La Vie Du Rail

  • Arriver sur une rivière ou un coin de pêche en France ou à l'étranger, pose presque toujours le problème de connaître les habitudes alimentaires des poissons que l'on souhaite séduire. Il n'est pas facile de savoir de but en blanc quelle mouche sèche, quelle nymphe, quel streamer ont les faveurs des farios de la rivière d'Ain, les ombres de la Ribnik ou les steelheads de Colombie- Britannique. C'est pour vous permettre d'avoir dans votre boîte à chaque occasion les quelques mouches grâce auxquelles vous serez chez vous partout dès la première partie de pêche, que nous avons conçu ces boîtes à mouches idéales.

  • Jamais un livre consacré au montage de mouches n'aura été aussi complet, présentant dans le détail chaque matériau, chaque outil, chaque hameçon, avec leurs utilisations, leurs limites, et les substitutions possibles avec de très nombreux exemples de montages détaillés.
    Tradition et modernité sont présentées en plus de 350 pages où les auteurs s'efforcent de ne présenter que ce qui est utile au pêcheur. Ce livre très accessible au débutant est également indispensable au monteur confirmé, qui y trouvera les dernières techniques et les nouveaux matériaux pour la pêche en rivière ou en lac en France, mais aussi à l'étranger.
    Cette véritable encyclopédie grand format a été rendue possible par l'association particulièrement complémentaire des auteurs : Philippe Boisson, journaliste halieutique depuis 1993, est un pêcheur réputé et Florent Bailly, un monteur de mouches parmi les plus doués de sa génération.
    Un ouvrage indispensable qui deviendra rapidement une référence en la matière.

  • Jean-Christian Michel, auteur du Petit dictionnaire philosophique de la pêche à la truite en pédalo, paru en 2013, propose ici un ouvrage unique qui s'inscrit dans la collection Histoires de Pêche.
    C'est l'histoire d'une truite qui regarde passer l'eau et les hommes et voit apparaître un pont.
    Une truite étonnante : elle est douée de parole et possède la particularité de ne pas mourir.
    Alors, comme elle a le temps, elle se met à lire. Car depuis que le monde est monde, dans son fleuve, des mains inquiètes lan- cent leurs ouvrages à la façon de filets. Cette truite connaît tout des hommes. Elle connaît les pêcheurs, leurs désirs et leurs vies. Elle connaît Orion et le Père François. Elle a connu Kant, Pascal et Jésus Christ.
    Elle vous a peut-être même connu vous !

  • Les dictionnaires de la pêche sont aujourd'hui très nombreux et s'adressent le plus souvent à un public averti. Les pêcheurs ne sont pas uniquement des techniciens dont les passionnés s'arrachent les secrets : ce sont des artistes et des conteurs qui ont des anecdotes à raconter.
    Avec le Dictionnaire insolent de la pêche, tout le monde, novices comme spécialistes, peut y trouver son compte et s'informer en s'amusant ! L'auteur nous propose ici d'aborder le monde halieutique sous un oeil humoristique et singulier grâce à des définitions insolites et instructives ! Il regroupe un grand nombre de termes que l'on s'attend à trouver dans un tel ouvrage mais évoque aussi certains mots plutôt cocasses et inattendus comme la « chaussure », l'« idiot du village » ou encore le « rein ». Une jolie façon de découvrir ou redécouvrir le monde des la pêche !

  • Les plus grands pêcheurs français ne sont pas seulement des techniciens dont les passionnés s'arrachent les secrets. Ce sont aussi des artistes, des conteurs qui plus que le commun des pêcheurs ont des histoires à raconter.
    Chaque époque a ainsi ses maîtres comme Tony Burnand, Michel Duborgel, Mémé Devaux ou Henri Bresson. Leur saga a montré à des milliers d'enfants, d'adolescents et d'adultes le chemin qui mène aux poissons.
    Cette collection nouvelle se propose de publier les plus belles histoires de pêche des maîtres d'aujourd'hui. Nicolas Germain que les truites de Franche Comté commencent à bien connaître est l'un de ces experts dans l'art de manier la canne à mouche.
    Son parcours initiatique est d'abord le résultat d'un héritage, une sorte d'affaire de famille qu'il s'emploie aujourd'hui à transmettre à son fils. Il inaugure cette collection avec ces histoires qui donneront aux pêcheurs et aux non pêcheurs l'envie de se retrouver au bord de l'eau.

  • Clairebois, est un petit village de l'est de la France que le Doubs traverse en y servant de frontière avec la Suisse.
    À certaines époques de l'année, de préférence en été, Clairebois devient une petite colonie belge où les champions wallons de pêche à la mouche s'affrontent au bord de l'eau et au coin du bar. Saint-Pierre était belge, Dieu on ne sait pas est la réédition du roman amniotique de Georges Quinot qui s'appelait Pêche amour et jalousie.
    On y aime toujours les truites, parfois les femmes et très souvent la bière. Et le lecteur habitué de la région y reconnaîtra les pensionnaires du Moulin du Plain et le petit village de Goumois où l'auteur a passé ses vacances de longues années durant.

  • La collection Histoires de pêche s'enrichit cette année d'un troisième tome.
    Rabouin est un héritier du Raboliot de Maurice Gennevoix, imaginé par cet excellent conteur que fut Jean-Marie Rouffaneau.
    Il vous emmène avec bonheur au pays des truites imprenables, des poissons trophées et des histoires de pêche qui vont avec.
    Un ensemble de contes et de nouvelles publié une première fois pour quelques amis et passionnés en 1985. Rabouin méritait beaucoup mieux que cette diffusion confidentielle, vous en jugerez par vous-même tout au long de ces 192 pages d'histoires à dormir debout. Au bord de l'eau.

  • Pour fêter ses 50 ans, le Big Game Fishing Club de France, fondé en 1965 par Pierre Closter- mann, a décidé d'ouvrir ses ar- chives aux passionnés de pêche.
    Pierre Affre qui en est un des pre- miers membres (carte n° 007), ra- conte la saga de ces homériques empoignades entre poissons géants et pêcheurs fous de leur passion. Des côtes de l'Afrique de l'Ouest à la Floride, de Tahiti à la Nouvelle-Zélande, de Cuba à la Grande barrière de corail austra- lienne, en passant par la Bre- tagne et le Languedoc- Roussillon, vous découvrirez le théâtre de ces exploits réalisés canne en main, à la loyale, avec presque toujours aujourd'hui, grâciation de ces grands pois- sons. À déguster comme un vieux rhum, en compagnie d'He- mingway, de Pierre Clostermann, de Carlos et de quelques autres grands pêcheurs sportifs qui ont écrit la légende du Big Game Fi- shing.

  • Ils ont marqué l'histoire de la grande chasse. Ce sont aussi des aventuriers qui, au début du siècle dernier, s'en vont au bout du monde passer des semaines et des mois en terrain hostile.
    Beaucoup choisissent l'Afrique noire, un pays qui reste méconnu.
    Selous, Foâ, Pondoro, Lake, Pretorius, autant de noms mythiques qui ont forgé la légende des premiers safaris.
    Mais si l'Afrique reste le pays phare, il ne faut pas oublier le continent asiatique peuplé de tigres, de gaurs, de cervidés bizarres.
    Un homme comme Lucien Roussel passe des mois en Indochine en côtoyant des brigands de tout poil. La vie y était rude et le confort sommaire.
    Nos chasseurs bivouaquent au clair de lune, marchent sans répit, affrontent des tribus hostiles. Les moustiques les assaillent, la fièvre aussi. Il faut aussi compter avec les anthropophages, très nombreux à l'époque.
    Personne à ce jour n'avait pris la peine de faire l'inventaire de ces personnages magnifiques ni d'écrire leur biographie. C'est désormais chose faite.

  • La pêche à la verticale est née aux Etats-Unis pour la pêche du walleye, proche cousin du sandre européen, puis importée en Hollande par Bertus Rozemeijer.
    Avec un temps de retard, les pêcheurs français l'ont adoptée et cette technique est actuellement en plein développement. Etroitement liée aux progrès des échosondeurs, du GPS et des moteurs électriques, cette pêche place le leurre au plus près des poissons à l'aplomb du bateau.
    Bien différente des classiques pêches à la «dandine», la verticale de type «hollandaise» devrait plutôt s'appeler «la pêche à l'horizontale», car le leurre suit le relief du fond au plus près.
    Cet ouvrage fait un point nécessaire sur l'origine de cette pêche, sa définition, ses particularités techniques, le choix du bateau, de l'équipement, du matériel et vous explique comment mieux utiliser votre échosondeur pour tenter cet insaisissable, mais passionnant poisson qu'est le sandre.

  • Une passion dévorante... Pour Muriel Lovichi, « la dame de Haute-Savoie », la pêche, et plus particulièrement la pêche à la mouche, représente tout ou à peu près tout ce qui vaut la peine d'être vécu. Muriel dort au bord de l'eau (gardée par son chien), vit au rythme des éclosions, pense pêche, respire pêche et aime un pêcheur.

    Ainsi, les histoires que raconte la dame de Haute-Savoie vous emmèneront tour à tour sur les torrents de sa montagne, mais aussi et surtout sur la haute rivière d'Ain, sa rivière préférée, les grands lacs alpins et jusqu'en Nouvelle Zélande, où cette spécialiste de la capture des grosses truites en nymphe à vue vous donnera envie de voyager.

  • Pendant les combats, la vie continue... pour les poissons.
    Et aussi pour les rares audacieux qui, malgré les dangers de la guerre, n'ont pas hésité à tremper leur ligne dans l'eau, même lorsque le cours de la rivière servait de ligne de front.
    On a toujours pêché pendant les guerres, qu'elles aient été grandes ou petites. Pêché pour manger, pêché pour survivre, mais aussi par passion, par goût du défi ou de la transgression.
    Et parfois, le miracle s'est produit : lorsqu'ils se rencontraient par hasard, les pêcheurs ennemis « oubliaient » de se tirer dessus.
    C'est ce que racontent les auteurs de « Guerre et pêche », qui ont en commun d'avoir affronté les affres de la guerre une canne à la main.

  • Professeur de philosophie, apiculteur et grand pêcheur à la mouche devant l'éternel, Jean-Christian Michel est l'auteur de ce dictionnaire insolite où cohabitent, de manière souvent drolatique, truites de légende, sublimes paysages du Verdon et batailles homériques contre les aménageurs fous des rivières. De A comme alevin à Z comme Zarathoustra, un regard entièrement neuf porté sur la vie de pêcheur, racontée comme une quête philosophico-comique.

  • Il y a des mouches pour capturer les poissons et d'autres pour attraper les pêcheurs. Ce livre est la première encyclopédie des mouches qui pêchent ...vraiment, parce que leur montage a été réalisé avec le souci de leur efficacité auprès des poissons, dans l'eau, plutôt qu'auprès des pêcheurs, dans les vitrines d'exposition ou les écrins des boites à mouches. Ainsi "l'encyclopédie des mouches qui pêchent" est le résultat de plusieurs années de montages testés dans les pages du magazine Pêches sportives.
    Ses auteurs, Philippe Boisson et Bernard Dalmas, comptent parmi les meilleurs spécialistes français de cet art difficile qu'est la pêche à la mouche. L'un et l'autre doivent la reconnaissance de leur talent à ce choix de créer et de réaliser des mouches artificielles entièrement vouées à la séduction des poissons.

  • Henri Bresson,pêcheur de truites... On triche beaucoup à la pêche.On triche sur tout: la taille du poisson,son poids,le nombre de prises,la façon de pêcher.On triche de manière sympathique mais on triche tout de même.Bref,le pêcheur est une sorte de surhomme qui ne rapporte pas grand chose pour la seule et unique raison qu'il préfère remettre ses prises à l'eau...Ainsi naissent certaines légendes...Il existe pourtant un endroit où les pêcheurs perdent leur superbe.Cet endroit, c'est Goumois,petit poste frontière entre France et Suisse,à une centaine de kilomètres de Besançon.C'est là qu'Henri Bresson a bâti sa réputation.Mondialement connu,il est sans conteste l'un des plus grands pêcheurs français,celui à qui les sociétés de pêche refusent parfois leur carte, tant il écume les rivières.Il est aussi l'inventeur de la fameuse French tricolore. Ce document, amusant à lire comme un roman,n'en est pas moins un guide précieux pour tous ceux que la pêche intéresse.

  • Les débuts de la pêche aux leurres nous ramènent quelques siècles en arrière, lorsque les peuples lapons et Inuits utilisaient des morceaux d'os de baleine taillés en forme de poissons. Depuis, la pêche aux leurres s'est développée de façon exponentielle au point de devenir la première technique de pêche sportive au monde. Victime de son succès, la pêche aux leurres est devenue complexe, à un point tel, qu'il devient très difficile pour un novice de s'y retrouver devant les rayons des magasins spécialisés et leurs centaines de modèles. Ce livre permet de faire un tri efficace parmi les centaines de leurres souples et de poissons nageurs qui apparaissent sur le marché chaque saison. Il est également d'une aide précieuse pour savoir comment et quand utiliser chaque famille de leurres. Les meilleurs noeuds et montages sont détaillés avec précision. Philippe Boisson, l'un des meilleurs pêcheurs de sa génération, est journaliste halieutique à Pêches sportives.

  • La pêche à la mouche en réservoir Nouv.

    La pêche à la mouche en réservoir s'est développée en France depuis une trentaine d'années sur le modèle anglais. Pratiquée en plan d'eau, cette technique de pêche à part entière demande une approche particulière qui n'avait encore jamais fait l'objet d'un livre qui lui était intégralement consacrée.
    Si la pêche en réservoir peut à l'occasion se pratiquer avec un matériel et des mouches pour la pêche en rivière, il est de loin préférable d'avoir recours à des techniques spécifiques de pêche en plan d'eau ainsi qu'à des mouches qui correspondent à la nourriture des truites en étangs ou en lacs. C'est ce que propose ce livre de façon approfondie avec les fiches de montages de plusieurs centaines de modèles de mouches : streamers, buzzers, mouches noyées, nymphes, mouches pour la pêche en surface.
    La première partie de ce livre vous aidera à faire les bons choix de matériels et vous donnera toutes les astuces techniques indispensables pour être efficace et pour optimiser vos sorties en réservoir : particularité des soies pour la pêche en réservoir, bas de ligne pour chaque technique, réalisations des potences et des différents noeuds, choix des nylons et fluorocarbones, composition des trains de mouches, principe de la pêche en barque en dérive, etc.
    Ce livre propose également une sélection des meilleurs réservoirs en France et en Europe, retenus pour leur qualité de pêche et leur accueil chaleureux.
    Auteur de plusieurs livres sur la pêche à la mouche et le montage, rédacteur en chef de Pêches sportives et de 8'6, Philippe Boisson a connu le début de la pêche en réservoir en France dans les années 1980 et a suivi l'évolution de cette pêche passionnante avec les meilleurs spécialistes européens.

empty