À propos

L'autofiction est un « phénomène » littéraire qui a supplanté l'autobiographie. Ce nouveau roman du « Je » est officiellement qualifié en 1977 par Serge Doubrovsky dans le fameux texte de quatrième de couverture de son roman Fils. Ce terme donne lieu aujourd'hui comme hier à de nombreuses controverses théoriques, esthétiques et morales.
Au tournant d'un millénaire et en réponse aux tumultes culturels, sociaux et politiques s'est installé un débat autour de la pratique de l'autofiction et de ses réflexions sur la place de l'individu dans une société où le virtuel enjambe le réel, où les limites traditionnelles éclatent et les moeurs se transforment.
Au vu des disparités théoriques engendrées par l'apparition de ce terme et du questionnement sur le pacte entre le lecteur et l'auteur, Isabelle Grell propose ici de clarifier les diverses approches conceptuelles.



Sommaire

1- Invention du terme . Quand, par qui ? . Pourquoi ? (thèse : L’autobiographie et le roman se déplacent après Barthes et l’Histoire) 3Une réelle invention ou un néologisme pour un phénomène jusqu’ici sans nom ? Retentissements immédiats (journaux, télés, colloques).

2 - L’autofiction, un genre bâtard Méprises, mépris. Nombrilisme Etalage honteux Une écriture typiquement française Question de vérité (avec extraits de textes) Soi-même comme un autre Qui dit je en moi ? Fractures du je (historiques, culturelles, sexuelles).

3- Les écoles s’en mêlent Théoriciens :Dorit Cohn, Gusdorf, Havercroft Colonna, Genette Lecarme, Lejeune, Blanckeman Gasparini Arnaud Schmitt Burgelin, Genon, Grell. Théories d’Ecrivains: Darrieussecq Forest Vilain Doubrovsky Annie Ernaux Camille Laurens)Chloé Delaume.

4 - Cultures & autofictions Ancrages géo-politiques du JE: Europe Afrique du Nord Afrique du Sud Les Amériques Les Antilles Japon, Chine alii Espaces du JE: Je est mon corps : théâtre, danse, performances. Je suis ma peau : photos, peinture Je suis une image : cinéma, BD.

5 -Qui est ce JE que le lecteur lit, le spectateur observe ? L’autofictionniste et son histoire (genèse, work in progress) L’autofictionniste choisit l’histoire (éthique de l’autofiction) Excursus sur les lois pénales. L’autofictionniste est son Histoire (engagement de l’écriture).

6 - L’autofictionniste est-il un humaniste ?

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782200289737

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    13 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    138 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty