Atlantica

  • Rugby en péril

    Jean-Yves Viollier

    • Atlantica
    • 25 Février 2019

    Coup de gueule d'un amoureux du ballon « à deux bouts », Rugby en péril dénonce les régressions et les dérives d'une discipline pourtant promise, il y a peu, à une sorte de gloire auréolaire et exceptionnelle dans le paysage du sport-spectacle. Longtemps en effet, le rugby fut d'une grande fluidité visuelle ;
    Ses pratiquants pouvaient être rustres que leurs élans n'en étaient pas moins nobles, et tandis qu'on jouait, on donnait du plaisir aux gens. Aujourd'hui, le même sport étouffe dans un règlement prolifique et indéchiffrable, des joueurs musculeux tiennent le ballon comme s'il portait un parpaing et l'affrontement de deux équipes se résume souvent à la collision des poids en présence. Il en ressort un ennui, un ennui terrible, qui déroute jusqu'aux plus fidèles.
    Bien mieux qu'une ode au passé, Jean-Yves Viollier en appelle à un sursaut du rugby français professionnel pour que ce sport si délicieusement collectif retrouve sa créativité, ses évitements comme ses courses et qu'enfin « les plus rusés continuent de l'emporter sur les plus forts ».
    À la veille de la Coupe du monde, il est urgent que le rugby français se remette en question pour qu'il cesse d'être la version détournée de ce qu'il fut et de ce qu'il devrait être. Nous n'attendons que ça : rêver, de nouveau, au bord des terrains.

  • À deux pas de l'église, une foule de badauds s'est pressée sur la place du fronton et acclame de vive voix ces joueurs vêtus de blanc. « Yo H!» Le buteur s'élance et projette violemment la pelote contre le mur de pierre dans la pure tradition des jeux d'antan. La partie est engagée.

    Bien plus qu'un sport, la pelote basque est une tradition spectaculaire où les pelotaris manient l'art de la balle telle une vertu, alliant force et endurance, vitesse et agilité. Véritable trait d'union entre les époques, ce vénérable jeu, toujours fringant, n'a de cesse de se développer et possède aujourd'hui ses propres structures nationales et internationales.

    Dans ce livre, Jacques Saldubehere nous invite à découvrir les filiations historiques de ce jeu de balle si particulier, ses différentes spécialités, ses règles, ses terrains, l'évolution de ses instruments, ainsi que le développement des pratiques et des fédérations. Sur la place du fronton ou au trinquet, à main nue ou en utilisant divers instruments, à l'école ou en club, la pelote basque est une discipline qui traverse les âges et regroupe les générations autour d'une même passion.

  • 4,769 kilomètres seulement séparent les stades de l'Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique, mais est-ce une raison suffisante pour se marier ? Mai 2015 : en entendant une nouvelle fois parler de fusion, les supporters, d'abord incrédules, rigolent puis s'indignent, tandis que les politiques s'agitent dans l'ombre et que les deux présidents Serge Blanco et Manu Mérin, complotent, démentent, menacent, éructent, avant de piteusement démissionner. Récit de deux mois de folie et de la (provisoire ?) victoire des amateurs sur les professionnels...

  • Un témoignage unique sur les années 20 au Pays basque et sur les débuts du rugby.
    Un portrait tout aussi inédit sur le parcours exceptionnel d'un joueur originaire des Pyrénées-Atlantiques devenu un véritable héros international : plusieurs fois champion de France en club, treize fois capitaine du Quinze de France, Adolphe Jauréguy, dont les contemporains avaient pour nom Borde, Crabos, Chilo, Cambre, Bousquet, Nicolaï, Thierry, Géo André , Lubin..., fut reconnu comme étant l'ailier le plus rapide de sa génération.
    Un récit également remarquable par son style aussi alerte que la foulée légendaire du célèbre rugbyman.
    Adolphe Jauréguy a été publié chez les grands éditeurs de son époque (éditions Kra, Correâ, J.Susse) et plus récemment par les éditions de la Table Ronde.
    Un livre introuvable depuis plus de 50 ans;
    Atlantica vous propose de le redécouvrir

  • Fouiller le passé à la recherche des premières traces de la pelote, revient à remonter aux sources mêmes de l'humanité. Car il apparaît que tout ce qui est rond, roule ou bondit, incite l'homme aux jeux le reposant de ses luttes pour survivre. À l'instar des félins, un geste animal en somme.
    Peut-être les tribus préhistoriques habitant les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya se disputaient-elles déjà du pied et de la main, voici quelque 30000 ans, une boule maladroitement copiée sur la rondeur de la lune ?
    Peut-être les parieurs d'alors engageaient-ils des quartiers de mammouth ?...
    J.-P. A.

    "Cette sphère qui, jaillie de la main de l'homme, tournoie sur elle-même en décrivant sa courbe, n'est-elle l'humble image de notre planète alors que Dieu l'envoya rouler dans l'espace ? C'est un drame, et des plus solennels, que nous offre une partie de pelote, puisqu'il commémore ainsi le geste du Créateur. Pour celui qui médite sur la divine origine de tout, il est presque une liturgie. Lorsque près du fronton entouré de poétique feuillage, ainsi que l'est un reposoir, on voit ces hommes vêtus du lin le plus blanc saisir et renvoyer inlassablement, en se servant de leur bras et de leur jambe comme un balancier, la pelote impatiente, on dirait bien un rite vénérable.
    Francis JAMMES (À la gloire de la pelote)

  • Les clés du rugby de demain

    Guillaume Poillion

    • Atlantica
    • 7 Juillet 2011

    Le rugby est devenu professionnel depuis quinze ans, mais s'est-il donné les moyens d'un sport de haut niveau dans sa démarche d'analyse, de formation, et de développement ? S'inscrivant totalement dans un courant de pensée pédagogique et scientifique très marqué depuis René Deleplace (en passant par Villepreux ou encore Alain Mouchet et plus récemment Gilles Uhlrich, professeur au STAPS d'Orsay) nous proposons une analyse quantitative et qualitative du rugby pratiqué lors de la Coupe du monde de Rugby 2007.
    L'objet du livre est de faire un état des lieux précis et argumenté des caractéristiques d'un match de rugby de haut niveau. Se focalisant sur les principes collectifs fondateurs du rugby, et sur la dynamique évolutive et multiple des rapports de force qu'il existe dans un match, il tente de produire des données objectives en matière de qualité stratégique, technique et tactique.
    Quel sera le rugby champion du monde en 2011 ? Quelles seront les formes de jeu efficientes ? Quelles seront les particularités des 20 meilleures nations du globe ?
    Nous dessinons les contours du rugby de demain, ses grandes lignes et ses fondements.
    Le rugby total n'est plus un souhait ou un projet de jeu, il deviendra une nécessité pour gagner.

  • Rugby, medias et transmissions des valeurs

    ,

    • Atlantica
    • 13 Avril 2010

    À Béziers en 2007, des spécialistes des médias, des universitaires du sport et des praticiens ont analysé les profondes mutations du rugby à travers l'implication croissante des médias.

  • Vie ovale hors serie

    Collectif

    • Atlantica
    • 1 Novembre 2005

    Ce super-magazine, trés largement illustré, raconte toute une saison heureusement terminée!
    Il célèbre la victoire d'une équipe, d'un club, d'une ville, d'un rugby. Le B.O prend sa bonne part dans le succés du top 16.
    Pourront se retruouver dans cet ouvrage tous ceux qui ont certainement souhaité et aidé la victoire du club.

  • Passion maillots

    Philippe Titonel

    • Atlantica
    • 15 Avril 2010

    Ce livre étonnant, à travers les maillots de toutes nationalités, plonge le lecteur dans un grand voyage à travers le monde, l'Europe et la France, mais aussi lui renvoie des images de ceux qui ont porté ces tuniques.
    Cet ouvrage c'est également l'aboutissement d'une passion, jamais démentie, il est comme une grande fresque du football, de ceux qui l'ont pratiqué au plus haut niveau, de ceux qui lui ont donné ses lettres de noblesse.
    Chaque page est un florilège de l'histoire du foot, qui entraîne le lecteur dans l'univers du "ballon rond ", chargé de souvenirs qui ont des saveurs uniques.
    Le football est universel, ce livre en est la confirmation et chacun pourra revivre des victoires, des défaites, percevoir un visage, retrouver une anecdote, du fond de sa mémoire.
    Un livre parsemé de moments de bonheur, comme seul le foot peut en procurer.

  • L'ovale en rires

    ,

    • Atlantica
    • 18 Juin 2007

    Ce nouvel ouvrage que signe Pierre Conquet est de la même veine que « Les fondamentaux du Rugby » et « Les fondamentaux du Rugby moderne » à un détail près, c'est avec humour que l'on va traiter le rugby, grâce à la plume de JAL, le dessinateur humoristique.

  • Rugby à XIII

    Frank Perrin

    • Atlantica
    • 25 Mai 2011

    Le rugby à XIII est un rugby de rêve. Véritable ballet sans fin, interprété par treize acteurs de chaque côté du terrain, il offre un spectacle de rugby hallucinant, fait de passes plus belles les unes que les autres, de plaquages dévastateurs, et d'essais à la pelle. Les courses y sont nombreuses, et certains gestes techniques sont parfois hors du commun. Les temps de jeux sont très importants, de l'ordre de soixante-huit minutes effectives sur quatre-vingts réelles, c'est-àdire très proche du football !
    De l'espace, du rythme permanent, un grand spectacle dans une ambiance électrique, tels sont les atouts de ce " néo-rugby " d'avant-guerre.
    Venu d'Angleterre du nord où il attire des milliers de supporters, il obtient en Australie un succès considérable avec la NRL. C'est le rugby populaire par excellence.
    On peut affirmer dans ce livre que le Rugby à XIII c'est bel et bien le rugby du futur. Avec le XIII, pénétrez dans la quatrième dimension du rugby, et découvrez enfin son univers caché et mystérieux.
    " Le rugby à XIII c'est un vrai spectacle, mais c'est aussi un art. "

  • Peu de temps après avoir découvert le xare (1976) et appris à le fabriquer (1977), Jacques Saldubehere commence à transmettre autour de lui son savoir-faire. Pas plus comme joueur que comme fabricant, ses premières prestations ne convainquent pas grand monde, mais la construction d'un fronton dans son collège lui permet de découvrir et former de jeunes talents qui iront, pour certains, jusqu'au titre mondial. Le rectorat accepte le projet de création d'une classe promotionnelle de pelote basque fin 1983. L'engouement est créé, sa technique de fabrication et ses résultats sportifs s'améliorent. Il permet également à ses élèves de fabriquer leur propre xare. En 1984, il propose un stage de fabrication aux clubs, via la FFPB. Ayant acquis un brevet d'État spécifique pelote basque, il exercera aussi les fonctions de juge-arbitre pendant le même temps. Hors collège et FFPB, il se met à parcourir fêtes de villages et foires artisanales pour montrer son savoir-faire et exhiber la collection de tous les instruments de la pelote basque contemporaine. Quelques divergences de vues avec l'institution Pelote basque le contraignent à s'en éloigner. Il fait condamner le lampiste par le tribunal administratif. Mais bien qu'ayant tourné à son avantage, la péripétie ne le satisfait pas, et il crée en 2005 l'association Pilotazain (gardien de la « pilota »). C'est au travers d'elle qu'il ira présenter la pelote basque au public des foires, des fêtes et autres VVF et établissements de bains pour continuer à transmettre ses savoirs sur ce patrimoine passionnant qu'est la pelote basque.

  • Michel Verger a appliqué durant quatre ans une méthode d'entraînement rugbystique orientée sur la psychologie.
    Ce manuel, qui est une méthodologie d'entraînement et de suivi psychologique, est le fruit de ces années d'expérience. Cet ouvrage est destiné aux joueurs amateurs et professionnels, et plus particulièrement aux entraîneurs qui y trouveront des fiches pratiques détaillant les différentes phases de préparation aux matchs.

  • Les objets et les stades de rugby peuvent être considérés comme autant de « passeurs » de mémoire permettant une histoire, décalée et originale, de la discipline. Les stades sont des lieux où l'événement sportif, lorsqu'il acquiert une certaine grandeur, se mystifie. Le spectacle devient légende. Le stade imprègne alors non seulement les souvenirs des spectateurs présents, mais aussi les mémoires collectives. Les objets de rugby, qu'ils soient rares, précieux ou de tous les jours, à finalité utilitaire, ludique ou esthétique, anciens ou contemporains, « témoignent ». Ils nous racontent, certes de façon partielle ou excessivement émiettée, une histoire - « matérielle » - du rugby. Ces objets-témoins, ces objets-mémoires, servent de support à notre vie intérieure et à notre mémoire collective en nous rappelant les épisodes importants de notre vie « sportive », en tant que joueur, dirigeant, bénévole, supporter, voire simple téléspectateur. Radio France s'est associé à cet ouvrage en apportant ses archives sonores exceptionnelles pour compléter les notices historiques rédigées sur les stades mythiques du rugby. Le CD audio joint à cet ouvrage permet à de grands témoins de l'Ovalie de se remémorer les événements forts, heureux ou malheureux, cocasses ou surprenants, auxquels ils ont participé tout en narrant, en même temps, ce qui fait le « charme » de ces grands stades de l'Ovalie.

  • Les villes de Dax et Mont-de-Marsan se préparent à fêter le 2 juin 2013 prochain le cinquantième anniversaire de la finale du championnat de France de rugby Stade Montois - US Dax, qui s'était déroulée à Bordeaux en 1963. A l'occasion de cet événement qui ne manquera pas de faire du bruit, les éditions Atlantica publient la 2e édition du livre «Finale' 63», par Olivier de Baillenx.
    Une nouvelle édition revue et surtout enrichie par l'ajout d'un DVD reprenant la retransmission télévisée de ce match inoubliable.
    Chronique de ces deux semaines de feu et de passion, ce livre «Passe croisée à Rugby-les-Pins» accompagne le lecteur entre Chalosse et Landes, sur les traces des joueurs, de leurs supporters, pour revivre au plus près en texte et en images une page mémorable de l'histoire du rugby, riche en coups de gueule, éclats de rire et mêlées... viriles, mais correctes.

empty