Le radeau de pierre

Le radeau de pierre

Traduction CLAUDE FAGES  - Langue d'origine : PORTUGAIS

À propos

A la suite d'un cataclysme qu'aucun sismographe n'a enregistré, la péninsule Ibérique tout entière se détache de l'Europe et se met à dériver comme un « radeau de pierre » le long de l'océan. Elle va se heurter aux Açores, puis, suivant le sens contraire des aiguilles d'une montre, se met à décrire un périple inattendu avant de filer vers le sud, vers une Afrique qui lui est proche, pour s'arrêter on ne sait quand, on ne sait où.

Les signes avant-coureurs : une femme Joana Carda, trace sur le sol d'une clairière une ligne qui ne s'efface jamais, Joaquim Sassa lance à une distance prodigieuse une pierre d'un poids surhumain, José Anaiço se voit accompagné partout par une immense nuée d'étourneaux. Pedro Orce, dans un coin perdu de l'Espagne, sent trembler la terre, et de la main de maria Guavaira s'échappe un fil de laine qui se déroule sans discontinuer. Tous ces signes ne visent apparemment se rencontrent et qu'entre eux jaillisse l'amour.

Le roman de Saramago, étrange prophétie, est à la fois un symbole politique, presque une prise de position (l'entrée du Portugal dans la Communauté européenne), et uen extraordianire épopée baroque, mais aussi et surtout une éblouissante transposition des données scientifiques (les fractures de l'écorce terrestre, la dérive des continents) : la naissance d'un mythe.

Une superbe histoire d'amour entre des êtres trop doués d'intuition. Un roman de l'étrange, la voix toujours mélancolique du Portugal.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782020115414

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    310 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

José Saramago

José Saramago est né en 1922 à Azinhaga, au Portugal. Écrivain majeur de la littérature portugaise, son ½uvre, qui comprend des romans, des essais, de la poésie et du théâtre, est traduite dans le monde entier. Il a reçu en 1995 le prix Camõens, la plus haute distinction des lettres portugaises, et le prix Nobel de littérature en 1998. Il est décédé à Lanzarote en 2010.


empty