Une éthique pour l'économie ; ethos, crises, choix

À propos

Depuis les années 1980, l'auteur est engagé dans de nombreux débats d'éthique de l'économie. Une évocation très concrète de diverses expériences constitue l'ouverture de ce livre. L'analyse opère ensuite une distinction entre l'ethos et l'éthique. Si l'éthique ou la morale concerne l'agir humain en tant qu'il se réfère à un sens, l'ethos est une représentation sous-jacente de nature plus implicite et collective qui façonne de manière plus ou moins consciente les comportements des acteurs de l'économie à travers les différents modes de penser la religion, le pouvoir ou l'individu.

L'économie étant un processus de destruction créatrice, il n'est pas étonnant que les acteurs de l'économie se trouvent bousculés par une multitude de crises où les facteurs techniques jouent un rôle essentiel. Mais intervient aussi fortement le grand mouvement de monétarisation et de « financiarisation » de l'économie. Cette dernière a pris des formes nouvelles depuis les années 1980 et les crises financières n'ont cessé de se répéter jusqu'à celle de 2007-2008 dont les répercussions se font encore sentir.

Une éthique pour l'économie procède donc d'un discernement complexe sur la réalité des changements en cours et propose des orientations pragmatiques, inspirées de la tradition sociale chrétienne, mais ouvertes à la rencontre d'humanismes divers. Cet ouvrage devrait intéresser les responsables d'entreprises, les militants sociaux, ainsi que tous ceux qui, à différents niveaux, sont concernés par les défis à relever par l'action publique.



Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Christianisme généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le christianisme

  • EAN

    9782204092920

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    310 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    406 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Hugues Puel

Après des études de droit, de sciences politiques et d'économie à l'Université de Bordeaux, Hugues Puel devient frère dominicain et poursuit des études de philosophie et de théologie en région parisienne, puis à Toulouse. Assistant de recherches à l'institut de relations industrielles de l'Université de Californie à Berkeley pendant les années 1966-1967, il soutient sa thèse de doctorat d'État sur le chômage aux États-Unis à l'Université d'Aix-Marseille en 1968. Puis il dirige la revue Économie et Humanisme pendant une douzaine d'années. Maître de conférences en économie à l'Université Lyon 2 pendant un quart de siècle, il enseignera occasionnellement dans des universités catholiques, à Lyon, à Washington et à Yaoundé. Au centre d'études Économie et Humanisme, il mène de nombreuses enquêtes socio-économiques en Région Rhône-Alpes, en Afrique de l'Ouest, en Indonésie et en Australie.

empty