Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

Books On Demand

  • Un pamphlet anti-napoléonien de Victor Hugo écrit en 1852 à la suite du coup d'État du 2 décembre 1851 où Napoléon III conserve le pouvoir contre la constitution de la Deuxième République, dont il avait été élu président.

  • Aux Comores, les enjeux réels de sécurité aérienne n'ont jamais été considérés à leur juste valeur. A ce jour, ils ne sont ni élucidés ni appréhendés. Pourtant ce sont des aspects essentiels de la souveraineté du pays et de la survie de toute une nation car dans un Etat-archipel, le transport aérien est un facteur important de désenclavement, de cohésion sociale et d'intégration régionale.
    Le crash du vol IY 626, le 30 janvier 2009 a traumatisé les Comoriens et ébranlé les Comores, en profondeur. Il a ouvert un débat sur la qualité des avions et l'avenir des transports aériens dans l'archipel.

    Après cette catastrophe, au-delà des revendications légitimes des usagers des avions pour des conditions meilleures, les Organisations des proches des victimes se lancent dans un combat à la recherche de la vérité. Elles se trouvent dans un cercle vicieux entre les enquêteurs, les juges, les avocats, les assureurs, la compagnie, les gouvernants et les médias sans en faire réellement partie de ceux qui gèrent le crash.

    La violence de cette catastrophe interpelle tous les Comoriens pour une prise de conscience par rapport à leurs responsabilités, à leur sécurité et leur souveraineté.

  • Les "salles de shoot" ou, terme moins sensationnel, les structures d'accueil avec possibilité de consommer à moindre risque des drogues, ont défrayé la chronique cet été 2010 jusqu'à ce que le Premier Ministre français déclare qu'elles n'étaient « ni utiles, ni souhaitables ». Pourtant, ces structures existent déjà au Canada, en Australie et dans six pays européens (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Norvège et Luxembourg) et les résultats des évaluations sont tous favorables tant pour la collectivité du point de vue de la lutte contre la toxicomanie et la délinquance que pour la santé publique et individuelle. En France, c'est le collectif du 19 mai, regroupant les associations ANITeA, Act up Paris, ASUD, SOS Hépatites IDF, Safe, Gaïa Paris, salledeconsommation.fr et SOS Drogue International qui travaille à la question de la mise en oeuvre de projets pilotes.
    Le présent ouvrage est une aide à la réflexion pour une expérimentation de ce dispositif de réduction des risques.

  • Depuis des décennies, les réseaux sociaux tentent en vain de pousser les gouvernements à poser autrement la question du progrès social. La crise des Gilets jaunes de 2018 et celle de la COVID-19 ont changé brutalement la trajectoire humaine au XXIe siècle: un tournant dans la lutte des classes et une mutation de l'idéologie de la résistance. Pour Luc Lamin viendra le jour où il faudra poser la question sur le nouveau monde et arbitrer entre risques humains et risques économiques. Une occasion en même temps d'épurer les idées et les réalités. La pandémie qui touche le monde entier depuis 2020 restera certainement dans l'histoire l'un des événements les plus marquants de ce siècle. Celui qui aura transformé les comportements des peuples. Si la démocratie et la dictature ont été longtemps dans une idéologie divergente, les crises qu'ont traversé les sociétés ont atténué cette opposition historique. Faudrait-il parler de démocratie étourdie en parallèle à dictature éclairée ? La violence, l'agressivité et l'insolence se sont introduites dans le quotidien de la démocratie, si bien que les auteurs se confortent, les victimes s'en accommodent et les témoins banalisent. Comment dispenser l'homme d'un conflit quand les termes tels que pacifisme, réconciliation, dialogue, affrontement, violence, etc. se mélangent dans les têtes et dans les conversations sans aucune importance ? C'est un défit considérable que toutes les démocraties ont à surmonter.

  • Le froid et la neige ont été les événements de cette semaine, et quels événements ! On n'avait pas vu cela depuis... un an.
    Si Nicolas Sarkozy présidait à la ronde des saisons, on entendrait Martine Aubry protester : « Il fait plus froid à Lille qu'à Nice, ce n'est pas juste ! » Et on entendrait Ségolène Royal protester de la même manière :
    « Il neige plus à Poitiers qu'à Ajaccio, ce n'est pas juste ! » Ne devrait-on pas remplacer le mot juste par le mot socialiste ?
    Le 5 décembre 2010 Un ami habite Paris, Porte d'Orléans, depuis près de quarante ans, et il est originaire de Marseille dont il a gardé l'accent. C'est ce qu'a tout de suite remarqué la nouvelle vendeuse de la boulangerie où il achète son pain, une jeune Maghrébine souriante qui s'exprime en français avec l'accent arabe des banlieues. Assez vite, ils ont sympathisé. « Vous », lui a-telle dit la première fois qu'ils se sont parlé, « vous n'êtes pas d'ici ».
    Le 8 juillet 2011 François Hollande est le créateur, en Macédoine, de la « Macédonie ». Il est le signataire, après la catastrophe ferroviaire survenue à Saint-Jacquesde-Compostelle, de ce communiqué : « La France exprime sa solidarité la plus totale à l'Espagne », comme si les locutions la plus totale ou la moins totale avaient un sens, comme si à et avec se valaient, comme si la France n'eût pas dû exprimer « toute sa solidarité avec l'Espagne ».
    Le 22 août 2013

  • Antisociale Anticonformiste Anarchiste, pas vous ?
    Par les initiales du titre de ce pamphlet Léna Constantin s'accorde avec ironie un triple A.
    Un coup de gueule. Un regard amer sur notre société et ceux qui la gouvernent. Une vision peut-être utopique d'un monde meilleur, mais qui pourrait devenir réalité si tout le monde se révoltait enfin.

  • EUX ET NOUS ou EUX AVEC NOUS ?
    Violences, bouleversements, incertitudes... la société occidentale s'inquiète du monde de demain... Sur l'autre partie de notre planète, la plus pauvre, un humain mène sa vie de tous les jours et partage ses pensées et réactions... Accepterons-nous ce qu'il pense de notre mode de vie ? Pourrons-nous en tirer quelques bribes d'espoir ?

  • Violence, upheavals, uncertainties. the western society worries about tomorrow's world. On the other part of our planet , the poorest part, a human being goes through his daily life and shares with us his thoughts and reactions.Will we accept what he thinks of our way of living ? Will we be able to gather some hope out of it all ?

  • Afin de répondre aux attentes de relance économique et défense des acquis sociaux de la classe laborieuse, est-il possible de réduire la masse salariale de l'Etat sans toucher au statut des fonctionnaires, ni provoquer de drame social dans la classe publique ?
    Préconisations managériales d'alignement des devoirs économiques et droits sociaux des fonctionnaires sur ceux des salariés pour réduire la dépense publique improductive de valeur à l'adresse des candidats à la présidence de la République et au Parlement et à l'attention des chefs de service public.

  • Depuis le début du Mouvement des Gilets Jaunes, le Gouvernement et les grands médias n'ont cessé de prétendre que les revendications associées au mouvement étaient floues, évasives, incertaines, imprécises. Bien entendu, ceci est totalement faux. Une plateforme en ligne de revendications nommée LE VRAI DEBAT a été créée par un groupe de Gilets Jaunes afin que tous les citoyens puissent y poster leurs propositions et voter pour celles des autres. Celle-ci a donc recueillies plus d'1 million de votes sur 25000 propositions postées. Pour ceux n'ayant pas accès à internet, c'est une Consultation Nationale Citoyenne sous format papier qui a été initiée par un autre groupe de Gilets Jaunes, qui par du porte à porte, a donc effectué le même exercice. Evidemment, le Gouvernement n'en a pas tenu compte et les médias ont choisi de ne pas en parler. Et nous savons tous pourquoi. Un Top 59 de ces revendications a été effectué et vous pourrez découvrir quelles sont-elles et pourquoi les Gilets Jaunes se battent depuis des mois. Les propositions postées portent sur des sujets qui nous concernent tous (santé, environnement, démocraties, fiscalité...) mais qui ont été passées sous silence après un GRAND DEBAT manipulé, qui a couté 12 millions d'euros et dont nous n'avons toujours pas les résultats. Ce manifeste restera gravé dans l'histoire et sera la voix que le Gouvernement a tenté de faire taire.

  • Il s'agit d'un point de vue amer d'un citoyen sur nos élites qui ne voient que leurs intérêts et ne suivent que leurs instincts en nous abandonnant sans scrupules, et étant persuadés d'avoir les bonnes solutions.
    Mais en gardant aussi à l'esprit que, malheureusement, elles n'agissent que comme des êtres humains.

  • Les élus de toutes natures, qu'ils se nomment députés, sénateurs, maires, conseillers ou syndicalistes ont causé la ruine de la plupart des démocraties dont les dettes sont abyssales. La France illustre parfaitement cette déchéance initiée par ces représentants du peuple qui, pour se faire élire, dévoient les citoyens en leur octroyant allocations, subventions et aides que les recettes de l'État et des collectivités locales ne peuvent financer. L'assistanat et la gabegie sont devenus les deux mamelles de l'économie française, submergée sous un déluge de promesses électorales et de lois et de d'une étonnante stérilité. L'électeur désirant s'immuniser contre les effets de la « Démocrotte », une sévère chienlit socialiste que dénonça le Général de Gaulle dès 1968, doit être en mesure de comprendre les causes profondes du dévoiement politique. L'auteur de cet ouvrage a choisi un cocktail mélangeant une bonne dose de dérision et de critique constructive pour partager une réflexion qui vous conduira à ne plus jamais voter comme avant.

  • Since I launched my petition more than a year ago now, a lot has happened... demonstrations, TV sets, interviews, working meetings, conferences, official meetings, debates, civil disobedience actions and all this sprinkled with fake news spread by the government, intimidation, threats, surveillance, police and judicial repression and all kinds of illegal and dissuasive acts that one would not have thought a country like France could practice.

    This is what happens in France when we claim social and fiscal justice and denounce the climate emergency and the government's inaction on these issues.

    This is what happens when you give your opinion, when you dare to question the system of representativeness, when as citizens you want to participate in decision-making.

    When a president describes you as a political opponent and to frighten the population says that your protest is coordinated by Russia or China, it shows how unsecure he feels and above all how much he will use all means to silence you.

    Amnesty International, the UN and other organisations denounce France's excessive use of force, but no matter what, the most important thing is to spread fear in the population and dissuade them from coming back to protest.

    I present to you in 3 parts my book which describes the evolution of the Yellow Vests movement: 1 - How it all started - 2 You too, participate in the citizen consultation - 3 - Notice that from democratic expression to repression there is only one step.

  • Un an après ma première mission civile en Territoires Palestiniens et mon journal "Désarmés, mais pas résignés !", je suis repartie pour une nouvelle aventure humaine inoubliable.
    D'Hébron à Naplouse, du Néguev au Golan, j'ai encore beaucoup appris de ce peuple qui, malgré l'occupation, l'oppression, la colonisation... reste digne. Autant que leur force et leur courage, leur sens de l'hospitalité et leur sourire méritent à eux seuls notre visite.

  • La crise économique bouscule les corps et les consciences. La crise de la politique n'arrange rien. Le Front National trouve là un terreau fertile pour développer ses thèses xénophobes et réactionnaires. La manipulation de la « dédiabolisation » fonctionne à plein régime.
    Il faut réagir. Refonder nos démocraties, redonner la parole au peuple et opérer des choix en sa faveur, la gauche doit reprendre sa place ! C'est en tout cas mon combat.

  • S'il inspira en partie les ouvrages auxquels il succède (en particulier Capitalisme, la chute et ensuite), et s'il se situe dans la même veine, ce livre s'en démarque cependant. Constitué de billets tirés de Chronique virgule , blog alimenté par l'auteur depuis plus de cinq ans, il mêle allègrement politique, actualité, digressions plaisantes, autodérision, poésie et humour. Chapitres cours, variés, portés sur le clin d'oeil, qui peuvent soit s'engloutir d'un trait (auquel cas ils entraîneront le lecteur dans le survol effaré d'une époque qui semble tourner en rond), soit, selon le bon plaisir, se déguster dans le désordre le plus joyeux. Ainsi, qu'il soit de droite ou de gauche, du centre ou des extrêmes, chaque lecteur y trouvera du plaisir. AÀ condition bien entendu, d'où que provienne le vent, d'accepter à la fois la perte de son chapeau et la mise à mal d'idées mortes lui pesant sur l'esprit.

  • Vers une campagne d'un nouveau type, alliant des propositions concrètes à l'activisme des citoyens indignés, abstentionnistes, anonymes...
    Il s'agit également de l'émergence d'un nouveau réseau, qui ne soit pas ludique mais réellement social, se plaçant sous la protection des Anonymous et la neutralité des Pirates, faisant ainsi le lien entre la nécessité de l'absolue liberté qui doit caractériser la Toile, et des organismes tels le Défenseur des Droits et la Cnil.

    Le réseau Welwitschia aura donc vocation à s'inviter encore dans la campagne de 2017 !

  • Quand une gilet jaune et une prof s'amusent des couacs politiques, voilà le résultat...

    La crise du COVID19, et en particulier la période de confinement, restera un événement marquant. Révélateur des failles systémiques, politiques et humaines, le printemps 2020 aura été l'occasion de nombreux discours médiatiques pour le moins cultes, sinon mémorables.

    Mesures gouvernementales incohérentes, propos scandaleux, bourdes politiciennes, provocations journalistiques, unes de presse anti-déontologiques : les Français n'ont pas eu le temps de s'ennuyer.

    Azelma Sigaux (écrivain, militante gilet jaune, écologiste, pro-convergence...) et Hermy Bout (professeur de français et écrivain), amies dans la vie, ont décidé de recenser ces perles orales ou écrites dans un recueil.

    Ce ne sont pas des « fraises », comme suggéré par la porte-parole du gouvernement, mais la récolte a été plus que fructueuse.

    De la complexité de porter un masque aux innombrables cartes de déconfinement, en passant par l'inconstante date de rentrée des écoles, ce sont deux mois de citations sourcées, datées et répertoriées, qui ne manqueront pas de vous faire sourire, tout en vous replongeant dans cet épisode de crise pour le moins affligeant.

  • 49 % des Français ont une image négative de la jeunesse. De nombreux préjugés se sont ainsi développés finissant par poser un véritable problème politique. Impossible de mener une bonne politique sur la base d'un mauvais diagnostic.
    Dès lors, il convient de lever ces préjugés afin de proposer des solutions adaptées à la réalité de la jeunesse actuelle et de faciliter le dialogue entre la droite et la jeunesse.

  • POUR UN PRESIDENT, COMMENT ARRACHER UNE AUTO-SATISFACTION DE REUSSITE

  • De son discours contre Maastricht à sa démission fracassante de la direction du RPR, en passant par ses passages remarqués au perchoir et à la tête de la Cour des Comptes, Philippe Séguin a incontestablement marqué la vie politique française. Il constitue même une singularité dans un univers devenu ces dernières années de plus en plus aseptisé, créant ainsi une sorte de nostalgie pour ce type de personnages hauts en couleurs. Esprit de liberté, intransigeance, éloquence, panache mais aussi une certaine mélancolie, voici les traits principaux que Philippe Séguin partage avec Cyrano de Bergerac, et que nous avons essayé de faire vivre dans ces pages. S'intéresser à ce personnage c'est aussi se pencher sur les raisons d'un certain désabusement vis à vis de la politique. Lui qui confessait juste avant sa mort : « Je suis plus passionné par le football aujourd'hui que par la politique, à vrai dire», incarne la déception qu'éprouvent beaucoup de citoyens sur la manière dont se déroule le débat public. Car au-delà de ses idées, Philippe Séguin c'est avant tout une manière de faire de la politique, d'appréhender la démocratie et de faire vivre la République.

  • Depuis 2014, en France de grands changements sont intervenus. Après la campagne électorale très âpre de 2017, Marine-fille-de-son-père, avait repris le programme complet des années 1976 de Georges Marchais, immigration comprise (https://www.youtube.com/watch?v=nsCaoc-FuiA), et la stratégie d'implantation du PCF, quadrillant les quartiers. Elle obtint 29% des voix au premier tour des élections présidentielles, score comparable à celui du PCF de l'époque Georges Marchais. Elle fut qualifiée pour le deuxième tour contre Court-sur-pattes-lourd-du-cul-sur-talonnettes le revanchard, qui lui avait repris le programme facho-libéral des mêmes années de Ne-Voit-que-d'un-oeil, père de Marine. Court-sur-pattes-lourd-du-cul-sur-talonnettes remporta sans gloire l'élection présidentielle, avec l'appui des voix socialistes, malgré un taux d'abstention record de 61,4%. Cette victoire à la Pyrrhus, offrant un second mandat à un homme qui avait échoué sur tout, lors de sa première mandature, ouvrit une erre de conflits sociaux, de grèves à répétitions, de répression féroce, d'émeutes dans les banlieues, d'augmentation massive du chômage, d'explosion de la dette publique qui dépassa quatre mille milliards d'euros, une forte récession suivie d'une déflation hors norme, générant la poursuite de la dégradation en : Caa3, perspective stable, des notes données par les agences de notation financières Standard & Poor's, Moody's et Fich Rating. Le soulèvement populaire de ceux que l'on nommait à l'époque «les Rien à Perdre» fut d'une extrême violence, des manifestants et des membres des forces de répression furent tués par dizaines lors des émeutes du 10 septembree 2018. Ces événements cataclysmiques conduisirent Court-sur-pattes-lourd-du-cul-sur-talonnettes à démissionner, juste après son troisième divorce d'avec Silicone-Aphone, sa nympho-chanteuse d'épouse, qui s'enfuit vivre aux USA avec le fils aîné qu'il avait eu d'un premier mariage, le rappeur Quiroule-de-N'amassepasmousse.

  • Le complexe du K est mon quatrième ouvrage. Il marque une période dans le temps. Trace indélébile d¿un quinquennat survolté, il acte des évènements qui ont laissé leur empreinte dans l¿imaginaire collectif.
    C'est pour cette raison que je classe ce livre, non pas dans le registre de la poésie, mais dans celui de l'actualité. Quelques textes s'en dégagent, prose du moment qui passe, ou vers insouciants. Cette séquence d¿écriture est un tournant dans ma carrière d¿écrivain. Ces textes, je les avais laissés reposer pour me tourner vers le roman. Il est temps de les publier, car l¿actualité se révèle tout aussi brûlante, rien n¿a vraiment changé.

  • Le minuscule virus qui frappe le monde nous oblige à une remise en question. Comment vivre mieux ? Dans quel type de société ? Le capitalisme mondialisé a montré ses excès entre réchauffement climatique, perte de biodiversité, explosion des inégalités sociales dans les pays riches, précarité... ça ne tourne plus rond sur notre Terre. Cet ouvrage propose un futur au sein d'une Europe plus petite, plus humble, plus unie, l'Alliance Europe Resserrée (AER). Il décrit aussi une vision stratégique, l'Équilibre environnemental, qui préserve la planète et respecte l'humain pour une vie durable, sobre, où le temps n'est plus un luxe mais une valeur.

empty