Orep

  • Espagnol Normandie 44

    Jean Quellien

    • Orep
    • 27 Février 2019
  • Néerlandais Jour J heure par heure

    Marc Laurenceau

    • Orep
    • 10 Mars 2020

    À travers plus de 350 événements précis qui ont marqué le Jour-J, point de départ de la libération de l'Europe de l'Ouest, Marc Laurenceau nous fait revivre heure par heure, minute après minute, l'opération Overlord. Ces « instantanés » chronologiques nous éclairent sur les enjeux, les moyens engagés et les conséquences de l'une des offensives militaires des plus audacieuses.

  • Anglais Carentan

    Yann Magdelaine

    • Orep
    • 4 Juin 2019

    During the night of June 5/6, 1944, the largest combined operation of the Second World War was launched. In order to secure the area behind Utah Beach in the Cotentin Peninsula, 13,000 paratroopers from the 82nd and 101st US Airborne Divisions were dropped between Sainte-Mère-Eglise and Saint-Côme-du-Mont. Due to their wide dispersion, it took hours to gather improvised combat groups here and there. However, most of the objectives were reached in the evening of D-Day. Known as the « Screaming Eagles », the men of the 101st Division were soon ordered to seize the town of Carentan, a strategic crossroads that would allow the linkup with seaborne forces arriving from Omaha Beach. For a whole week, General Taylor's boys fought another elite unit - the « Green Devils » of Major von der Heyte's Fallschirmjäger-Regiment 6, thus leading to the only clash between paratroops in the Battle of Normandy.

  • Dwight David Eisenhower fait partie de ces hommes qui ont marqué de leur empreinte l'histoire du xxe siècle en tant que commandant suprême des forces alliées en Méditerranée et en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, mais on oublie souvent qu'il a occupé le bureau ovale de la Maison Blanche huit années durant. Celui que l'on surnommait affectueusement Ike depuis son enfance à Abilene fut toujours un homme raisonné et raisonnable.

  • Anglais Pegasus bridge

    Yann Magdelaine

    • Orep
    • 26 Juin 2018
  • Une présentation concise et illustrée du Jour J et de la bataille de Normandie, de la décision du débarquement à la bataille de la poche de Falaise, du 6 juin au 21 août 1944.
    Grâce à plus de 120 documents dont une quinzaine de cartes, les plages mythiques du Débarquement (Omaha, Utah, Gold, Sword, Juno) et les grandes opérations stratégiques (Overlord, Neptune, Cobra...) sont expliquées de façon claire et pédagogique.

  • Anglais La tapisserie de Bayeux

    Sylvette Lemagnen

    • Orep
    • 28 Février 2019

    La Tapisserie de Bayeux est l'une des oeuvres d'art les plus représentées au monde. Avant même de la découvrir dans le musée qui lui est consacrée, chacun de nous a vu un jour une illustration tirée de l'une des 58 scènes qui la composent. Elle occasionne la surprise du visiteur qui ne l'imagine jamais ni si longue, ni si étroite, ni si vivante, ni si colorée. Elle passionne tous les publics. Personne ne reste insensible devant un récit vieux de quelque 950 ans raconté en images, accompagnées d'un texte latin.

  • Anglais Ardenne 1944-1945

    Mathieu Billa

    • Orep
    • 7 Juin 2019

    Late 1944, the Axis forces, led by Nazi Germany, appeared to have reached exhaustion point. Many Allied soldiers, somewhat stunned by the autumn battles, prefered to focus on the forthcoming festive season. In liberated towns, the local population made the most of its refound freedom, whilst preparing for another winter conditioned by rationing. On the 16th of December, to everyone's surprise, Hitler launched a major offensive in Belgium and Luxembourg, across the Ardenne forests. Engaging around 300,000 combatants, he hoped to change the course of the war, by playing his last card...

    His book presents the famous Ardenne campaign, which unfolded over the winter of 1944-1945. After a brief contextual introduction, the key events of the German offensive of December 1944 are summarised. The lesser known battles of January 1945 are approached via the story of one company from the US 84th Infantry Division, within which a 21 year-old soldier of German origin by the name of Henry Kissinger was enlisted. He was not yet the illustrious diplomat who gained renown in the 1960s and 1970s. This guide presents the battle from the combatants angle, focusing on their day-to-day lives and their personal stories, through a description of the human experience of these men and women, militaries or civilians, who fought for their lives over that cruel winter of 1944-1945. From Elsenborn to Echternach, via Bastogne of course, we will take you on a journey in their footsteps and offer you an introductory tour of the vestiges of the heritage sites that now stand on the battlefield.

  • Anglais Normandy 44

    Jean Quellien

    • Orep
    • 26 Avril 2010

    One of the major confrontations of the Second World War began when Allied troops landed on the coast of Normandy. Twelve weeks of vicious combat in the hedgerows, in the cornfields of the plain around Caen and in the region's ruined towns and villages were to determine the outcome of the war on the Western Front and precipitate the fall of the Third Reich. Normandy was to carry the scars of battle for many years. Its martyrdom was the ransom to pay for the final victory. It is fitting that the sacrifice of a region and its inhabitants be forever linked in our memories to the sacrifice of those young men who came from over the Channel and over the Atlantic, and who now rest in peace forever in this land they came to liberate.

  • Anglais D-day and the battle of Normandy

    Collectif

    • Orep
    • 1 Septembre 2004

    From the decision to land in Normandy up to the closing of the "Falaise Gap" this work describes the different phases of the Battle : strategy, diversion, the multiple operations undertaken, the sectors chosen for landing, the Armed Forces and their mission in each case. Maps trace the Army Corps and Units and their advance in the course of the Battle. A concentrated and instructive work on the main stages of the Battle of Normandy.

  • Depuis la décision d'un débarquement en Normandie jusqu'à la poche de Falaise, cet ouvrage décrit les différentes phases de la bataille : stratégie, diversion, les multiples opérations, les secteurs choisis pour le débarquement et les forces armées avec leurs missions y sont décrites. Des cartographies retracent les différentes positions des corps d'armée et leurs avancées pendant la bataille. Un concentré très pédagogique des étapes essentielles de la Bataille de Normandie.

  • Espagnol El dia-j la batalla de normandia

    Collectif

    • Orep
    • 1 Septembre 2004

    Depuis la décision d'un débarquement en Normandie jusqu'à la poche de Falaise, cet ouvrage décrit les différentes phases de la bataille : stratégie, diversion, les multiples opérations, les secteurs choisis pour le débarquement et les forces armées avec leurs missions y sont décrites. Des cartographies retracent les différentes positions des corps d'armée et leurs avancées pendant la bataille. Un concentré très pédagogique des étapes essentielles de la Bataille de Normandie.

  • At 00:16, Major John Howard landed with his company just a few yards from Bénouville bridge. In the early hours of D-Day, his British paratroopers were the first Allies to set foot on French soil. They were the vanguard of the 6th Airborne Division whose mission was to secure the east flank of the landing zone, a few hours before the amphibious operation. At dawn, the British 3rd Division, backed by commando units, including Commandant Kieffer's 177 French troops, landed on Sword Beach. At 13:00 hours, Lord Lovat's men joined forces with the paratroopers at Bénouville, forging a vital link between the liberators from the skies and those from the seas.

  • Mardi 6 juin 1944, à l'aube, les sentinelles allemandes en faction le long de la plage des Sables d'Or et sur la Pointe du Hoc discernent des silhouettes inquiétantes au large des côtes. Une incroyable forêt de mâts et de coques de navires apparaît bientôt à travers la brume qui se lève. C'est donc en Normandie que les Alliés ont décidé de débarquer et d'entamer la libération de l'Europe occidentale. Sur les cinq plages choisies, celle que les Alliés désignent sous le nom de code Omaha est la mieux défendue et la moins propice à un assaut amphibie.
    Les défenses allemandes, miraculeusement épargnées par le bombardement naval et aérien, ouvrent le feu sur les premières barges qui s'échouent à 400 mètres de la plage vers 6 h 30. Les fantassins et les sapeurs des premières vagues d'assaut sont cloués au sol par un feu nourri. Comble de malchance, une partie des chars amphibies ont coulé au large. Les GI's vivent un véritable enfer pendant plusieurs heures. Le général Bradley pense même mettre un terme à l'opération. Pourtant, à force de courage et de ténacité, les GI's réussissent à quitter la plage et neutralisent une à une les positions allemandes. Au soir du Jour J, l'opération s'achève par un succès mais le bilan, tant humain que matériel est effroyable.
    Christophe Prime restitue avec rigueur le déroulement de la bataille d'Omaha et ses préparatifs dans ce livre richement illustré.
    Photos, témoignages et objets entraînent le lecteur au coeur de l'événement et lui permettent d'appréhender ce que les combattants ont vécu au cours de ses heures tragiques.

  • Anglais Sainte-Mère-Église

    Yann Magdeleine

    • Orep
    • 26 Juin 2018

    6 juin 1944 dans le Cotentin. Des milliers de corolles s'ouvrent dans la nuit. Treize mille parachutistes américains sont largués dans ce secteur à l'ouest de la zone du débarquement en Normandie. Mais beaucoup ne sont pas tombés au bon endroit. Il faut parfois de nombreuses heures pour enfin retrouver un camarade ou un groupe, tout autant perdus. Néanmoins, toutes les missions assignées aux parachutistes sont remplies avec succès. La 101st Airborne parvient à couvrir les arrières de la plage d'Utah Beach pendant que la 82nd Airborne contrôle Sainte-Mère-Église et ses abords. Malgré tout, les positions des Américains restent très précaires notamment au pont de la Fière.
    Les renforts qui débarquent à partir de 6 h 30 sur Utah vont être les bienvenus.
    Débute alors pour les paras américains un mois et demi de combats meurtriers au milieu des marais et du bocage normand.

  • Italien Normandia 44

    Jean Quellien

    • Orep
    • 14 Mars 2018

    6 juin 1944 : une date à jamais gravée dans l'histoire.
    Avec le débarquement des troupes alliées sur les côtes normandes, commence l'un des affrontements majeurs de la Seconde Guerre mondiale. Douze semaines de combats acharnés vont décider du sort de la guerre à l'Ouest et précipiter la défaite du Troisième Reich. Il est juste qu'aujourd'hui, chacun associe dans son souvenir le sacrifice d'une région et de ses habitants à celui de ces hommes venus d'outre-Atlantique et d'outre- Manche, reposant à jamais dans cette terre qu'ils ont libérée.

  • De landing van het Amerikaanse leger op het strand van Omaha in de ochtend van 6 juni 1944 mondde uit in een bloedige strijd. Op de avond van D-Day lag de helft van de bij de landing gesneuvelde Soldaten nog onderaan het talud dat - tussen Vierville en Colleville-sur-Mer - uittorent boven het Kanaal.

    Naast de landingen van de grootscheepse operatie Overlord blijft de verovering van Pointe du Hoc een van de meest glorieuze gebeurtenissen in de recente militaire geschiedenis van de Verenigde Staten.

    Dichtbij Hoc, boven Omaha Beach, ligt de immense begraafplaats van Colleville. Een indrukwekkend herinneringspark, dat jaarlijks meer dan 1 miljoen bezoekers trekt.

  • So, it was in the thirties that numerous commodities, appliances and devices taken for granted today were discovered: antibiotics, sulphonamides, radar, turbo-jets, synthetic rubber, mineral oils, radiotelephony, and artifi cial intelligence? but only the outbreak of the Second World War gave rise to their development and industrial use. The pages that follow offer an account of 50 discoveries chosen at will among many others, that, in giving the reader a wider understanding of technological advances, sheds new light on the scale of Operation Overlord. Thus, visitors to the Landing Beaches can appreciate how humanity as a whole has profi ted from all the inventions collated during the Battle of Normandy.'

  • Pour le grand public, le débarquement c'est avant tout les images inoubliables du " Jour le plus long " ou de " Il faut sauver le soldat Ryan ".

    On ignore souvent que, derrière cette opération militaire spectaculaire, il y a la plus formidable organisation de tous les temps que Michel Chevalet fait revivre pour vous : la construction de 2 ports artificiels.

    Un meccano de 500 pièces, pesant 1/2 million de tonnes, amené en pièces détachées depuis l'Angleterre et installé en 8 jours pour débarquer 200 000 véhicules et 2 millions d'hommes. Sans Omaha et surtout Arromanches, les alliés n'auraient peut-être par réussi le débarquement.

empty