Motta

  • Combien d'arbres et de fleurs considérés d'ordinaire comme typiques du paysage méditerranéen ont été en réalité importés au cours des siècles !
    Ainsi la vigne, originaire du caucase, est-elle arrivée dans le bassin oriental de la méditerranée dès l'âge de bronze, mais n'en atteint la partie occidentale qu'à l'âge du fer.
    Le pin parasol, venu d'orient, ne s'est vraiment diffusé, lui, qu'à l'époque romaine. les agaves nous sont venus du mexique, les eucalyptus d'australie. et pourtant, aujourd'hui encore, nous continuons de regarder le paysage méditerranéen comme une donnée naturelle et intemporelle.
    Les deux auteurs de ce livre dissipent cette illusion et révèlent le perpétuel remaniement du paysage végétal adopté et modifié par l'homme.
    Puis ils retracent le véritable cheminement d'une centaine d'essences caractéristiques dans l'aire méditerranéenne.
    Mosaïques, sculptures, peintures et gravures témoignent également de l'histoire botanique méditerranéenne, oú se lit aussi l'état des civilisations. le lecteur trouvera donc ici de nombreuses reproductions d'oeuvres rarement données à voir et parfois contemporaines de la première apparition du végétal en méditerranée.

empty