Arts et spectacles

  • Pictures

    Robert Mapplethorpe

    Ce catalogue luxueux, imposant et abondamment illustré, offre une vue d'ensemble de l'oeuvre de l'artiste, de ses premiers collages et polaroïds aux photographies florales, nus érotiques et portraits qui en ont fait l'un des photographes les plus marquants du siècle dernier. Il comprend des textes de l'historien de l'art Jonathan K. Nelson et de Susan Sontag.

    Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Serralves Museum of Contemporary Art, Porto, du 20 septembre 2018 au 6 janvier 2019.

  • Prenant pour point de départ le film documentaire Visite ou Mémoires et Confessions réalisé par Manoel de Oliveira en 1982 et sorti à titre posthume, conformément à la volonté du réalisateur, en 2016, cette publication examine la notion de demeure dans l'oeuvre du réalisateur portugais. Richement illustré avec des documents d'archive et des images de films, l'ouvrage contient quatre essais, ainsi qu'une conversation inédite entre Oliveira et l'architecte Álvaro Siza.
    Publié à l'occasion de l'exposition inaugurale à la Casa do Cinema Manoel de Oliveira, Porto, en 2019.
    La production filmique de Manoel de Oliveira (Porto, 1908-2015) se démarque comme l'une des réalisations les plus originales de l'histoire du cinéma. Son oeuvre a bénéficié d'une portée internationale, en témoigne les nombreuses récompenses des festivals et académies de cinéma du monde entier. Cinéaste à la longévité exceptionnelle, il adapta de nombreuses oeuvres littéraires. Amour et perdition (1978), Francisca (1981), Le Soulier de satin (1985), Non, ou la vaine gloire de commander (1990), Val Abraham (1993) comptent parmi ses plus grands films.

  • Ce catalogue reconstitue la trajectoire du Groupe KWY et de ses membres, depuis Lisbonne jusqu'à Paris et Munich, en mettant l'accent sur leurs collaborations artistiques et éditoriales ainsi que sur leurs liens avec les mouvements d'avant-garde internationaux.
    Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à la Collection Serralves, du 23 mai au 27 septembre 2015.
    Le Groupe KWY se forme à Paris autour du magazine KWY, publié de 1958 à 1964. Il est constitué des artistes portugais René Bertholo, Lourdes Castro, António Costa Pinheiro, Gonçalo Duarte, José Escada et João Vieira ainsi que du Bulgare Christo et de l'Allemand Jan Voss. Faisant l'économie d'un manifeste artistique ou d'une doctrine théorique, les douze numéros de KWY reflètent les bouleversement artistiques et sociaux de leur époque ainsi que l'immixtion de la réalité, du quotidien et de l'imagerie visuelle des métropoles dans l'espace de l'art.
    Le processus de création du Groupe KWY, de ses collaborations éditoriales avec les magazines Daily-Bul et Sens plastique aux productions artistiques de ses membres (peintures, dessins, installations, objets), s'inscrit dans un contexte international fait d'échanges féconds et de collaborations avec la Nouvelle Figuration portugaise, les Nouveaux Réalistes, Fluxus, le collectif espagnol El Paso et les Lettristes, ainsi qu'avec les artistes António Areal, François Dufrêne, Raymond Hains, Bernard Heidsieck, Yves Klein et Jorge Martins.

  • Premier ouvrage consacré au travail sculptural et architectural de Monika Sosnowska, figure de proue de la scène artistique polonaise contemporaine, publié à l'occasion de sa plus grande exposition à ce jour.
    Monika Sosnowska considère le langage architectural comme une double expression de l'individu et de la mémoire collective. Chez elle, l'espace architectural est une dimension spécifique de l'expérience sculpturale. L'exposition que lui consacre le Musée d'Art contemporain Serralves met parfaitement en valeur cette relation dynamique entre sculpture et architecture, les oeuvres de Sosnowska dialoguant ici avec l'espace conçu par Álvaro Siza. Les textes de Gabriela Switek (Professeur à l'Institut d'Histoire de l'art de Varsovie) et de la curatrice Suzanne Cotter explorent les influences conjointes du modernisme d'Europe de l'Est et de l'élargissement de la notion de sculpture propre au courant post-moderne afin de situer le travail de Sosnowska au coeur des préoccupations formelles, conceptuelles et narratives du XXIe siècle débutant.
    Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à la Fondation Serralves, de février à mai 2015.
    Monika Sosnowska (née en 1972 à Ryki, Pologne, vit et travaille à Varsovie) est considérée comme l'une des sculptrices les plus importantes de sa génération. Souvent réalisées pour des sites spécifiques, ses constructions, qui mêlent architecture et sculpture, semblent douées d'une vie autonome et déraisonnable. Elles prolifèrent et altèrent la perception de l'espace qui les accueille, parfois jusqu'à se substituer complètement à lui. Monika Sosnowska a représenté la Pologne à la 52e Biennale de Venise en 2007.

empty