Livres en VO

  • Flair

    Noémie Chust

    • Quintal
    • 5 Avril 2022

    Flair de Noémie Chust est une bande dessinée sans mots, sans texte dont la narration se fait de manière formelle.
    Une héroïne les yeux cachés par un foulard, retranscrit ses ressentis à travers des successions de métamorphoses et de jeux graphiques. Né d'une expérience personnelle de l'auteure qui l'a amenée à réfléchir à la notion d'aveuglement et de déni, ce récit se positionne à contre courant du « male gaze ».

    «Le flair est l'aptitude d'un animal à discerner par l'odeur, ou, plus généralement, une forme d'intuition. On peut aussi l'entendre comme l'anglicisme flare (signal lumineux, éclatement) qui renvoie en photographie à un phénomène optique lié à une lumière parasite et évoque l'aveuglement.
    En astrophysique, une étoile à flares est synonyme d'étoile à sursauts, autrement dit la variation rapide et irrégulière de la luminosité d'une étoile ».

    D'un coté, l'histoire nous présente une femme qui erre dans une forêt et de l'autre un doberman qui est passé derrière son grillage, tout deux parcourant leurs environnements imaginaires en quête d'un but, d'une réponse.
    Un mystérieux dalmatien, une horde de coccinelles, des chenilles et des papillons viennent à leur rencontre, dialoguant avec ces derniers comme des oracles.

    La part d'interprétation joue un rôle fondamental, Noémie Chust sait donner les détails, les brides des rêves qu'elles dessinent à ses personnages afin de toujours laisser une fenêtre à son lecteur.rice. Iel peut alors flâner au creux des lignes, et y projeter ses propres sensations, toujours avec ce goût de déjà vu. Les images s'y multiplient, se métamorphosent, s'imitent et s'entremêlent afin de créer une étoffe aux narrations oniriques.

  • L'art d'équilibrer les dissonances

    Daisuke Ichiba

    • Arsenicgalerie
    • 18 Mai 2021

    La première monographie d'importance consacrée au travail du dessinateur japonais, avec de très nombreuses illustrations pleine page, une préface de Philippe Dagen et une longue analyse par Xavier-Gilles Néret de l'oeuvre de Daisuke Ichiba (à partir d'entretiens inédits avec l'artiste), replacée dans le double contexte où elle a émergé, les scènes underground graphiques japonaise et française.

  • The drawer t.19 ; noir

    Collectif

    • The drawer
    • 13 Octobre 2020

    Terrain de jeu, d'expression et de création autour d'une même couleur, le volume 19 de The Drawer réunit les dessins et les contributions écrites d'une vingtaine d'artistes et de créateurs.

    Avec Laurent Ajina, Cornelius de Bill Baboul, Alain Blondel, Matija Bobicic, Daniel Boursin, Szabolcs Bozó, Bernhard Buhmann, Carolyn Carlson, Marcos Carrasquer, Ryan Travis Christian, Claudio Coltorti, Gaetano Cunsolo, Leslie David & Pauline Caranton, Gaël Davrinche, Petrit Halilaj, Armand Jalut, Mizuho Koyama, Piera Luisolo, Oscar Murillo, Kim van Norren, Chloé Quenum, Jean-Michel Sanejouand, Noé Sendas, Hao Shuo, Yuko Soi, C.A Wertheim.
    Revue constituée de dessins et consacrée au dessin, The Drawer laisse la parole et le champ - presque - libre aux seuls « dessinateurs », réunissant semestriellement les dessins et les contributions écrites d'une trentaine d'artistes et de créateurs.
    En anglais, « the drawer » signifie « le tiroir ». Il désigne aussi « celui qui dessine ». Assumant la polysémie de son titre, la revue The Drawer pourrait donc s'envisager comme un « tiroir à dessins ». Ce qu'elle est d'une certaine façon : revue entièrement constituée de dessins et consacrée au dessin, que l'on peut ouvrir et refermer à loisir, propice enfin aux associations les plus inattendues, The Drawer porte donc bien son nom.
    Monomaniaque, The Drawer n'en est pas moins ouverte d'esprit : tous les dessins, pourvu qu'ils soient bons, et tous les dessinateurs, l'intéressent. Célébrant la pratique du dessin dans sa dimension la plus large, The Drawer mêle donc aussi bien des contributions d'artistes (plasticiens, illustrateurs, designers, architectes) que celles de créateurs moins attendus (chanteurs, écrivains, musiciens, chorégraphes, réalisateurs). Leur point commun : un même goût et une même pratique du dessin.
    Semestrielle, The Drawer est aussi thématique. Chaque numéro prend comme point de départ le titre d'une oeuvre littéraire, cinématographique ou musicale, choisi pour son potentiel créatif et/ou fantasmatique (volume 1 : Les Temps modernes, volume 2 : La Métamorphose, etc.). Chaque contributeur est invité à s'y soumettre et chaque dessin publié, qu'il soit déjà existant ou spécialement réalisé pour l'occasion, s'y rapporte.
    Terrain de jeu, d'expression et de création autour d'une thématique commune, The Drawer renseigne donc aussi bien sur la richesse plastique et graphique du dessin aujourd'hui que sur les artistes et personnalités invités également à répondre à une série de questions. Pourquoi dessiner ? Que dessiner ? Dessins ratés ?...
    Visuelle avant tout, davantage préoccupée de typographie que de texte, The Drawer se lit moins qu'elle ne se regarde, se feuillette, se compulse. Tiroir à dessins, exposition portative, cabinet d'art graphique miniature, The Drawer n'a d'autre ambition que celle du partage des miracles et des plaisirs du dessin.
    Artisanale et 100 % faite main, elle est le fruit du travail d'une petite équipe passionnée de dessin : Sophie Toulouse, directrice artistique et Barbara Soyer, active dans le champ de l'édition et de l'art contemporain.

    The Drawer est également une plate-forme éditoriale pour la publication d'ouvrages monographiques.

  • The drawer t.17 ; rose

    Collectif

    • The drawer
    • 16 Octobre 2019

    éditeurs The Drawer The Drawer (revue) revue / magazine The Drawer The Drawer n° 17 - Rose Terrain de jeu, d'expression et de création autour d'une même couleur, le volume 17 de The Drawer réunit les dessins et les contributions écrites d'une vingtaine d'artistes et de créateurs.

    Avec Riccardo Baruzzi, Louise Bonnet, Mike Bourscheid, Anne Bourse, Brice Dellsperger, Florent Dubois, John Finneran, Pius Fox, Matthias Garcia, Studio GGSV, Stephan Goldrajch, My-Lan Hoang-Thuy, Ryung Kal, Jürgen Klauke, Jakob Lena Knebl, Lucile Littot, Sabine Moritz, Flora Mottini, Hannah Murgatroyd, Daisy Parris, Hugo Pernet, Olivier Pestiaux, Chloé Royer, Adrien Vescovi.
    Revue constituée de dessins et consacrée au dessin, The Drawer laisse la parole et le champ - presque - libre aux seuls « dessinateurs », réunissant semestriellement les dessins et les contributions écrites d'une trentaine d'artistes et de créateurs.
    En anglais, « the drawer » signifie « le tiroir ». Il désigne aussi « celui qui dessine ». Assumant la polysémie de son titre, la revue The Drawer pourrait donc s'envisager comme un « tiroir à dessins ». Ce qu'elle est d'une certaine façon : revue entièrement constituée de dessins et consacrée au dessin, que l'on peut ouvrir et refermer à loisir, propice enfin aux associations les plus inattendues, The Drawer porte donc bien son nom.
    Monomaniaque, The Drawer n'en est pas moins ouverte d'esprit : tous les dessins, pourvu qu'ils soient bons, et tous les dessinateurs, l'intéressent. Célébrant la pratique du dessin dans sa dimension la plus large, The Drawer mêle donc aussi bien des contributions d'artistes (plasticiens, illustrateurs, designers, architectes) que celles de créateurs moins attendus (chanteurs, écrivains, musiciens, chorégraphes, réalisateurs). Leur point commun : un même goût et une même pratique du dessin.
    Semestrielle, The Drawer est aussi thématique. Chaque numéro prend comme point de départ le titre d'une oeuvre littéraire, cinématographique ou musicale, choisi pour son potentiel créatif et/ou fantasmatique (volume 1 : Les Temps modernes, volume 2 : La Métamorphose, etc.). Chaque contributeur est invité à s'y soumettre et chaque dessin publié, qu'il soit déjà existant ou spécialement réalisé pour l'occasion, s'y rapporte.
    Terrain de jeu, d'expression et de création autour d'une thématique commune, The Drawer renseigne donc aussi bien sur la richesse plastique et graphique du dessin aujourd'hui que sur les artistes et personnalités invités également à répondre à une série de questions. Pourquoi dessiner ? Que dessiner ? Dessins ratés ?...
    Visuelle avant tout, davantage préoccupée de typographie que de texte, The Drawer se lit moins qu'elle ne se regarde, se feuillette, se compulse. Tiroir à dessins, exposition portative, cabinet d'art graphique miniature, The Drawer n'a d'autre ambition que celle du partage des miracles et des plaisirs du dessin.
    Artisanale et 100 % faite main, elle est le fruit du travail d'une petite équipe passionnée de dessin : Sophie Toulouse, directrice artistique et Barbara Soyer, active dans le champ de l'édition et de l'art contemporain.

    The Drawer est également une plate-forme éditoriale pour la publication d'ouvrages monographiques.

  • Anglais Illustration unzipped (new ed)

    Schonlau Julia

    • Promopress
    • 18 Mai 2021

    Avec deux double-pages par artiste, ce petit livre en format broché propose un panorama de l'illustration contemporaine. On y retrouve notamment Tom Haugomat, Akinori Oishi, Never Even Even, Katie Scott, Julia Pott, Carl Johanson et bien d'autres.

  • Anglais Impressionist & post-impressionist drawings

    Christopher Lloyd

    • Thames & hudson
    • 28 Août 2019

    Dans cet ouvrage, l'historien de l'art Christopher Lloyd se penche sur les dessins d'une vingtaine de grands artistes impressionnistes et post-impressionnistes mettant en lumière une production relativement peu explorée, mais fondatrice des mouvements artistiques du siècle suivant.

  • Anglais The bird the great age of avian illustration

    Philip Kennedy

    • Laurence king
    • 16 Décembre 2021

    The Bird explores the fascinating world of eighteenth- and nineteenth-century ornithological illustration. This period of scientific, artistic and geographic discovery is celebrated through the lavish illustrations produced at that time. Within each chapter, there will be an opportunity to discover more about the artists that helped to elevate the art form. From John James Audubon to Elizabeth Gould and Edward Lear we learn how technology, travel and ambition shaped their work, and how their work transformed our understanding of the wonderful world of birds.

  • Dans la lignée de The Sick Rose, cet ouvrage présente une collection d'illustrations chirurgicales du 19e siècle. Divisé en 3 parties il s'attaque d'abord à la tête et au cou, puis au torse et enfin à la taille et les jambes.

  • The fashion illustration book you've always wanted! Check out the newest title in the hit Fashion Illustrations Series!!

    This is the second title of "Fashion Illustrations Series," which shows the latest trends in fashion illustration! Forty new artists have contributed a selection of their own special style of illustration, this time featuring twin styles. While the previous edition was all about women's fashion, this edition features a more diverse range of fashion illustrations, including men's, unisex, body-positive, and multinational styles. This title also focuses mainly on works by illustrators in their teens and twenties, guaranteeing a showcase of the very latest trends. As in the previous book, we have selected the paper quality for each page individually to maximize the appeal of the illustrations, making each turn of the page an exciting sensory and stylistic experience.

  • Anglais Anthony Cragg t.1 ; drawings, works on paper

    Cragg Foundation

    • Walther konig
    • 1 Juillet 2017

    En parallèle de ses sculptures, Anthony Cragg a réalisé une importante production graphique. Ce premier volume du catalogue raisonné des oeuvres de Cragg montre pour la première fois la diversité des styles et des thèmes de ses dessins, aquarelles, gouaches et gravures. Un index de 1800 illustrations procure un aperçu quasi-complet de ses oeuvres graphiques.

  • Anglais I am life

    ,

    • Die gestalten editions
    • 25 Juillet 2017
  • Anglais Lee Lozano : drawings 1958-64

    Lee Lozano

    • Karma
    • 28 Septembre 2021

    Ce volume de 640 pages présente les dessins et croquis que réalisa l'artiste Lee Lozano entre 1958 et 1964, période charnière dans le développement de son oeuvre. Ses croquis explorent la question du genre et du corps à travers la représention d'outils érotisés et humanisés.

  • Girrrland

    Frédérique Loutz

    • The drawer
    • 26 Mai 2021

    Première monographie de Frédérique Loutz, proposant une analyse complète de l'oeuvre dessinée de l'artiste.
    Cet ouvrage richement illustré entend montrer l'ampleur du travail de l'artiste française ces quinze dernières années, en proposant une analyse de l'oeuvre dessinée de cette ancienne résidente de la Villa Médicis, aujourd'hui professeur aux Beaux-Arts de Paris. Organisée selon un fil chronologique et faisant la part belle à la langue et aux mots de l'artiste, cette publication est l'occasion de partir à la rencontre de Frédérique Loutz, dont les questionnements identitaires structurent l'oeuvre depuis les débuts.

  • Anglais Gordon Matta-Clark : drawings

    Collectif

    • David zwirner
    • 4 Avril 2016

    Publié à la suite de l'exposition qui a eu lieu en 2015 à la galerie David Zwirner, ce catalogue présente une sélection de dessins et d'esquisses de Gordon Matta-Clark parmi lesquels une grande partie n'a jamais été présentée au public. Les Cut Drawings, sûrement ses travaux dessinés les plus connus, sont reproduits ici et documentent en petit format ses interventions architecturales.

  • Daniel Dezeuze, dessins 1960-2018

    ,

    • Skira paris
    • 23 Janvier 2019

    Daniel Dezeuze, né en 1942, est un artiste français et membre fondateur du groupe Supports-Surfaces. Composé entre autres de Claude Viallat, Louis Cane, André-Pierre Arnal, Vincent Bioulès, Jean-Pierre Pincemin et Bernard Pagès, ce groupe s'est formé en 1966 dans le but de déconstruire la peinture, afin de réexaminer son histoire et de remettre en question sa nature.
    La couleur était une question fondamentale dans nombre de leurs oeuvres, tout comme l'utilisation de matériaux nontraditionnels.
    Le travail de Dezeuze a beaucoup varié au fil des années tant en termes de technique que de ton, depuis les austères échelles en bois souple des années 1970, jusqu'à la légèreté éthérée de ses oeuvres en gaze ou à la gaieté colorée de ses Peintures qui perlent.
    Il existe deux principales directions dans son oeuvre, comme dans ses dessins : la première est la déconstruction de la peinture et de ses commposantes et la seconde est la création de séries d'objets, évoquant des activités récurrentes de l'humanité. À cela s'ajoute, dans ses dessins, la représentation sensible de la nature dans des séries tels que La Vie Amoureuse des Plantes ou les Papillons.

  • Les corps flottants

    Marine Pagès

    • Naima
    • 8 Juillet 2021

    Première monographie.
    Le travail de Marine Pagès déploie une pratique du dessin élargi : sur papier et dans l'espace. Cet ouvrage prend la forme - lointaine et non exhaustive - d'un inventaire, en échos au processus de travail de l'artiste. La forme de l'inventaire, grille appliquée librement, répond aussi au désir de souligner les correspondances entre les dessins sur papier et les installations en volume, le va-et-vient entre ces médiums et ces dimensions. Un livre pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de l'artiste, en particulier la série Intermédiaires commencée il y a quelques années - et qui se poursuit aujourd'hui - avec de nombreuses reproductions et des vues d'installations in situ.

  • Allemand Luftbad

    , ,

    • Patrick frey
    • 17 Décembre 2018

    Publication présentant une sélection de près de 2000 oeuvres sur papier (dessins, collages...) produites entre 1991 et 1994. Les membres du trio s'envoyaient chaque dessin par la poste, chaucun ajoutant divers éléments jusqu'à complétion de ces palimpsestes picturaux. Chaque exemplaire de cette édition est doté d'une couverture unique, réalisée par Eric Schumacher et Andrea Clavadetscher.

    En 1992, Martin Hodel, Andrea Clavadetscher et Erich Schumacher forment le trio artistique Hodel / Schumacher / Clavadetscher, qui deviendra le duo Schumacher / Clavadetscher suite au décès de Martin Hodel en 1995.

  • If only the sea could sleep

    Claire Tabouret

    • Revue 303
    • 12 Juillet 2019

    Les Éditions 303 et Le Voyage à Nantes s'associent pour concevoir et réaliser une collection de catalogues d'exposition intitulée Carnets du Voyage à Nantes. À raison d'un ouvrage par an, chaque titre porte sur une exposition d'art contemporain qui se déroule chaque été, à la HAB Galerie (Nantes), dans le cadre de l'événement Le Voyage à Nantes.
    Ce premier catalogue aborde le travail artistique de Claire Tabouret à l'occasion de son exposition If Only the Sea Could Sleep (6 juillet au 15 septembre 2019). L'ouvrage restitue un ensemble inédit d'oeuvres de l'artiste?: peintures sur voiles, monotypes, sculptures. Inspirée par la poésie d'Adonis, elle tisse une narration visuelle à la fois fragile et puissante sur le rapport amoureux et ses complexités. Mis à contribution, le spectateur fait l'expérience d'un espace animé par le souffle des voyages au long cours en mer, entre contemplation, quête de soi et de l'autre, et corps-à-corps avec les éléments.
    Richement illustré, ce volume est une invitation à prolonger cette odyssée picturale.

  • Anglais Perfect Cherry Blossom

    Tanaami & Payne

    • Patrick frey
    • 1 Juin 2017

    Perfect Cherry Blossom présente le résultat de la première collaboration très attendue entre l'artiste britannique Oliver Payne et l'artiste pop japonais Keiichi Tanaami : une série de dessins originaux de Tanaami retravaillée par Payne à l'aide de stickers figurant des éléments graphiques issus de jeux de tir d'arcade japonais.
    Ce projet s'inscrit dans la série de publications STUDIOLO / Editions Patrick Frey.

    Publié suite à l'exposition éponyme à STUDIOLO, Zürich, du 17 novembre 2011 au 28 janvier 2012.
    Designer graphique, illustrateur, peintre et plasticien, réalisateur de films expérimentaux, figure mythique du film d'animation japonais et de la scène pop d'après-guerre au Japon, Keiichi Tanaami est célèbre pour ses oeuvres psychédéliques au style singulier, mêlant couleurs flamboyantes, érotisme sous-jacent, poissons d'or géants et références surréalistes.
    Né en 1936 à Tokyo comme fils d'un grossiste de textile, Tanaami a neuf ans lorsqu'il fait l'expérience du bombardement de Tokyo peu avant la fin de la deuxième guerre mondiale. Il étudie à l'Université des Arts de Musahino, rend visite à Andy Warhol à New York en 1969, travaille avec Robert Rauschenberg et le critique d'art Michel Tapié pendant leurs voyages au Japon et conçoit des pochettes d'album pour Jefferson Airplane et The Monkees. En 1975, Tanaami devient le premier directeur artistique de l'édition japonaise de Playboy Magazine. Il enseigne à l'Université d'art et de design de Kyoto depuis 1991.

    Oliver Payne (né en 1977 à Londres, vit et travaille à Los Angeles) est un artiste britannique. Après ses études à la Kingston University de Londres, Payne collabore avec Nick Relph. Ensemble ils exposeront à la Serpentine Gallery (2000), à la Kunsthalle Zürich (2004) et chez Gavin Brown's Enterprise à New York (2005). Depuis 2007, les deux artistes poursuivent une carrière individuelle.

    Voir aussi Keiichi Tanaami ; Oliver Payne & Nick Relph.

  • Josef Maria Schröder

    Christoph Kappeler

    • Patrick frey
    • 1 Juin 2017

    Première monographie consacrée à un artiste méconnu, le peintre et dessinateur allemand Josef Maria Schröder (1874-1972). Actif de l'entre-deux guerres au milieu des années 1960, Schröder a développé une technique de dessin au stylo bille avec laquelle il produisit de lumineuses compositions abstraites et des portraits inspirés du surréalisme et du constructivisme. Elles sont présentées ici pour la première fois.

  • Drawings

    Lou Doillon

    • Les presses du reel
    • 1 Mai 2018

    60 dessins originaux de Lou Doillon dans un luxueux carnet.

    Le dessin d'observation est un art complexe, qui demande une grande maîtrise du geste et des techniques de dessin. Les progrès techniques incessants et le foisonnement des moyens de reproduction du réel - de la photographie à l'impression 3D - ont quelque peu éclipsé cette forme d'art.
    Ivan Pericoli et Benoît Astier de Villatte, les fondateurs de la maison Astier de Villatte, ont découvert les dessins de Lou Doillon sur Instagram. Ils lui ont immédiatement proposé de dessiner sur des carnets grand format pour donner naissance à ce livre. L'artiste a saisi l'opportunité de montrer une autre facette d'elle-même, à l'image d'une génération qui refuse de se limiter à une seule voie artistique. Le texte introductif de Benoît Astier de Villatte nous nous éclaire sur cette rencontre et sur le personnage de Lou Doillon.
    Le livre, qui reprend les codes des anciens carnets de croquis (sous une couverture habillée de faux cuivre avec dos rond toilé et or à chaud), nous fait découvrir la modernité et la puissance évocatrice du trait de l'artiste. Lou Doillon dessine son temps, son quotidien, et chacun se retrouvera dans ses views from above, ses vues du dessus. Ce faisant, Lou Doillon inscrit ses dessins comme témoins de notre quotidien, de ces petits moments de grâce que nous cherchons tous à cultiver. Le dessin d'observation, ainsi réinterprété, prend un nouveau sens, empreint d'émotion et de modernité.

  • Anglais New York ; sketchbook

    Jason Brooks

    • Laurence king
    • 19 Août 2017

    Many travellers have documented the excitement of New York City, but perhaps none so beautifully as acclaimed fashion illustrator Jason Brooks.
    Jason brings to life city that never sleeps through his incredible drawings from day through to night. Agains a backdrop of iconic landmarks such as the Empire State Building and the Statue of Liberty, he celebrates the most vibrant city on earth and depicts the day-to-day lives of native New Yorkers from diner to doorstep. Part guidebook, part visual journal, this book mixes the must-see sites alongside hidder gems. Jason reveals his favorite boutiques and stylish haunts, gives trips on where to grab the perfect coffee and uncovers world-class art and culture in the most exhilarating city on earth.

empty