Almora

  • Notre époque se caractérise par une relation de domination et de prédation effrénée du vivant par l'homme, jusqu'à l'absurde : elle met en péril l'existence de l'homme lui-même.
    La crise écologique n'est pas extérieure à nous, elle nous renvoie à nos fonctionnements dont dépend notre rapport au monde. Il est donc urgent de nous interroger sur les liens que nous entretenons avec lui, sur la manière dont nous nous y connectons.
    D'autres cultures que la nôtre ont élaboré des modes différents de connexion. Leur point de vue peut nous aider à réinventer un mode d'être-au-monde plus sain, plus harmonieux. Martine Larbat interroge tout particulièrement les approches taoïste et bouddhiste tibétaine. Elles s'enracinent dans un fond chamanique que nous pouvons trouver aussi chez les peuples premiers.
    Ces sagesses anciennes nous apprennent que notre transformation intérieure et la transformation du macrocosme sont interdépendantes. Nous y engageons la totalité de nous-même : nos dimensions physiques, énergétiques, mentales et spirituelles.
    Martine Larbat ouvre une voie qui, partant de la dualité ordinaire de nos fonctionnements, tend vers l'unité et donc vers l'harmonie afin de tisser une nouvelle alliance avec le vivant.

  • Tao et anarchie

    Daniel Giraud

    • Almora
    • 21 Septembre 2017

    Dans ce petit manuel d'anarchie taoïste, fusionnent l'esprit libertaire des modernes et le Tao des anciens.
    Inspirées par les philosophe Max Stirner ou Nietzsche et les sages Tchouang Tseu et Lao Tseu, Daniel Giraud nous livre ici une réflexion sur l'anarchisme et la liberté.
    Anarchie veut dire sans pouvoir, sans autorité. Les sages taoïstes, indomptés, sont des individus sans rois, libres partout où ils vont et qui se méfient de l'Etat ; ce sont des contemplateurs et non dominateurs.
    Il ne s'agit pas dans ces pages d'un essai mais plutôt d'un appel à quitter la servitude pour se recentrer dans le vide du Ciel, immense et spontané. L'homme du Tao est sans affaire, sans idéologie, unique et détaché, libre comme le Souffle :
    « Uni au Tao, l'être ensoleillé, lumineux, ne projette plus d'ombre quand il a pénétré sa « nature propre » fondamentale à tous les êtres, en étant entré dans la Spontanéité pure. » Un livre qui renvoie le lecteur à lui-même et qui l'invite à briser ses chaines pour retrouver la souveraineté de son propre centre.

  • Martine Larbat nous montre dans ce livre magistral comment cheminer vers l'unité du corps et de l'esprit, grâce à la philosophie taoïste et bouddhiste. Etre un homme accompli, c'est en effet habiter et relier en harmonie le corps et l'esprit, le dense et le subtil, notre microcosme et le macrocosme auquel il est intimement interconnecté. La perspective taoïste nous rappelle que ce chemin ne peut se faire que dans la conscience de notre insertion cosmique, c'est à dire entre Ciel et Terre.
    Grâce à ses connaissances et à sa pratique de la sagesse taoïste, de la médecine chinoise, du tai qi, du qi gong, de l'énergie, de la calligraphie et de la peinture, et en s'appuyant aussi sur l'enseignement de Tarab Tulku Rinpoché, célèbre lama tibétain Martine Larbat nous montre comment incarner cette unité dans l'existence. Ce livre ambitieux nous parle d'art chinois, des énergies, du yin et du yang, des souffles, de la méditation, du vide, du Ciel et de la Terre, d'unité et de non-dualité, du Dao.
    Le but de cet ouvrage est de donner au lecteur le goût du travail intérieur ainsi que des outils pour le réaliser, afin, pour commencer, de devenir un être humain au fonctionnement plus harmonieux, puis de nous aventurer plus loin, en des espaces que la parole ne peut enfermer, vers la Source du corps-esprit.

empty