Correspondance (1919-1968)

,

À propos

Les lettres échangées entre le fondateur des Éditions Gallimard et son principal conseiller littéraire, rédacteur en chef puis directeur de La Nouvelle Revue française, placent le lecteur au coeur d'un demi-siècle d'édition et de littérature.
Jean Paulhan estimait que sa « vie véritable » avait commencé ce jour de 1919 où Gaston Gallimard était venu, avec Jacques Rivière, lui proposer d'entrer à la NRF ; et Gaston Gallimard sut lui dire sa profonde gratitude, doublée d'un sincère et amical sentiment de proximité : « Depuis la mort de Jacques Rivière, la NRF, la maison, c'est vous et moi. » ; ou encore : « Si je ne savais que vous détestez les grands mots, c'est bien mieux et bien plus souvent que je vous ferais sentir que vous êtes l'homme que j'admire et que j'aime le plus, le seul en qui j'ai une aveugle confiance ».
Il reste qu'entre les deux éditeurs, dont l'échange épistolaire prolonge la quotidienne conversation, le dialogue ne fut pas toujours aisé ; ils s'opposèrent sur la question de la vocation, de l'indépendance et du renouvellement de la revue, puis, au soir de leur vie, finirent par s'éloigner. Mais de Malraux à Gracq, de Sartre à Sollers, de Caillois à Blanchot, comme de Supervielle à Audiberti, c'est toutefois la littérature et son dévoilement critique qui forment le seul horizon de cet exceptionnel dialogue, les deux hommes s'attachant, derrière une même enceinte, à leur oeuvre éditoriale commune.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Gaston Gallimard, Jean Paulhan

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    04/11/2011

  • Collection

    Blanche

  • EAN

    9782070786978

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    605 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.3 cm

  • Poids

    880 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean Paulhan

Essayiste, critique d'art, théoricien de la langue et de la littérature, Jean Paulhan (1884-1968)
dirige La Nouvelle Revue française à partir de 1925, exerçant une influence considérable sur le
monde des lettres et des arts. Il est élu à l'Académie française en 1945. Son oeuvre est publiée
aux Éditions Gallimard.

empty