique autant qu'une enquête sur les limites du pouvoir de l'empereur romain.

  • Fort d'une insatiable curiosité et d'une inébranlable volonté d'aventurier, W.
    G. Browne nous livre un récit vivant, fourmillant d'anecdotes et d'un contenu très original. Catalogué parmi les grands itinéraires exotiques, son Nouveau voyage en Egypte, en Syrie et dans l'intérieur de l'Afrique s'insère dans une vague orientaliste, dont les premiers remous littéraires datent du XVIIe siècle, avec le Bajazet de Racine et du XVIIIe siècle, avec Les lettres persanes de Montesquieu et la Zaïre de Voltaire.
    A cette époque, l'Egypte des Pharaons dort encore sous les sables, dans l'attente que le lieutenant Bouchard exhume la Pierre de Rosette et que Jean-François Champollion découvre le secret des hiéroglyphes...

empty