Livres en VO

  • Cette édition bilingue propose une transcription en français moderne du Discours de la servitude volontaire, donné par Charles Teste en 1836, et une traduction en arabe réalisée à partir du texte initial par le psychanalyste égyptien Mustapha Safouane en 1990. La version arabe est accompagnée d'une présentation de l'oeuvre et de son auteur.
    Ecrit en 1549, mais d'une actualité toujours étonnante, Le Discours traite de la tyrannie en développant l'idée que les peuples sont responsables de leur servitude.

  • Texte original à l'intérieur du corpus zoologique :d'Aristote, le livre I des Parties des animaux se présente comme un discours préliminaire à l'étude du vivant et, à travers lui, de la nature tout entière (défense de l'explication finaliste en physique, critique de la méthode platonicienne de division...). Une manière de faire de la philosophie naturelle considérée jusqu'à une date récente comme obsolète mais dont on redécouvre aujourd'hui la force et la permanence.

  • Tandis que la tendance générale de la pensée antique et médiévale était de glorifier la guerre ou, à tout le moins, de défendre ce qu'il était alors convenu d'appeler "la juste guerre", l'idée de paix, depuis le xviie siècle, a préoccupé les esprits au point de devenir un philosophème puissant.
    [... ] C'est seulement avec le XVIIe siècle que l'homme, dont le bon sens et la raison sont alors déclarés "la chose du monde la mieux partagée", comprend enfin le prix de la paix. cela ne signifie pas la disparition des guerres. Mais tandis que les ouvrages de droit ne parlent plus seulement du jus belli, mais du "droit de la guerre et de la paix", se succèdent et se multiplient les "projets de paix", d'une paix que l'on considère même généralement comme pouvant être "perpétuelle".
    (S. Goyard-Fabre, Les difficultés invincibles des "projets de paix perpétuelle" in L'Année 1796, sur la paix perpétuelle, Vrin, 1998).

  • Dans ces Dialogues, Hume met en scène le débat de Cléanthe, partisan du théisme expérimental, de Déméa, représentant du dogmatisme, et du sceptique Philon, sur la religion naturelle confrontée aux limites de la raison.
    La présente édition présente le texte anglais en regard de la traduction et offre ainsi au lecteur un outil essentiel à la lecture du philosophe anglais.

  • Quoi de plus commun au XVIIIe siècle que des considérations sur le goût? Publié en 1741, l'essai La délicatesse du goût et de la passion présente au lecteur une sorte de miroir flatteur où il peut observer comment les pouvoirs de l'esprit opèrent dans le bon goût et dans la bonne compagnie. En comparant deux qualités proches, la délicatesse de la passion et la délicatesse du goût, Hume rappel d'une part la fonction sociale du goût, mais aussi son lien étroit avec le jugement. Car, c'est pour Hume, la tâche de la philosophie de mesurer la portée des jugements dans la vie pratique et d'en étudier les modalités.

  • " Et il me semble que dans ce peu de mots sont contenus les principaux principes de la connaissance humaine ".
    Descartes.

  • Dans cet ouvrage paru en 1795, Schiller tend à montrer que les considérations esthétiques peuvent servir à la réforme de l'Etat et contribuer au bonheur de l'humanité.

  • Anglais Critique of pure reason

    Immanuel Kant

    Kant's Critique of Pure Reason (1781) is the central text of modern philosophy. It represents a profond and challenging investigation into the nature of human reason, its knowledge and its illusions. Reason, Kant argues, is the seat of certain concepts that precede experience and make it possible, but we are not therefore entitled to draw conclusions about the natural world from these concepts. The Critique brings together two opposing schools of philosophy : rationalism, which grounds all our knowledge in reason, and empiricism, which traces all our knowledge to experience. Kant's transcendental idealism indicates a third way that goes for beyond these alternatives.
    Marcus Weigelt's lucid re-working of Max Müller's classic translation male the Critique accessible to a new generation of readers. His informative introduction places the work in contains a bibliography and explanatory notes.

  • Voici donc une nouvelle traduction des deux premiers livres de L'idéologie allemande de Karl Marx, Friedrich Engels et Joseph Weydemeyer. Les éditions existantes (celle, complète, de Gilbert Badia aux ES en vente par ailleurs, celle de Maximilien Rubel, et celle de Hans Hildenbrand chez Nathan) se fondent sur le texte du volume 3 des Marx Engels Werke. Entre-temps, le Marx-Engels Jahrbuch 2003 a établi une version plus scientifique du texte qui se refuse à une reconstruction a posteriori d'une « oeuvre » qui se présente en réalité comme une série de manuscrits.
    La présence de Marx, et de L'idéologie allemande en particulier, au programme de la session 2015 de l'agrégation de philosophie justifie d'autant plus ce projet. Dans le cadre de la Grande Édition Marx-Engels (GEME) aux Éditions sociales, nous pourrons ainsi offrir au public francophone une édition rigoureuse tenant compte des dernières avancées de la recherche menée sur les manuscrits de ce texte classique de 1845-1846 qui constitue la première grande formulation qu'ont donnée les deux auteurs de la « conception matérialiste de l'histoire ».
    Ce projet s'inscrit par ailleurs dans le cadre des recherches en philosophie allemande, dans la continuité du travail philosophique des traducteurs. Une nouvelle traduction de L'idéologie allemande doit notamment pouvoir permettre de mettre en évidence l'importance du vocabulaire et de la conceptualité propres à l'idéalisme allemand et la philosophie post-hégélienne à l'intérieur du texte de Marx et Engels.

  • Écrite en latin et publiée en 1709, La Méthode des études de notre temps n'avait jamais été présentée ni traduite en français. Dans ce discours, prononcé devant les étudiants de l'université de Naples où il enseignait la rhétorique. Vico oppose l'enseignement "humaniste", tel qu'il avait formé les hommes de l'Antiquité, puis ceux de la Renaissance, à l'enseignement moderne, qui s'impose à l'Europe entière depuis l'avènement des sciences de la nature et le triomphe du cartésianisme. En effet, Descartes (1596-1650) et ses disciples disqualifient toute méthode de connaissance qui ne repose pas sur la raison déductive, refusant tout rôle à l'imagination et à sa puissance inventive et créatrice, méprisant les disciplines "rhétoriques", l'étude du langage, de l'histoire, et ne préparant pas les jeunes à entrer dans la vie sociale et politique.
    Ce livre n'a pas seulement un intérêt historique. Depuis quelques années, à travers des traductions italiennes, anglaises, allemandes, son "actualité" a été soulignée par tous ceux qui s'inquiètent des directions prises par la culture moderne, et qui craignent que nos sociétés ne sombrent dans ce que Vico appelle, dans la Science nouvelle, la "barbarie de la réflexion".
    Texte établi par Andrea Battistini et traduit, annoté et présenté par Alain Pons.

  • Richard de Mediavilla, franciscain actif à la fin du XIIIe siècle, est un penseur scolastique fort important et profondément original. Parmi ses 45 questions disputées (décennie 1290), les neuf questions (23 à 31) de ce volume forment un véritable traité de démonologie, genre rare au XIIIe siècle. Le propos de Mediavilla vise surtout le présent du démon et ses modes d'actions sur les hommes. Il est le grand penseur du "tournant démoniaque" des années 1290. Ce texte offre une des origines d'un genre occidental, le "roman de Satan".

  • In the terminology of the medieval faculties of arts a sophisma was a proposition that produced problems for logic or grammar because, apparently, it could be shown to be both true and false or both grammatically correct and incorrect. Analysis of sophismata played a major role in university teaching, and a rich literature reflecting this practice is still preserved.
    This catalogue offers the first ever opportunity to orient oneself in the jungle of 13th-century texts on sophismata, edited and unedited alike. It lists and describes every single collection, but also, importantly, in an alphabetical catalogue of sophismatic propositions, under each lists every occurrence of it in the corpus, with information about where each occurrence is found in manuscripts or editions, the syncategoreme to which it belongs, the kind of analysis it displays, what is the solution offered, and which questions, if any, receive special attention in quaestiones/problemata, an incipit and an explicit where there is no edition available, and finally, what secondary literature there is, if any.
    Some 3.000 entries make up the body of the catalogue, which is completed by extensive indices by topics and by logical tools used in the solutions, offering scholars a multiplicity of ways to find exactly the information they are looking for.

    Cet ouvrage, en 2 volumes, propose un important catalogue alphabétique des sophismata du XIIIe siècle (propositions étudiées en logique et en grammaire, pouvant être démontrées à la fois comme étant vraies et fausses grammaticalement).
    Cet ouvrage permet de se repérer dans la jungle de ces Sophismata, en proposant une liste détaillée des occurrences de chacune d'entres elles, leurs usages, leur complexité, leur résolution.

  • Anglais Violence

    Slavoj Zizek

    Argues that the physical violence we see is often generated by the systemic violence that sustains our political and economic systems. With the help of eminent philosophers and frequent references to popular culture, this title examines the causes of violent outbreaks like those seen in Israel and Palestine and in terrorist acts around the world.

  • Conduit à entretenir des rapports distendus avec le réel, éloigne-ment accentué par de nombreux médiateurs : vulgarisation scientifique, mass médias... Ce décalage considérable entre ce que l'on croit connaître et ce qui nous entoure pousse Valère Costes à entre-prendre des travaux dont il ne reste qu'une parodie de nature et l'artifice persiste sous la forme d'un bricolage expérimental, très éloigné des compétences et du savoir humain actuel.
    Une deuxième idée de la Nature émerge alors, telle que l'a théorisée Clément Rosset, selon laquelle " l'idée de nature ne serait qu'une erreur et un fantasme idéologique ". Ceci le pousse à effectuer en 2007 un premier séjour en forêt tropicale. L'immersion prolongée dans un territoire vierge de toute influence humaine est alors envisagée comme une méthode radicale pour jauger ces écarts. Créateur de machines, Valère Costes met en mouvement de subtiles mécanismes, des enchainements de causes à effets, dont la fonction est avant tout de ne pas en avoir...

  • In one of the most influential philosophical works ever writer, John Stuart Mill explores the risks and responsibilities of liberty. Examining the tyranny that can come both from government and from the herd-like opinion of the majority, Mill proposes a freedom to think, unite, and pursue our pleasures as the most important freedoms, as long as we cause no harm to others.


    GREAT IDEAS. Throughout history, some books have changed the world. They have transformed the way we see ourselves - and each other. They have inspired debate, dissent, war and revolution. They have enlightened, outraged, provoked and comforted. They have enriched lives - and destroyed them. Now Penguin brings you the works of the great thinkers, pioneers, radicals and visionaries whose ideas shook civilization and helped make us who we are.

  • Le maître monta en chaire et, au moment même où il allait commencer son sermon du jour, un rossignol se mit à chanter.
    Quand l'oiseau eut fini de chanter, le maître dit: "c'est tout ce que j'avais à vous dire." puis il prit congé.

  • George Steiner, professeur à l'Université de Genève, est déjà très connu en France, non seulement par ses livres traduits en notre langue - le dernier qui connaît un très grand succès est intitulé : Les Antigones - mais encore par ses conférences et surtout par ses interventions si brillantes et si géniales dans le cadre des grandes émissions littéraires de la télévision.
    Dans ce livre, qu'il a voulu intituler Le Sens du sens, on trouvera le texte d'une conférence fondamentale, donnée dans les trois langues qui déterminent sa vie et son espace culturel. Cette conférence égale la conférence célèbre de Heidegger sur la métaphysique. Mais elle est beaucoup plus claire. En la composant George Steiner a cru réussir à formuler la promesse qu'annonçait son oeuvre antérieure déjà si abondante.
    Mais il considère aussi sa conférence comme le testament de sa pensée, comme les pages qu'il faudra toujours relire. C'est dans un labeur acharné touchant la littérature comparée que George Steiner est devenu un philosophe. Il égale déjà Heidegger et il est une figure éminente en notre siècle. Il préfère au titre de philosophe celui de maître à lire. Il est celui qui montre comment lire. Si Dieu lui prête une longue vie nous pouvons assurer qu'il sera le plus grand maître à lire du xx° siècle, et que par l'énergie absolue de sa pensée il dominera toute la philosophie.

  • Traite de la providence

    Aphrodise D'A

    • Verdier
    • 23 Octobre 2003

    Nulle part dans son oeuvre, Aristote n'a traité de la Providence. Avant lui, Platon l'avait fait longuement dans les Lois. Plus tard, les stoïciens en consacrent la question, que nulle école philosophique ne pourra plus éluder. C'est d'Alexandre d'Aphrodise, l'exégète du corpus aristotélicien, qui vécut au troisième siècle, que nous tenons sur cette question l'exposé doctrinal, conforme à l'esprit grec du péripatétisme, le plus sûr et le plus complet.
    De cet exposé ne nous est parvenue que la version arabe dont nous donnons ici l'édition.
    Fruit d'un inestimable travail de recherche philologique, riche d'un apparat critique complet, elle vient combler une lacune majeure dans la connaissance de l'aristotélisme.

  • « Si nos processus de pensée étaient moins pressants, moins crus, moins hypnotiques, nos déceptions constantes, la masse grise de la nausée nichée au coeur de l'être, nous désempareraient moins. Les effondrements mentaux, les fuites pathologiques dans l'irréalité, l'inertie du cerveau malade peuvent, au fond, être une tactique contre la déception, contre l'acide de l'espoir frustré. Les corrélations manquées entre pensée et réalisation, entre le conçu et les réalités de l'expérience, sont telles que nous ne saurions vivre sans espoir. 'Espérer contre tout espoir' est une formulation forte, mais en définitive accablante de la brunissure que la pensée jette sur la conséquence. »

  • Ce recueil est composé de morceaux choisis de l'oeuvre, mêlant pensées et fables, de Chuang tzu, philosophe taoïste du 4ème s. av., continuateur de Lao tzu (5ème s. av.), l'auteur légendaire du Tao te ching.

    Le thème essentiel du livre de Chuang tzu est le tao, c'est-à-dire la voie de l'accord au cours des choses, au monde, la voie de la liberté. Liberté psychologique, philosophique, ontologique. Liberté poétique. Un individualisme révolutionnaire, libertaire, anarchiste et écologique sans doute, mais un individualisme s'ouvrant au tout, un individualisme cosmique. A la question philosophique fondamentale, sa réponse est: libérez-vous du monde en vous accordant au monde, au cours des choses. "Oubliez les années, oubliez les distinctions, vagabondez dans l'illimité et faites en votre demeure", nous conseille Chuang tzu.

  • For all its divisions and disputes, the traditions of theorising about power that come to us through the European heritage of ideas, down to contemporary philosophy, social sciences and humanities, nonetheless bear the impress of a particular set of social problems and concerns. And today, these are typically the problems of liberal society. So very frequently, what are offered as general, rather timeless and a-cultural statements about the nature of power, actually need to be understood in a more specific historical context. These essays define a kind of journey, from Lachmann's more descriptive sociological account of the predicament posed by global warming for the fate of modern states based on citizenship and liberal principles, through more theoretical and philosophical explorations of the nature of the idea of freedom in the essays by Haugaard and Morriss, to discussions of the problems of inequality and maldistribution of power, first in a more conceptual and normative analysis by Pansardi, and then in a historical and theoretical analysis by Hearn.

  • «I mean to inquire if, in the civil order, there can be any sure and legitimate rule of administration, men being taken as they are and laws as they might be...» The Social Contract, or Principles of Political Right by Jean-Jacques Rousseau is a book in which Rousseau theorized about the best way to establish a political community in the face of the problems of commercial society, which he had already identified in his Discourse on Inequality (1754).
    The Social Contract helped inspire political reforms or revolutions in Europe, especially in France. The Social Contract argued against the idea that monarchs were divinely empowered to legislate; as Rousseau asserts, only the people, who are sovereign, have that all-powerful right.
    The stated aim of The Social Contract is to determine whether there can be a legitimate political authority, since people's interactions he saw at his time seemed to put them in a state far worse than the good one they were at the state of nature, even though living in isolation.

  • De l'éminent poète catalan, Joan Vinyoli, la suprême ambition s'est exprimée dans le recueil intitulé Le Livre d'ami, présenté ici, en édition bilingue, traduit pour la première fois en français. L'oeuvre se publie ensemble avec l'étude que lui a consacré le philosophe libanais Jad Hatem, accompagné d'une notice biographique du poète.
    Prend-on en considération l'emprunt du titre de Joan Vinyoli au chef-d'oeuvre de Raymond Lulle, le Livre d'ami est manifestement un livre sans l'Aimé comme si c'était l'amour, comme réalité impersonnelle, qui était l'objet de la quête ou soi- même, l'homme et le poète. Les quinze poèmes dessinent un itinéraire initiatique vers un inaccessible absolu qui, s'il prend figure en les guises de la femme et de la nature, ne le fait jamais qu'à titre d'intermédiaires.
    Jad Hatem, qui a consacré déjà plusieurs travaux à la littérature catalane et à Vinyoli en particulier, livre ici un essai qui tient compte de l'apport de diverses disciplines et pratiques, dont la philosophie, la théologie mystique, la psychologie complexe (de Jung), l'approche alchimique et la critique symbolique.

empty