la police des Lumières la police des Lumières
la police des Lumières
la police des Lumières

la police des Lumières

À propos

Lorsque les foules emportent la Bastille le 14 juillet 1789, le sort de la « police despotique » paraît scellé. Au nom du roi, ses représentants ont enfermé des milliers de personnes. Ses espions et ses mouches sont devenus insupportables à une population en quête de liberté et de justice.
Pourtant, la police de l'Ancien Régime ne se résume pas au seul contrôle du corps social et de l'opinion. Les archives attestent de la variété de ses tâches. Conçue comme un art de gouverner, elle régule l'approvisionnement en blés des villes, organise le travail et les échanges, veille à la santé et à l'hygiène des populations. Le XVIIIe siècle est, à bien des égards, une étape charnière au cours de laquelle la police se structure pour devenir une force incontournable de la puissance étatique.
Fille de son siècle, perméable aux idées des Lumières, la police est aussi au coeur de nombreux débats, comme le contrôle des actes policiers par l'autorité judiciaire, la régulation de la presse ou encore l'intervention de la puissance publique dans l'économie.

Sous la direction de Vincent Denis et Vincent Milliot, historiens, et d'Isabelle Foucher, responsable aux Archives nationales.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Temps modernes (de 1492 à 1799) > XVIIIe siècle (siècle des Lumières)

  • EAN

    9782072886294

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    19.5 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    1 020 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty