Ecologistes De L'euziere

  • La garrigue est fille du travail des hommes autant qu'elle l'est des conditions de sol et de climat.
    Clément Martin, infatigable arpenteur de ces terres rocailleuses, a, pendant de longues années, cherché, découvert, interrogé les multiples témoignages de cette civilisation, celle des hommes bâtisseurs et artisans, chercheurs d'eau et cueilleurs avisés, éleveurs et défricheurs.
    Cet ouvrage a fait l'objet d'une première édition en 1996. Cette nouvelle édition reprend une grande partie du texte d'origine dans une nouvelle présentation.

  • Jean-Claude Bousquet nous conduit avec le talent et la pédagogie qu'on lui connaît vers une découverte géologique de l'Hérault. Laissez-vous surprendre par la richesse de ce département que la diversité des paysages laisse intuitivement deviner. Des volcans, du corail, des marbres, des cirques pittoresques, des grottes comme autant de cryptes profanes, des gorges profondes, des failles et des plis, les Pyrénées à Montpellier ... Autant de pistes d'émerveillement et de curiosités renouvelées, à découvrir sur le terrain.

  • Entre points de vue "panoramas" et points de vue "idées", ce livre est une étonnante balade au pays des garrigues, de la Méditerranée aux Cévennes.
    Depuis 30 belvédères, célèbres ou singuliers, que l'on peut atteindre à pied ou en voiture, ce livre nous propose des repères pour une lecture simple et plaisante des paysages, afin de comprendre l'évolution de la garrigue et saisir les enjeux de ce territoire familier et méconnu, dont la "sauvagerie" apparente doit beaucoup aux hommes et pour lequel l'avenir reste encore à imaginer.

  • "Éloge du Pic Saint-Loup" est la rencontre inédite de deux arpenteurs insatiables : l'artiste Vincent BIOULÈS et le naturaliste Benoît GARRONE.
    On sait la véritable passion que Vincent BIOULÈS nourrit pour le Pic Saint-Loup et le nombre de dessins et de tableaux qu'il lui a consacré.
    On sait moins les richesses naturelles que cette montagne, modeste par sa taille, a réussi à accumuler.
    Autour de ce monument naturel, montagne des montpelliérains pour les uns, montagne des garrigues pour les autres, émerge une complicité où le peintre va saisir l'esprit des lieux et le naturaliste la compréhension du vivant.
    Une balade sensible où il suffit de se laisser porter par la beauté des peintures, la précision des photographies, la simplicité des textes.

  • Le Salagou, il y a 40 ans, était un modeste "filet d'eau".
    Grâce à la construction du barrage, décidée en 1958 par le Conseil Général de l'Hérault, la vallée du Salagou, depuis la mise en eau de l'ouvrage en 1968, est devenue aujourd'hui un pays, marqué par une grande variété de formes et de couleurs ...

empty