Domuni

  • Au gré des circonstances historiques, théologie, science et astrologie se sont opposées. Au cours de son histoire, l'Eglise a tantôt combattu l'astrologie, tantôt fait alliance avec cette discipline traditionnelle. Denis Labouré revient dans cet ouvrage sur la pensée du cardinal Pierre d'Ailly, qui vécut au XIIIe siècle en pleine tension entre théologie et astrologie, et rédigea un ouvrage passionnant sur l'influence de l'astrologie sur le cours des événements historiques, sans toutefois pencher pour un déterminisme absolu. Un ouvrage qui raconte comment l'astrologie peut se constituer comme un espace de liberté, où la science et la théologie peuvent renouer un dialogue fécond, repoussant les frontières ses savoirs.

  • Ce livre, très richement documenté, décrit l'histoire des relations entre juifs et catholiques à travers l'étude du discours et de l'attitude de l'Église catholique, en France et en Belgique, entre 1965 et 2000. Une mutation fondamentale s'est produite durant cette période : l'Église est passée du mépris au discours de l'estime. Ce faisant, c'est une nouvelle théologie qui est proposée : l'estime rend caduque la théologie de la substitution par laquelle l'ancien Israël était remplacé en faveur du Nouvel Israël, l'Église. Aujourd'hui, la théologie veut respecter le mystère de la persistance d'Israël, sans prétendre le convertir. Ce premier tome s'attache à l'institutionnalisation du dialogue avec les juifs dans l'Église catholique de Belgique et de France.

  • Très richement documenté, ce livre décrit l'histoire des relations entre juifs et catholiques à travers l'étude du discours et de l'attitude de l'Eglise catholique de France et de Belgique, entre 1965 et 2000. Ce second tome s'attache aux initiatives ecclésiales en faveur d'une réconciliation et d'un dialogue plus authentique. Il analyse l'évolution du discours ecclésial depuis le Concile Vatican II d'où émerge une connaissance plus respectueuse du judaïsme. Ce tome est le complément indispensable du premier. Il ouvre sur les avancées théologiques, ce qui retient toute l'attention du croyant, qu'il soit chrétien ou juif.

  • En octobre 1965, dans le cadre du Concile Vatican II, le pape Paul VI promulguait la Déclaration Nostra Ætate. Le paragraphe 4 de ce texte crucial pour l'oecuménisme définissait pour la première fois le lien qui unit Israël et l'Église. La théologie chrétienne y était invitée à expliciter de manière renouvelée son rapport au judaïsme, traditionnellement marqué par une approche négative. En interrogeant les paradoxes et contradictions de ce lien séculaire, Thérèse Martine Andrevon explore les ressources dont la théologie catholique dispose aujourd'hui pour dépasser la théologie de la substitution. Après un premier tome préfacé par le cardinal Kurt Koch, l'auteur expose dans ce deuxième volume le travail de fond qui sous-tend la nouvelle approche d'une théologie catholique du judaïsme, pour une réconciliation et un partenariat entre Israël et l'Église.

empty