Mimesis

  • Les religions du Tibet

    Marcelle Lalou

    • Mimesis
    • 17 Août 2021

    Ce texte fondateur, à l'époque de sa parution, a marqué un progrès considérable dans les travaux sur ce que l'on appelait « le lamaïsme ». Grâce à sa connaissance exceptionnelle du Tibet et à une documentation abondante pour l'époque, Marcelle Lalou a pu donner un aperçu de l'ensemble de la richesse et de la variété des religions tibétaines. La religion prébouddhique des Bon-po, les possibles influences chrétiennes anciennes, l'histoire du bouddhisme au Tibet dans ses grandes étapes et ses réformes principales, puis les aspects de la vie religieuse et les grandes constructions de monastères et de temples, jusqu'au développement considérable des pratiques tantriques, font l'intérêt de ce travail scientifique inégalé.

  • La divine liturgie byzantine : une liturgie du sublime Nouv.

    La Divine Liturgie désigne, dans la tradition byzantine, la célébration de l'eucharistie. Sa célébration se démarque par sa beauté singulière, beauté qui ne saurait être réduite qu'à l'esthétique, puisqu'elle reflète la beauté divine qui se révèle à travers la célébration liturgique comme par un jeu de miroirs. En ce sens, la Divine Liturgie byzantine est une liturgie du Sublime parce qu'elle est une théophanie : elle nous révèle Dieu, son acteur principal, qui est Beau et Bon. Le présent ouvrage nous y initie en nous présentant les acteurs, les costumes, le décor, la musique, et le déroulement : l'action du Verbe fait chair, afin de donner sa chair en nourriture pour la vie du monde.

  • La toute première histoire de la lutte du paganisme contre le christianisme naissant. Le monde antique n´a pas combattu la foi nouvelle par le fer et le feu seulement. Il a usé contre elle des armes redoutables qu´une pensée - depuis longtemps rompue à toutes les subtilités de la dialectique - pouvait opposer non seulement au dogme et à la mystique chrétienne, mais aussi à l´idée d´une « Révélation ». Paru en 1934, ce livre de Pierre de Labriolle nous rappelle que c´est en réponse aux objections, aux critiques, aux réfutations des auteurs attachés aux dieux traditionnels, que les apologistes et les Pères de l´Église ont peu à peu construit la doctrine chrétienne. Il demeure l´étude la plus complète sur la confrontation intellectuelle entre païens et chrétiens jusqu´à la fermeture de l´École d´Athènes par Justinien en 529.

  • Hans Söderberg pose sur les Cathares et l'énigme de leurs origines un regard neuf qui fut salué par les grands spécialistes des sciences des religions, Henry Corbin et Henri-Charles Puech.
    Qui étaient donc ces grands hérétiques? Les descendants européens des Manichéens? Les héritiers des Bogomiles et des Pauliciens? Les adeptes d'une secte religieuse qui vit le jour dans le sud-ouest de la France? Söderberg interroge Cathares, Manichéens, Gnostiques etc. en les confrontant dans leur contexte historique et philosophique, nous ouvrant ainsi des pistes et des réponses inédites.

empty