Jeunesse

  • Si tu fais partie de l'espèce humaine et que tu as un utérus, tu auras un jour tes règles, comme 3,5 milliards de personnes dans le monde. C'est normal, avoir ses règles est une chose naturelle et un signe de bonne santé ! Pourtant, tu entendras peut-être dire que c'est sale et que tu ne dois surtout pas en parler. Les tabous, la peur, la honte... il est temps d'en finir avec tout ça et de faire enfin tes propres règles ! Élise Thiébaut est journaliste et féministe. Elle aime raconter des histoires et a écrit plusieurs livres, mais aussi des spectacles de feux d'artifices ou une histoire insolite du métro. Elle s'intéresse tellement aux règles que c'est le deuxième livre qu'elle écrit sur ce sujet. Mirion Malle fait de la BD, des dessins, de la sociologie et de la bagarre. Elle parle souvent de féminisme sur son blog Commando Culotte et elle fait aussi des blagues.

  • Une succession de tranches de vie partage´es par une maman solo et sa fille, raconte´s avec nai¨vete´ et simplicite´ par cette dernie`re. Des moments de tendresse ordinaires (calins, bisou du soir, sortie au square) succe`dent a` d'autres qui le sont beaucoup moins (rave, vernissage, performances artistiques, manifestation fe´ministe...).Une famille monoparentale, une me`re fe´ministe aussi libre que fantaisiste, une enfant qui grandit entoure´e d'adultes hors normes mais bienveillants... Cet album pro^nant la liberte´ de choix de vie, la tole´rance et l'inclusivite´ est un ve´ritable petit bijou : par l'universalite´ et la simplicite´ de son propos, par les mode`les diffe´rents de famille et de parentalite´ qu'il montre en toute simplicite´, et qui permettront a` nombre d'enfants de reconnai^tre et de voir leur famille repre´sente´e, et par la beaute´ des illustrations d'Anna Wanda Gogusey.

  • Roule, ginette !

    Collectif

    Vous connaissez l'histoire : la petite maison dans les bois, le vieux, la vieille, le blé ramassé dans le grenier, la galette mise à refroidir qui roule et se sauve dans la forêt, la petite chanson qui trotte dans la tête, et le renard qui finit par la dévorer !
    Maintenant, imaginons que par un retournement de situation un peu magique, la vieille dame se transforme en galette et roule à travers bois vers la liberté. La petite chanson est toujours là, le lapin, le loup, l'ours aussi. Et le renard ? Vous verrez bien !
    Mirion Malle et Anne Dory revisitent le classique (autant que sexiste !) Roule Galette pour en faire un conte éco-féministe plein d'humour et d'empowerment.
    />

  • Que fait-on vraiment quand on parle ? Cette question pourtant fondamentale n'est jamais abordée en cours de français. Dès le plus jeune âge, on apprend à parler, à conjuguer, à orthographier, à manier la grammaire et la syntaxe, mais le pourquoi de tout cela n'est jamais enseigné.
    Or la question du langage, des multiples façons dont on l'utilise, de ce qui motive ce qu'on dit et comment on le dit est indispensable à la compréhension du monde dans lequel on vit. Parler du langage c'est aussi parler de discriminations, de racisme, de sexisme : le langage est un outil, et c'est aussi une arme : la façon de nommer les choses et les gens n'est pas neutre, et a des conséquences aussi bien positives que négatives. Par ailleurs, notre façon de parler dit des choses de nous (qui on est, d'où l'on vient et de quel milieu social...).
    Ce sujet complexe nous semble particulièrement crucial aujourd'hui, afin de sensibiliser les ados à ce qu'ils font quand ils parlent, et à ce qu'ils disent d'eux quand ils parlent.
    Le propos est certes ambitieux, mais il est ici traité sans pré-requis (tout ce qui peut être un obstacle à la compréhension est expliqué et défini) et illustré avec de nombreux exemples concrets qui permettront de s'emparer du sujet et d'en mesurer la portée.
    Les illustrations de Mirion Malle, aussi drôles qu'engagées, constituent une vraie porte d'entrée dans le propos.

  • Avec clarté, pédagogie et humour, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, célèbres sociologues passés maîtres dans l'art de décortiquer les inégalités, expliquent les mécanismes et les enjeux du monde social. Cette opération de dévoilement permettra aux jeunes (et aux moins jeunes) lecteurs et lectrices de dépasser le stade du ressenti pour accéder à la compréhension des déterminismes sociaux qui entrent en jeu : les riches, les pauvres oui, c'est injuste... mais pas seulement !

    Pourquoi les riches sont-ils toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres ? s'attaque aux mécanismes de la domination sociale. Qu'est-ce qu'une classe sociale ? À quoi reconnaît-on les riches ? Que font-ils avec leur argent et pourquoi ne le partagent-ils pas avec ceux qui manquent de tout ? A-t-on besoin des riches ? 20 questions pour rendre compte d'une réalité sociale complexe sont croquées ici avec finesse et humour par l'illustrateur Etienne Lécroart.

    Un essai jeunesse et grand public exceptionnel pour aiguiser l'esprit critique et donner envie de changer le monde !

  • Sam et le Martotal

    ,

    La Tradition est un ensemble de règles : des petites règles et des grandes règles ; des règles qui ne sont écrites nulle part mais que tout le monde doit connaître ; des règles si anciennes que personne ne sait d'où elles viennent ni à quoi elles servent... Dans la tribu de Sam, la Tradition servait depuis toujours à décider qui faisait quoi. Et il était grand temps que ça change !

  • Ce grand classique enfin réédité est le plus beau et le plus intelligent des livres à compter !

  • Drôle d'alphabet est un abécédaire pas comme les autres. On y suit les aventures d'une tarte aux pommes que l'on apporte, cache, lèche, nettoie, etc. Au fil des pages, on découvre des blagues, jeux de mots surprenants et une multitude de détails, pour apprendre les lettre en s'amusant (et réciproquement !).

  • Sur le chemin de l'école, un garçon et une fille parlent de l'amour, de la sexualité, du corps et des différences entre les hommes et les femmes.

  • Ni poupées, ni super-héros, on est des super-égaux reprend les albums On n'est pas des poupées et On n'est pas des super-héros . Il répond avec humour, et sans tourner autour du pot, à des questions clés : comment être soi-même et pas ce que les autres voudraient que l'on soit ?
    Comment grandir en s'a ranchissant des stéréotypes de genre ? Et une fois que l'on a déconstruit, que reconstruira-t-on ?

  • Une fillette et un garçon comparent leurs sexes, s'embrassent, découvrent que les filles ne sont pas obligées d'être mères et qu'elles ont la liberté de faire ce qu'elles veulent, quand elles veulent.

  • Pas de gâchis est un tout nouvel album d'Agnès Rosenstiehl. Toujours aussi engagée et volontaire, elle revient avec ce nouvel album consacré à la décroissance et à la consommation. À sa façon inimitable et terriblement efficace, avec simplicité et humour, elle montre à quel point il est facile (et agréable, et intéressant !) de ne pas surconsommer. Quel plaisir de retrouver ces enfants facétieux, libres et impertinents, qui accompagneront les lectrices et lecteurs sur le chemin de la décroissance.

  • Chaque groupe humain pense que son propre discours sur le monde est le meilleur possible pour le monde entier : cela s'appelle l'ethnocentrisme. Pour y remédier, ce nouveau livre-manifeste de la collection Jamais trop tôt ! emprunte avec les jeunes lectrices et lecteurs le chemion de l'anthropologie. A travers une quinzaine de thèmes allant de la vie quotidienne (Que mange-t-on ? Comment mange-t-on ? Comment se faire beau ?) aux croyances et aux cultures (comment naissent les enfants ? Qu'est-ce que la mort ? A quoi sert la Lune ?), les enfants sont invités à découvrir la notion de culture et à regarder plus loin que leur nombril pour remettre en cause les conceptions qui leurs semblent naturelles et rechercher ce qui est commun à tous les hommes.

  • Le livre s'adresse à tous les enfants à partir de 3/4 ans. Pas d'histoire, pas de bons sentiments, pas d'euphémisation du handicap, ni dans les textes, ni dans les images :
    Comme les autres livres de la collection Jamais trop tôt, le livre aborde cette question très frontalement.
    Un jeu de dialogue et de réparties apporte humour et légèreté (et parfois même une touche de mauvais esprit !).
    On n'est pas si différents dit aux enfants handicapés que oui, ils sont handicapés, mais que leur identité ne se résume pas à cela. Et On n'est pas si différents dit aux enfants qui ne sont pas handicapés que les enfants handicapés sont avant tout des enfants, avec lesquels ils ont beaucoup en commun et beaucoup à partager.

  • L'Art de la fugue a été écrit et dessiné par Agnès Rosenstiehl en 1967, dans la foulée de l'adorable Dans la coiffure... mais il n'avait jamais été publié, oublié dans un carton par sa créatrice ! Quel dommage ! Ce petit livre, qui attendait depuis plus de 50 ans d'être lu, est une vraie merveille. Le trait épuré fait naître un univers fantastique et délicieusement vintage, tandis qu'une situation banale (un enfant s'ennuie et s'évade en rêvant) donne lieu à une extraordinaire aventure intérieure.

    C'est aussi, comme toujours avec Agnès Rosenstiehl, un hymne à l'imagination, au jeu, au rêve et à la liberté.

  • Un voyage dans l'imagination d'une fillette aux cheveux courts qui rêve de tout ce qu'elle pourrait faire avec une plus longue chevelure.

  • Pour la première fois, un cahier d'activité avec du sens ! Le cahier d'activité des superégaux propose 64 pages de jeux et de découpages, conçus et réalisés par Claire Cantais avec toute la fantaisie qui la caractérise. Du papier, des ciseaux, de la colle, il n'en faut pas plus pour des heures de jeux 100% mixtes, qui sont aussi les supports d'une réfl exion amusante sur les stéréotypes de genre.

  • En 2038, le régime pratique la ségrégation génétique envers les personnes handicapées, différentes, non-conformes. Josépha, une ado atteinte d'hypertrichose (forte pilosité sur tout le corps) raconte dans son journal intime la montée de ce nouveau fascisme génétique, sa vie ordinaire d'adolescente, puis son exclusion du collège et son internement dans un centre qui ressemble plus à un camp de concentration qu'à un lieu de soins, où elle est forcée de s'exhiber dans une émission de télé-réalité digne des zoos humains de Barnum. Tandis qu'elle se lie d'amitié avec ses compagnons d'infortune, et qu'elle découvre l'amour, des mesures eugénistes de plus en plus radicales mettent leurs vies en danger.
    Elle tentera tout pour infléchir le cours du terrible destin réservé aux enfants du Centre...

  • Avec On n'est pas des moutons, revendiquons haut et fort le droit de penser par soi-même, de ne pas grandir dans du coton mais d'affronter la réalité en face, d'avoir l'esprit critique, d'être singulier, d'être unique... bref, d'être soimême et pas ce que les autres voudraient qu'on soit.
    L'ouvrage s'achève par 8 portraits fictifs d'enfants imaginaires... mais inspirants.
    Des textes drôles et subtils, parfois grinçants, de Yann Fastier, d'incroyables animaux anthropomorphes de Claire Cantais, des idées-choc et des couleurs qui claquent... Une bien belle façon de remettre les règles en question et de mener une réflexion ambitieuse et indispensable sur la société, les règles, l'ordre établi, la liberté.

  • Avec la tuerie de Charlie Hebdo , nombre d'adolescents ont pris conscience que l'un de nos droits fondamentaux, qui leur semblait auparavant aussi naturel que l'air qu'on respire, était menacé. La liberté d'expression, ils l'ont découverte fragile et menacée, et ils en ont éprouvé les limites, les zones d'ombre et parfois les hypocrisies. La liberté d'expression, en France, est-elle plus ou moins étendue selon que l'on est riche ou pauvre, journaliste ou simple citoyen, adulte ou mineur, selon qu'on parle des Noirs ou des Blancs, des Juifs ou des Musulmans ? Disons-le franchement : oui.
    Daniel Schneidermann, tente ici d'expliquer pourquoi... En toute liberté, bien entendu.
    Les illustrations d'Étienne Lécroart prolongent son propos, avec humour et pertinence.

  • Il était une fois... une histoire vraie ! Après la catastrophe de Tchernobyl, les arbres de la forêt de Pripiat, située au coeur de la zone interdite, sont devenus rouges. Ils ont été abattus et enterrés. Un ours raconte cette histoire à un jeune arbre qui grandit dans cette forêt malade, cette forêt sans mémoire.
    Dans la forêt rouge est un conte populaire moderne : beaucoup d'images et peu de mots pour aborder la question de l'impact des humains sur un milieu naturel.

  • Antigone : une héroïne forte et intransigeante, intègre, féministe, rebelle, qui se distingue par sa force de caractère et va au bout de ses convictions.
    Elle pose des questions universelles, qui nous concernent toutes et tous, et à tout âge : jusqu'où être fidèle ? Comment se situer face à l'autorité ? Jusqu'où aller pour défendre ses convictions ? Le compromis est-il parfois une meilleure option ?
    Pour rendre cette tragédie classique et complexe accessible aux lecteurs à partir de 8 ans, nous en proposons une version simplifiée (mais pas édulcorée !) et illustrée d'une façon à la fois classique et fantastique.
    Une illustration qui suscite l'envie de s'arrêter, de scruter chaque image à la recherche de tout ce que l'on pourra y trouver... et d'en être récompensé.

  • Ce petit manuel d'anthropologie destiné aux adolescents est né en Seine- Saint-Denis, dans un établissement dit « défavorisé » où se côtoient des élèves venus de 70 pays différents et une équipe pédagogique surmotivée et prête à soulever des montagnes. À l'arrivée un projet : « Anthropologie pour tous », une année de travail au cours de laquelle les élèves ont travaillé avec les plus grands noms de l'anthropologie, de l'ethnologie et de la sociologie sur les cultures, les différences, les identités. Leur objectif ? Faire un gigantesque pas de côté pour se découvrir, pour s'accepter, et finalement comprendre, via les sciences sociales, que la société dans laquelle nous vivons peut et doit être construite à partir de nos différences, et non contre elles.

  • Les élections présidentielles de 2017 approchent, et le désintérêt pour la politique, notamment des plus jeunes, n'en finit pas de gagner du terrain.
    L'activiste Caroline de Haas prend le sujet à bras-lecorps : la politique ce n'est pas juste des élections, c'est se battre pour ses idées, et pour agir sur le monde dans lequel on vit. Mais concrètement, qu'est-ce que ça veut dire ? Et comment ça marche ?
    Des positions tranchées et engagées, des illustrations mordantes : un manifeste pédagogique et efficace !

empty