Rocher

  • Peut-on encore aimer le football ?

    Robert Redeker

    • Rocher
    • 16 Mai 2018

    De plus en plus de football. De plus en plus, jusqu'à la nausée. De plus en plus, comme à l'infini : notre temps disponible, notre temps hors travail, hors obligation sociale, saturé, occupé par le spectacle du football. Est-il une évasion, cependant, ce spectacle ? Une escapade, comme l'est le théâtre classique ou l'opéra, hors du monde de la quotidienneté plus ou moins aliénée, plus ou moins inauthentique ? L'invasion permet-elle l'évasion ? Souvenons-nous d'un propos de Paul Valéry : « la vie moderne (...) remplace l'imagination par les images ». Aujourd'hui, le meurtre est accompli. Le monde est rempli d'images de football. Les coeurs et les cerveaux, les espoirs et les passions, les esprits et les âmes, le sont également. Le football a installé sa demeure au centre de la vie moderne. Faites-nous rêver, demande-t-on souvent à une équipe de football ! Dès que nous posons la question du contenu de ce rêve, la consternation nous saisit. À quoi pourriez-vous nous faire rêver, vous les joueurs ? Vous les équipes ? Tenter de répondre à cette question provoque un malaise : le rêve que le football serait censé offrir est sans contenu. Vide. À quoi servent-elles, ces images ? Où conduisent-elles ?
    Agrégé de Philosophie, Robert Redeker est l'auteur de nombreux livres. Il collabore également à plusieurs revues et journaux. Il a publié dernièrement Le soldat impossible (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Bienheureuse vieillesse (Le Rocher, 2015) , L'école fantôme (Desclée de Brouwer, 2016) et L'éclipse de la mort (Desclée de Brouwer, 2017). Il s'emploie également à la photographie et à la critique littéraire.

  • Le petit bétisier du rugby

    Alain Gex

    • Rocher
    • 25 Août 2011

    "Cela peut paraître con, mais le rugby est un sport intelligent" (Bernard Laporte). De Daniel Herrero à Françoise Sagan, de Claude Nougaro à Francis Cabrel, en passant par Pierre Albaladejo ou encore Serge Blanco, Le petit bêtisier du rugby nous transporte dans un univers espiègle, loufoque et souvent poétique. Ex-routard du rugby, Alain Gex nous propose "une chansonnette de bons mots" avec pour chefs d'orchestre Amédée Domenech (dit le Duc) et Jacques Fouroux (le Petit Caporal) et Rives, Guillard, Moscato, Simon en facétieux choristes. Place à la galéjade ! Extrait : "L'arbitre est parfois un mauvais flic : il arrête souvent le jeu et rarement les coupables" (Philippe Guillard).

  • Négriers du foot

    Maryse Ewanjé-Epée

    • Rocher
    • 17 Mai 2010

    15 décembre 2009, scandale ! Édel Apoula, gardien de but arménien (cherchez l'erreur !) d'origine camerounaise du Paris-Saint-Germain, serait victime du chantage d'un entraîneur, à l'origine de son transfert en Arménie en 2002. « Invité » pour un essai, le jeune garçon (15 ans à l'époque), devenu... arménien, plutôt malgré lui, jouera pour la sélection nationale, perdant toute chance, dés lors, de représenter un jour son pays de naissance, le Cameroun.
    L'histoire d'Édel finit assez bien, sous les couleurs du PSG. Mais pour un conte de fée, combien de milliers de drames silencieux ? Ils sont des centaines chaque mois, les enfants foot qui embarquent pour le voyage sans retour vers d'illusoires carrières. En Afrique, le football suscite des passions sans bornes : il est le ticket pour l'ascenseur social.
    Trafic d'identités, chantage, ruines familiales, disparitions, le phénomène a bouleversé la vie de milliers de familles. Un exilé africain sur mille, en moyenne, fait carrière dans le football. Les autres finissent dans les statistiques des associations comme Foot Solidaire ou Manifootball, qui recensent plus de 200 cas de maltraitance et d'escroquerie chaque année.
    En France, plus de 1 200 cas d'enfants foot et de footballeurs sans papiers ont été identifiés.
    Négriers du foot explore l'une des zones les plus obscures du sport roi : la traite des jeunes footballeurs originaires d'Afrique. Du départ à l'arrivée, on suit le parcours des sans-papiers du football, et on décrypte les intérêts multiples en jeu.
    Athlète de haut niveau (en saut en hauteur : 17 fois championne de France, recordwoman de France pendant 21 ans, médaillée européenne et 4e aux JO de 1984), Maryse Éwanjé-Epée s'est reconvertie dans le journalisme sportif. Elle est productrice d'émissions de radio et chroniqueuse au Moscato Show sur RMC.

  • Dico fou du foot africain

    Jean-François Pérés

    • Rocher
    • 17 Mai 2010

    Savez-vous quels sont les clubs sud-africains les plus populaires ? Pourquoi la star italienne Gianluigi Buffon a-t-il prénommé son fils Thomas ? A quel âge Roger Mitla a-t-il marqué son dernier but au Mondial 1994 ? Quel joueur compte plus de 170 sélections en équipe nationale ? Pour quels pays jouent les Hirondelles et les Fauves du Bas-Oubangui ? Quelle est la première nation africaine vainqueur d'un match de Coupe du monde ? De A comme " Afrique du Sud " (premier pays du continent à organiser une Coupe du monde) à z comme " Zinedine Zidane " (conseiller officieux de l'équipe d'Algérie), le Dico fou du foot africain vous offre une plongée inédite dans un univers aussi passionnant que méconnu.

  • Magic Messi

    Luca Caioli

    • Rocher
    • 15 Septembre 2011

    "El Pajarillo" (l'oisillon), "la Pulga" (la puce), autant de surnoms sous lesquels le gamin de Rosario voletait sur la pelouse pelée des terrains vagues de son enfance.
    Mais derrière le gringalet des stades de village, se cachait une future légende. Après ses débuts au Newell's Old Boys, le mythe est en marche. Des dribbles, des feintes, des passes, des tirs, des buts, des trophées par brassées sous les couleurs flamboyantes du FC Barcelone, où l'on pratique le meilleur football du monde. On voit en lui un nouveau Maradona pour la sélection argentine. A l'aide de nombreux témoignages de proches, famille, coéquipiers, entraîneurs et d'interviews inédites avec l'enfant prodige, ce livre revient sur son destin hors du commun.
    Du haut de ses deux Ballons d'Or, l'Argentin a conquis la planète foot. Où s'arrêtera Messi ?

  • Arrêt de jeu

    Grégory Coupet

    • Rocher
    • 29 Avril 2011

    Anecdotes croustillantes, souvenirs détaillés, points de vue personnels, Grégory Coupet nous fait partager son exceptionnelle carrière. Un long voyage en ballon riche en émotions qui n'occulte en rien les blessures et les souffrances personnelles. Un récit essentiel pour bien comprendre la récente histoire du football français.

  • Mon année foot 2010/2011

    Pierre Ménès

    • Rocher
    • 30 Juin 2011

    Aprés le succès de Carton rouge pour les Bleus, chronique d'un rêve gâché et brisé en Afrique du Sud, Pierre Ménès revient sur son terrain de jeu favori : celui du foot dans tous ses états.
    Pour la première fois, il rassemble l'ensemble de ses textes au ton très personnel, édités quotidiennement sur son blog "Pierrot le Foot".
    Découvrir ou relire un feuilleton écrit au jour le jour donne une saveur toute particulière à ce livre, le premier d'une série de rendez-vous annuels, clôturant la saison de foot.
    L'auteur y montre son flair, ses coups de coeurs et de gueule, ses inquiétudes, mais aussi ses erreurs.
    Le chroniqueur vedette du "Canal football club" sur Canal+ y apparaît avec son humour acide habituel.
    Ce livre, devrait, au fil des années, devenir le rendez-vous attendu des amoureux du parler vrai dans le football.

  • Le bêtisier Paga

    Laurent Paganelli

    • Rocher
    • 4 Février 2010

    Après le succès de Paga à nu, Laurent Paganelli prolonge la partie avec Le bétisier Paga.
    Spécialiste des dribbles déroutants, des attaques percutantes et des tirs à la limite du hors-jeu, Paga n'a pas la langue dans sa poche. Consultant-vedette de Canal +, il le prouve lors de chaque retransmission télé. Quatre-vingt-dix minutes de match ne lui suffisant pas pour exprimer toute sa verve, ce fin observateur des moeurs du football d'aujourd'hui joue les prolongations à travers plus de 300 petites phrases, aphorismes, jeux de mots et commentaires drôles, percutants, provocateurs et souvent pleins de finesse.
    Extraits... C'est à force de changer de club que les footballeurs se sont mis au golf. Si les miracles existaient, Lourdes jouerait en Ligue 1. Quand un joueur connaît une traversée du désert, il est temps pour lui de se mettre au beach-soccer. C'est parce qu'ils portent malle survêtement que certains présidents de club prennent des entraîneurs. Il y a bien des écrivains qui parlent foot, alors je peux bien me permettre d'écrire un livre.

  • à bas l'arbitre

    ,

    • Rocher
    • 22 Janvier 2009

    L'arbitrage français est en crise. Pour la première fois depuis 30 ans, aucun de ses représentants n'a participé au dernier Euro de football.
    Ce camouflet n'a rien de surprenant.

    Coups bas, guerres des clans, règlements de compte, production de faux documents, infiltration par un mythomane corse aux pratiques louches, pressions des dirigeants de clubs (Aulas à Lyon)... Aucun ingrédient ne manque au Roman noir de l'arbitrage où l'on retrouve les mêmes personnes : Vautrot, Quiniou, Batta.
    Vautrot : Appelé aux affaires en 1991. "Patron des hommes en noir" estimé, puis adulé. En 2003, il dérape et l'on découvre qu'il a sa Cour, ses vassaux, un clan dévoué et qu'il écarte ceux qu'il couche sur une "black list".
    Quiniou : Victime d'une cabale des arbitres contre son autorité naturelle, avec la connivence de la Fédération française de football.
    Batta : Fait l'unanimité" contre lui. Train de vie extérieur mais absentéisme visible. Nommé à l'Union européenne (ne parle pas anglais) où il fait de la figuration.

    L'arbitrage français compte 3 syndicats ! Petits règlements de compte entre amis...
    Eric Poulat, dit "Le M. Propre des arbitres" rédige des rapports dans le dos de ses collègues.
    Chasse aux sorcières, stages où la convivialité se fait inimitié. Et même plainte pour "harcèlement moral" de la part d'une arbitre femme.

    Parmi les sujets de fond en cours : Pour ou contre la vidéo pour aider l'arbitrage ? Le sujet reste d'actualité après l'Euro aux flagrantes erreurs.

  • Les bouffons du foot

    Christian Authier

    • Rocher
    • 18 Septembre 2002
  • Le rugby à bout de bras

    Collectif

    • Rocher
    • 25 Janvier 2007

    L'histoire d'une rencontre entre trois compagnons d'un même voyage. Trois hommes différents vont devenir le trio complice d'une aventure livresque innovante. Trois mousquetaires dont le d'Artagnan n'est autre que le ballon du quotidien, autrement dit la vie rassembleuse et pleine de rebonds, qu'ils se renvoient mutuellement. Pour retracer le portrait de cet atypique personnage à multiples facettes qu'est Raphaël Ibanez, rugbyman et fier de l'être. Raphaël Ibanez, le joueur de rugby : capitaine des vice-champions du monde 1999, qui a repris les galons contre la Nouvelle-Zélande en novembre 2006, en course pour une troisième Coupe du Monde. " Un grand compagnon de campagne, un leader philosophe ", comme le décrit Fabien Galthié. Un capitaine auquel, selon Jean Cormier, " le Bleu de France va si bien, en connivence avec ses yeux, avec le clair horizon d'une vie harmonieusement équilibrée, avec la couleur des eaux plus ou moins profondes où il traque la truite, l'esprit libre ". Et un père de famille de déjà quatre enfants. Il a libéré, dans ses notes personnelles manuscrites, un Raphaël intime, né de l'émotion provoquée par les illustrations de Frédéric Brandon. Frédéric Brandon, le peintre : peintre contemporain, rattaché au mouvement de la nouvelle figuration, il a mis en images les idées et les mots de Raphaël Ibanez, à partir de situations qui ont marqué sa vie. Ce dernier a réagi sur les peintures proposées, entraînant de nouvelles illustrations, dans une suite de passes croisées entre le rugbyman, le peintre et le " plumitif ". Jean Cormier, " le plumitif " : journaliste-écrivain ; grand reporter au Parisien ; biographe du Che ; coauteur, avec Pierre Albaladejo, du Livre d'or du rugby ; réalisateur de cinéma, il a retracé le parcours exceptionnel de Raphaël Ibanez, ce rugbyman latin " sang pour sang ", densifié à l'anglaise aux Wasps de Londres. Entre peintures et notes manuscrites, son texte chaleureux court, selon ses mots, " comme un gave plus ou moins tranquille ".

  • Carton rouge pour les Bleus

    Pierre Ménès

    • Rocher
    • 16 Juillet 2010

    Jamais aucune équipe de France n'a autant déshonoré ses couleurs.
    La honte, le naufrage, la catastrophe, la mutinerie, autant de maux qui colleront au maillot de la génération des Bleus 2010. Une équipe de foot à la dérive, sous la conduite d'un sélectionneur naufragé, Raymond Domenech, et de dirigeants discrédités. L'équipe de France a été la risée du monde entier. Voici le journal de cette tragi-comédie devenue affaire d'Etat.

  • Entre les lignes ; rencontres

    Sophie Surrullo

    • Rocher
    • 14 Mars 2013

    Voilà dix-huit ans que le rugby est entré dans l'ère du professionnalisme. Si plusieurs voyants sont indéniablement au vert, d'autres ne manquent pas de susciter des interrogations, voire des craintes et des polémiques : relations entre Ligue et FFR, performances de l'EDF, affluence massive de joueurs étrangers, qualité de la formation des jeunes, cadences du Top 14, jeu, pression du résultat et pragmatisme... Les nouveaux enjeux sont-ils en train de tuer le jeu, le rugby de perdre son âme dans les intérêts économiques ? Entre les lignes décrypte le sujet avec les témoignages privilégiés d'un XV capé, mixte et multi-générationnel. Tous nous parlent de passion et de la manière dont chacun a vécu ou vit encore le rugby et son évolution. Rendez-vous sur le terrain et dans les coulisses pour y voir plus clair. Par ordre d'entrée : Pierre Villepreux, Pierre Albaladejo, Pierre Berbizier, Guy Novès, Éric Blondeau, Carole Durand-Laurier, Dimitri Yachvili, Richard Dourthe, Maxime Médard, Nathalie Amiel, Fabien Pelous, Marie-AliceYahé, Laurent Marti, Serge Simon, Matthew Clarkin. Ce livre contient (au moins) 26 Boucliers de Brennus, 9 Coupes d'Europe, 19 Tournois des Cinq-Nations et des Six-Nations, 12 Grands Chelems... Sophie Surrullo est consultante en communication et copywriter. D'agences de communication parisiennes à Entre les lignes, en passant par Tahaacrea, un fil rouge : la quête du sens et des mots. Fille, petite-fille et nièce de rugbymen, cette Lando-girondine d'origine (à moins que ce ne soit l'inverse) montée à la capitale pour revenir aux sources 15 ans plus tard, avoue avoir passé presque tous ses dimanches d'enfance au bord des terrains. C'est donc cette passion du ballon ovale, le souvenir tenace de l'odeur du camphre, des quartiers de citron, de l'éponge magique et de quelques yeux au beurre noir qui ont fait le reste, suscité l'envie, provoqué les rencontres, ouvert les portes. L'idée d'écrire ce livre s'est donc faite naturellement. Presque comme une évidence.

  • Mes 13 coupes du monde

    Thierry Roland

    • Rocher
    • 9 Avril 2010

    En 1950, pour la première Coupe du monde de l'après-guerre, Thierry Roland est encore un enfant. Il débute à la radio en 1954 et devient copain des « héros de Suède » - Kopa, Piantoni, Fontaine, en 1958. Puis c'est la télé. De sa première Coupe du monde, vécue au Chili en 1962, au prélude de la première jouée sur le Continent africain (Afrique du Sud) en juin 2010, le journaliste sportif le plus célèbre de France nous offre ses souvenirs et confie ses émotions. 13 Coupes du Monde « au compteur » dont le titre suprême pour les Bleus en 1998. Qui dit mieux ?

  • Paga à nu

    ,

    • Rocher
    • 24 Avril 2009

    Enfin le livre de Laurent Paganelli ! L'un des commentateurs les plus appréciés des supporters de toutes les équipes ; celui à qui aucun joueur ou entraîneur ne refuse une interview à chaud, même dans la défaite.

    Sur les terrains de foot, à la télé ou dans la vie, Laurent Paganelli a toujours été capable de tout. Il le prouve une fois de plus dans ce livre-abécédaire totalement décalé. Visage, voix et accent incontournables des matchs télévisés, occupant une place unique dans le PAF (Paysage Audiovisuel du Football), Laurent Paganelli revient sur son parcours étonnant et jette un regard « d'expert-tinent » sur le football d'hier et d'aujourd'hui.

    Dans ce zapping de l'univers du foot, « Paga », l'électron libre de Canal +, retrace les moments forts de sa carrière. Un livre décontracté, vif et passionné comme son auteur.

    PAGA À NU séduira tous les mordus de foot. et même les autres !

  • Sébastien Chabal est un phénomène de société.
    Rugbyman longtemps anonyme, il est désigné sportif préféré des Français par L'Équipe en 2010. Adulé en Angleterre, Sébastien Chabal l'est aussi en Afrique du Sud mais surtout en Nouvelle-Zélande depuis la coupe du monde 2007, sur les terres mêmes des All Blacks, où on le surnomme le Maori blanc ! De ses débuts à Bourgoin, en passant par l'équipe de Sale en Angleterre qui l'a révélé, Jean-Christophe Collin raconte le phénomène de société qu'est devenu Sébastien Chabal, son parcours atypique, l'aventure néo-zélandaise qui le consacra, les débuts de la Chabalmania, et ses relations chaotiques en équipe de France.
    Véritable icône, il séduit les fans de rugby mais également les femmes, sans oublier les annonceurs. Ses longs cheveux noirs, sa force brute et sa personnalité sympathique le rendent " bankable " : les marques le mettent en scène avec style, parfois avec élégance et depuis peu avec humour.

  • Une balle en plein coeur

    ,

    • Rocher
    • 14 Janvier 2010

    29 juin 2009, Steve Savidan, attaquant du Stade Malherbe de Caen, s'apprête à signer le " contrat de sa vie" à l'AS Monaco.
    Un "banco" pour son plus beau cadeau d'anniversaire, le jour de ses 31 ans. L'ancien jeune éboueur d'Angers a fait du ballon rond sa roue de la fortune. Il a même été appelé en équipe de France et l'année qui vient est celle de la Coupe du monde. Le rêve continue... Mais soudain : les examens médicaux révèlent une maladie cardiaque. Avec pour risque : la mort subite. Destin brisé ! Aujourd'hui, Savidan a rangé ses maillots et ses crampons.
    Il nous livre des anecdotes aussi déroutantes qu'inattendues. Des révélations sur son parcours empreint de joies et de malheurs, de jubilations et de plaies béantes. L'itinéraire d'un enfant peu gâté dont le franc parler, faisant la joie des radios et télés, ressemble à sa vie rock'n'roll.

  • SOS arbitres, SOS vidéo ; les 400 scandales du foot

    Bruno Derrien

    • Rocher
    • 17 Mai 2010

    Jamais les arbitres ne se sont autant fait remarquer.
    Leurs décisions sont décortiquées en direct, à la télé, mais leur combat est perdu d'avance si on ne les munit pas de l'arme dont se servent ceux qui les tancent : la vidéo. La vidéo pour aider les arbitres à voir plus clair, le public est pour, les arbitres sont pour, les télévisions sont pour, l'extrême majorité des entraîneurs et des joueurs sont pour, les présidents de club sont pour, ceux des ligues professionnelles aussi.
    A l'UEFA et à la FIFA, Michel Platini et Sepp Blatter, patrons respectifs du foot européen et mondial, s'obstinent à tourner le dos à la modernité et à la technique. Leur seul argument : l'uniformité et l'universalité du foot. Avec l'aide de Raphaël Raymond, grand reporter à L'Equipe, spécialiste des questions d'arbitrage, Bruno Derrien s'empare du sujet. Ancien arbitre international, il revient sur les grosses polémiques qui ont changé le cours des matchs.
    De la main de Diego Maradona lors d'Angleterre-Argentine (1989) à celle de Thierry Henry lors de France-Eire (2009), en passant par l'agression de Schumacher sur Battiston en 1982 ou le " coup de boule " de Zidane, en finale de la Coupe du monde 2006, Derrien ne laisse rien passer. Arbitres, entraîneurs, joueurs expriment leur frustration avec une passion rare, donnant à ce livre coup de poing une puissance exceptionnelle.

  • Thierry Henry ; la main maudite

    Karl Olive

    • Rocher
    • 30 Avril 2010

    Mercredi 18 novembre 2009, Paris, Stade de France, 23 h 33.
    Martin Hansson, l'arbitre suédois du match de barrage retour pour la qualification à la Coupe du monde 2010, opposant la France à l'Irlande, siffle la fin de la partie sur le score de 1-1, assurant aux Bleus leur ticket pour l'Afrique du Sud. Retour au vestiaire et fin de l'histoire ? Loin de là ! A la 102e minute, au cours de la prolongation, Thierry Henry, capitaine de l'équipe de France, a nettement touché le ballon de la main, avant de centrer vers William Gallas qui a marqué le but de la délivrance.
    De tous côtés déferlent des commentaires véhéments tendant à faire de cette fraction de seconde l'un des événements marquants de l'année 2009, et toujours d'actualité quelques jours avant le coup d'envoi de la XIXe Coupe du monde de football. Ce livre choc apporte un éclairage nouveau sur cet incident de jeu au travers des réactions d'une cinquantaine de personnalités de tous horizons.

  • Le quizz des bleus

    Christophe Paillet

    • Rocher
    • 7 Mai 2010

    L'histoire de l'équipe de France restera à jamais liée à l'histoire de la coupe du monde.
    C'est un Français, Jules Rimet, qui imagina ce rendez-vous international devenu, en un siècle, la compétition sportive la plus prisée de la planète. C'est un Français Lucien Laurent qui marqua le premier but de l'histoire, à Montevideo en Uruguay, en 1930, face au Mexique. C'est un Français, Just Fontaine, qui détient le record de buts marqués en une Coupe du monde. C'est un français Laurent Blanc, qui marqua le premier but en or de l'histoire de la compétition.
    C'est un Français, Emmanuel Petit, qui marqua le dernier but du XXe siècle face au Brésil pour que la France soit, enfin, championne du monde en 1998. Testez vos connaissances et revivez le film des cinquante et un matchs disputés par les Bleus à travers ce quiz de 100 questions sur l'histoire de l'équipe de France en Coupe du monde. Vous y découvrirez des anecdotes surprenantes, des chiffres étonnants, des records et des histoires de joie...mais aussi de peines.

  • Le bêtisier de l'arbitrage

    ,

    • Rocher
    • 15 Octobre 2009

    Bruno Derrien, dont le best-seller A bas l'arbitre (janvier 2009) a fait l'effet d'une bombe, s'amuse à compiler les déclarations ironiques, piquantes ou décalées, voire cyniques du a petit monde de l'arbitrage, actuellement en grande crise du sifflet. Il le fait avec humour, ne s'épargnant pas lui-même au passage. Vous trouviez les arbitres incompétents, les joueurs grossiers, les entraîneurs aussi énervants qu'énervés, les présidents discourtois, les journalistes impertinents ? Ce Bêtisier répond à vos impressions de tribunes ou de vestiaires. Dernière perle, au coeur des conflits qui agitent les hommes en noir : celle de Frédéric Thiriez, président de la Ligue (LFP) s'adressant au syndicat des clubs professionnels (UCPF) : " Messieurs, nous sommes entre nous, l'arbitrage, c'est la chienlit. " (L'Équipe, 22 septembre 2009)

empty