Actes Sud Junior

  • Née dans l'Amérique de la ségrégation raciale, Angela Davis fut très tôt confrontée à l'exclusion. Cette prise de conscience précoce favorisa son engagement dans les mouvements de défense des Noirs mais aussi dans les mouvements pacifistes des années 1960 et 1970.   

  • Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, assise dans l'autobus, refuse de se lever pour laisser sa place à un passager blanc. Son arrestation va provoquer un mouvement de révolte de la communauté noire contre la politique ségrégationniste des États-Unis et un boycott de la compagnie de bus. En 1964, les lois ségrégationnistes seront abrogées. Mais le racisme d'«État» ne disparaîtra pas pour autant : en Afrique du Sud, la politique d'apartheid («séparation» en Afrikaans) s'appliquera jusqu'en 1991. C'est grâce au combat de Nelson Mandela qu'elle sera abolie. Aujourd'hui encore, le racisme est malheureusement toujours présent dans de nombreux pays occidentaux comme la France : l'isolement de certaines communautés dans des quartiers «ghettos», leurs difficultés d'accès à l'emploi et à un niveau de vie égal au reste de la population... Des discriminations qui donnent une résonance terriblement actuelle à l'engagement de Rosa Parks.

  • Née esclave aux alentours de 1820, Harriet Tubman mourra libre en 1913. Cette liberté, elle l'aura conquise par la force de sa volonté et par son courage. Toute sa vie, elle s'emploiera à libérer ses frères et à se battre contre l'esclavage puis la ségrégation raciale. Dans ce livre, le récit de la vie aventureuse et exemplaire d'Harriet s'entrecroise avec l'histoire de l'esclavage en Amérique. Un passionnant retour vers un passé tumultueux, qui a laissé des traces dans la société américaine jusqu'à nos jours.

  • Comment les handicapés et les malades ont-ils été intégrés ou rejetés, au fil de l'histoire ? L'archéologie nous révèle beaucoup de choses à leur propos : comment ils étaient soignés, opérés ou appareillés ; comment la société les intégrait ou les éloignait. On sait par exemple que la trépanation était pratiquée dès le Néolithique, de même que l'amputation. Quant aux prothèses, elles existaient dans l'Egypte des pharaons. De quoi en apprendre beaucoup sur le vivre ensemble à travers les siècles !

  • Lorsque Nelson Mandela arrive à Johannesbourg, il n'est qu'un jeune homme en colère, qui cache son visage noir afin de ne pas s'attirer d'ennuis.
    Considéré comme un dangereux meneur, il a été renvoyé de son collège et a décidé de rejoindre la capitale pour prendre part au combat contre les inégalités qui secouent le pays...
    Nelson rencontre de nouveaux destins brisés par l'apartheid, et découvre aussi de nouveaux lieux où la cohabitation entre noirs et blancs semble possible. Lorsqu'un homme meurt assassiné dans ses bras au cours d'une manifestation pacifiste, tout bascule : son engagement dans la lutte sera sans concession. Nelson devient militant contre l'apartheid au sein du Congrès National Africain (ANC) et monte le premier cabinet d'avocats noirs d'Afrique du Sud. Il sera emprisonné loin de sa femme et de ses enfants pour haute trahison durant... 27 années ! Après sa libération, il deviendra le premier président noir d'Afrique du Sud à l'âge de 75 ans... Il meurt en 2013.

  • Lorsque Simone Veil devient ministre de la Santé en 1974, elle est décidée à faire changer la situation des femmes qui avortent dans la clandestinité, souvent au prix de conséquences irréversibles pour leur santé. En 1972 a lieu le procès de Bobigny, où l'avocate Gisèle Halimi a défendu une jeune fille ayant avorté à la suite d'un viol. Il avait été précédé en 1971 du «Manifeste des 343 salopes» qui, au risque d'être poursuivies, avaient déclaré publiquement s'être fait avorter. Simone Veil doit affronter une forte opposition, chez les députés de la majorité comme dans les associations catholiques. La loi est finalement promulguée le 17 janvier 1975.

  • Cette encyclopédie de l'exploration retrace toute l'histoire de la découverte des mondes ignorés : celle des continents, celle des océans, celle des pôles, celle du ciel et de l'espace, celle des fonds marins. À travers une approche chronologique et thématique, enrichie d'images qui invitent encore plus à l'évasion, ce livre nous montre à quel point les intrépides aventuriers et aventurières du passé et du présent ont contribué à la recherche scientifique, aux échanges commerciaux et à l'élargissement de l'horizon des peuples. 

  • Depuis l'enfance, Victor Hugo est hanté par les exécutions publiques ; la peine capitale le révolte. Pour lui, aucun homme n'a le droit ni le pouvoir de suspendre la vie d'un autre homme, quel que soit le crime commis. Depuis l'écriture du Dernier Jour d'un condamné jusqu'au combat mené de Jersey pour sauver la tête de l'assassin Tapner, c'est tout le combat du plus célèbre des abolitionnistes que l'on retrouve ici.

  • Figure marquante de la Commune de Paris, combattant pour les droits des exploités - ouvriers, femmes, peuples colonisés... - Louise Michel a consacré sa vie à élever la voix et à manifester contre les injustices.
    Emprisonnée à plusieurs reprises, déportée en Nouvelle-Calédonie où elle s'engage aux côtés des Kanaks, cette ardente anarchiste a participé en première ligne aux grandes luttes du XIXe siècle. On la découvre ici, de procès en meeting, à travers le regard admiratif d'un journaliste, Eugène Berton, qui la suit tout au long de sa carrière.

  • En 1978, Harvey Milk, conseiller municipal de San Francisco, est assassiné dans son bureau par un de ses anciens collègues homophobe. Le roman de Safia Amor restitue avec talent les luttes menées par cet homme à la personnalité charismatique pour l'affirmation de son homosexualité et pour la reconnaissance des droits de ses pareils aux États-Unis. Dès son adolescence à New York, Harvey Milk prend conscience de sa différence qu'il n'aura de cesse, malgré la répression, de faire admettre par la société.
    Après un passage dans l'armée et dans l'enseignement, il s'installe à San Francisco avec son compagnon dans les années 1970 et s'engage activement, soutenu par la communauté gay, dans le combat politique. Il est devenu après sa mort une figure symbolique de cette communauté. Le cinéaste Gus Van Sant lui a consacré un film en 2008.

  • Quand on pense à l'Amérique, des dizaines d'images nous viennent en tête, des coiffes d'Indiens au pouce de Facebook, en passant par des bouteilles de Coca-Cola et l'Empire State Building. Grâce aux films et aux séries, l'Amérique a su imposer des icônes comme autant de facettes d'elle-même. Ce pays jeune en regard de l'histoire du monde a sans doute besoin, plus que d'autres, d'images pour dire qui il est. En fouillant l'histoire cachée ou oubliée de chacune de ces icônes, c'est l'histoire des États-Unis qui se dessine, la vie de ceux et celles qui y vivent qui s'éclaire.

  • Dès son enfance de "batârde", la petite Marie Gouze, qui deviendra Olympe de Gouges, a conscience de son illégitimité. C'est cette même illégitimité qui lui servira d'arme pour défendre son droit à vivre comme une femme libre sous la Révolution et à défendre les droits des autres femmes. Un combat qui la mènera vers la guillotine.

  • Toute sa vie, Lounès Matoub a, à travers ses chansons, combattu l'intégrisme. Poète de la langue des Kabyles, le tamazight, il a refusé très jeune l'arabisation de sa région. Enlevé par des islamistes, puis relâché, il devient célèbre au début des années 1990, avant de se faire assassiner en 1998 par ceux qui ne supportaient pas sa liberté de penser.

  • Dans un train parcourant l'Afrique du Sud, un jeune avocat indien nommé Gandhi est jeté hors du wagon de première classe. C'est un homme de couleur et il devra voyager dans le fourgon. La nécessité s'impose alors à lui du combat à mener pour l'indépendance de l'Inde, un combat, se jure-t-il, qui sera non violent.
    Émancipation des intouchables et des femmes, lutte pour l'indépendance de l'Inde, combat contre les discriminations : autant de facettes de la lutte de Mohandas Karamchand Gandhi, connu dans le monde entier sous le nom de Mahatma («grande âme») Gandhi. Son combat non-violent a influencé de nombreux mouvements de libération et de droits civiques autour du monde.

  • Nous sommes dans les années 1930, à Paris. Le jeune poète martiniquais et ses amis, parmi lesquels Léopold Sédar Senghor et Léon-Gontran Damas, lancent le mouvement de la négritude et invitent tous les peuples des anciennes colonies, des Antilles au Sénégal, à se sentir fiers de leur culture plurielle.

  • Résistante de la première heure, Lucie Aubrac aura inscrit toute sa vie dans le refus des injustices, et milité pour faire connaître la lutte contre le nazisme.
    Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Lucie Aubrac est une jeune professeur d'histoire. Déjà engagée dans l'action politique, elle va avec son mari Raymond participer à Lyon à la création d'un mouvement de résistance.
    Elle devra affronter Klaus Barbie lui-même pour parvenir à faire évader Raymond, emprisonné avec Jean Moulin. Après la guerre, elle n'aura de cesse de raconter son combat aux jeunes générations, afin que l'horreur ne recommence jamais.

  • En 1942, un groupe de jeunes étudiants chrétiens allemands fonde à Munich le mouvement de la Rose Blanche. Il s'agit alors de s'élever contre le totalitarisme nazi, de dénoncer le massacre des juifs, de défendre une pensée libre et humaniste. En l'espace d'un an, le mouvement va se ramifier dans plusieurs villes allemandes et diffuser des tracts antinazis à des milliers d'exemplaires. Hans Scholl et sa soeur Sophie comptent parmi les membres les plus actifs de ce mouvement. Étudiante en biologie et en philosophie, profondément croyante, Sophie s'y est engagée en juin 1942 à la suite de son frère et participe à de nombreuses reprises à la diffusion des tracts. En février 1943, Hans et Sophie sont arrêtés avec leurs camarades pour avoir distribué le sixième tract à l'université. Hans, Sophie et un autre de leurs camarades sont jugés et exécutés expéditivement. En Allemagne, Sophie Scholl est devenue un symbole de la résistance intérieure à Hitler.
    Plusieurs rues et écoles portent son nom. En 2013, on a célébré le 60e anniversaire de sa mort, à l'âge de 22 ans.

  • Née juive et brune dans une Pologne catholique et antisémite, Rosa Luxemburg décide très vite de ne jamais filer droit. Son idéal : la révolution !
    L'avènement d'un monde où personne n'opprimera plus personne.
    Avant 1914, de Varsovie à Paris, de Zurich à Berlin (capitale des révolutionnaires du monde entier), la jeune communiste inconnue devient une figure politique de premier plan. Pourtant, à la veille de la Première Guerre mondiale, la petite Polonaise devenue Allemande, authentique citoyenne de l'Humanité entière, proclame que jamais les Allemands ne brandiront les armes contre leurs frères de France et d'ailleurs. Elle se trompait, malheureusement.
    C'est à travers le regard de Mimi, chat de gouttière et fidèle compagnon de Rosa Luxemburg, que l'auteur nous livre un témoignage étonnant sur le parcours de cette grande figure.

  • La vie et les luttes de la grande scientifique française Marie Curie, deux fois prix Nobel. Immigrée venue de Pologne, elle lutta avec âpreté pour se faire une place dans le milieu scientifique et fut récompensée pour ses travaux sur la radioactivité.

  • Le parcours d'une figure trop peu connue de l'histoire de la colonisation, un émir lettré qui, jusqu'à la reddition, eut à coeur de préserver le peuple algérien. Sa résistance inspirera plus tard de grandes figures de la décolonisation.

  • Victor Schoelcher a 24 ans lorsqu'il part à Cuba en 1828. Ce qu'il découvre alors sur le marché le terrifie : des hommes blancs richement vêtus négocient une jeune femme noire, comme s'il s'agissait de bétail. En républicain enragé, Victor se fait le serment de consacrer sa vie à dénoncer l'esclavage et de tout mettre en oeuvre pour le faire disparaître à jamais.

  • Instituteur éclairé et visionnaire, Célestin Freinet s'est battu pour donner aux élèves l'envie d'apprendre en inventant, dans les années 1920/1930, une pédagogie active, où l'élève est encouragé à écrire, à gérer une coopérative scolaire, à travailler en groupe... et à fuir l'ennui des leçons apprises par coeur ! De nombreux enseignants se servent aujourd'hui avec bonheur de la pédagogie Freinet.

  • Militant syndicaliste brésilien défenseur des seringueros, les ouvriers du latex, Chico Mendes s'est illustré dans la lutte contre la déforestation de la région amazonienne. Ses convictions lui valurent d'être assassiné en 1988.

  • En 1685, la révocation de l'édit de Nantes interdit le protestantisme en France. Marie Durand, jeune fille de famille protestante (son frère est pasteur) voit progressivement sa famille être decimée par les autorités royales. En 1730, elle est enfermée à son tour : sa captivité durera 38 ans. 38 ans durant lesquels elle n'aura de cesse d'écrire et de proclamer sa liberté de culte.

empty