Nomadismes d'Asie centrale et septentrionale

, , ,

À propos

Fruit d'enquêtes de terrain d'ethnographes ayant vécu en immersion, ce beau livre, abondamment illustré, nous plonge en terres nomades dans les mondes de la toundra, la taïga, et le steppe. Que reste-t-il des modes de vie ancestraux ? Beaucoup plus que l'on ne le croit, le nomadisme, forme parfaite d'adaptation à l'environnement, refait l'admiration des sédentaires.


Sommaire

Première partie : Milieux et mobilités.
1. Ecosystèmes et savoirs écologiques - 2. Systèmes nomades - 3. Technologies du mouvement.

Deuxième partie : Habiter le territoire.
1. La maison - 2. Du campement aux espaces sacrés - 3. Sociabilités nomades.

Troisième partie : L'espace du corps.
1. La fabrique des sujets - 2. Techniques du corps et esthétiques nomades - 3. La perception du monde.

Quatrième partie : L'homme et l'animal.
1. Troupeaux - 2. Animaux singuliers - 3. Gibier.

Cinquième partie : Nomades et sédentaires.
1. Une relation ancienne - 2. Etats et nomades - 3. Crises et adaptations contemporaines.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie


  • Auteur(s)

    Charles Stepanoff, Carole Ferret, Gaëlle Lacaze, Julien Thorez

  • Éditeur

    ARMAND COLIN

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    13/11/2013

  • EAN

    9782200275372

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    29 cm

  • Largeur

    22.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    1 660 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Charles Stepanoff

Charles Stépanoff est anthropologue, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et membre du Laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France.

Gaëlle Lacaze

Ethnologue, Gaëlle Lacaze est maître de conférence à l'Université Marc Bloch - Strasbourg II. Diplômée de l'INALCO en langue et civilisation mongoles, elle a soutenu une thèse d'ethnologie sur les représentations du corps chez les peuples mongols à l'Université de Paris X-Nanterre.
Son post-doctorat sur les manières de manger et de boire des pasteurs nomades d'Asie centrale lui a valu le Prix à la recherche de l'Institut européen de l'histoire de l'alimentation de Tours en 2004.

empty