Journal (1887-1910) Journal (1887-1910)
Journal (1887-1910)
Journal (1887-1910)

Journal (1887-1910)

À propos

La Pléiade donne, pour le cinquantenaire de la mort de Jules Renard (1864-1910), une édition nouvelle du célèbre Journal. Cette édition nouvelle se distingue des précédentes sur deux plans. Elle a bénéficié d'abord d'un minutieux travail de révision et de correction qui a éliminé les erreurs de copie, les confusions de dates, de prénoms, de noms propres, etc. D'autre part, de nombreuses notes groupées systématiquement dans l'index des noms, dans celui des oeuvres et dans celui des théâtres, sociétés, associations, etc., donnent au Journal sa toile de fond historique et littéraire. Une chronologie détaillée, une note sur l'établissement du texte, une préface qui replace le Journal de Jules Renard à son rang, le premier parmi les oeuvres du XIXe siècle, tous ces éléments doivent éclairer et satisfaire les anciens et les nouveaux lecteurs de ce grand texte. Grand texte de la littérature du moi, mais aussi, on le sait, extraordinaire album de portraits, écrits, de dialogues pris sur le vif, de maximes - de vérités, enfin, sur l'époque 1887-1910.



Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques

  • EAN

    9782070104734

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 504 Pages

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    11.8 cm

  • Épaisseur

    3.7 cm

  • Poids

    590 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

Jules Renard

C'est son enfance malheureuse dans une famille désunie qui fournira à Jules Renard la matière de son oeuvre. Originaire de la Mayenne, il monte à Paris, prépare l'Ecole normale supérieure mais arrête ses études pour se consacrer à la littérature. C'est entre 1887 et 1889, alors qu'il vivait dans la misère, qu'il écrit 'Les cloportes', première version de son célèbre 'Poil de carotte' qui ne sera publié qu'après sa mort. Mais d'autres romans comme 'L'écornifleur', ou des pièces de théâtre tel'Le vigneron dans sa vigne', lui apportent le succès. Il part alors vivre à la campagne, où il rédige son journal et rassemble des réflexions, des critiques sur le monde littéraire et sur les illusions du style. Son oeuvre entière, tendue vers une observation cruelle et incisive de la société et des relations familiales, est portée par un style laconique, véritable 'réalisme de silence' dont la littérature contemporaine s'est inspirée dans certaines de ses recherches.

empty