Poèmes choisis (notes Albert Laffay ; préface Lucien d'Azay ; illustrations Robert Anning Bell)

Traduction LUCIEN D'AZAY  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

« Tout objet de beauté est une joie éternelle :
Le charme en croît sans cesse ;
Jamais Il ne glissera dans le néant, mais il gardera toujours Pour nous une paisible retraite, un sommeil Habité de doux songes, plein de santé, et qui paisiblement respire.
Aussi, chaque matin, tressonsnous Des guirlandes de fleurs pour mieux nous lier à la terre, Malgré les désespoirs et la cruelle disette De nobles natures, malgré les sombres journées Et tous les sentiers malsains et enténébrés Ouverts à notre quête ; oui, malgré tout cela, Une forme de beauté écarte le suaire De nos âmes endeuillées. Tels sont le soleil, la lune, Les arbres vieux ou jeunes qui offrent le bienfait de leurs printaniers ombrages Aux humbles brebis ; tels sont encore les narcisses Et le monde verdoyant où ils se logent, les ruisseaux limpides Qui se bâtissent un frais couvert En vue de l'ardente saison, le taillis au fond des bois, Richement parsemé de la splendeur des roses musquées ;
Telle, aussi, la magnificence des hautes destinées Que nous avons rêvées pour les plus grands des morts ;
Tels, encore, tous les contes charmants lus ou entendus, Fontaine intarissable d'un breuvage immortel Qui s'épanche en nos coeurs du bord même des cieux.
Et ce n'est pas seulement pendant une heure brève Que nous pénètrent ces essences ; non, comme les arbres Qui chuchotent autour du temple sont bientôt devenus Aussi précieux que le temple lui-même ; ainsi, la lune, La poésie - cette passion - merveilles infinies, Nous hantent jusqu'à devenir le réconfortant flambeau De nos âmes et s'attacher à nous d'un lien si étroit Que, dans le plein soleil comme sous un ciel couvert et sombre, Il nous les faut toujours à nos côtés, ou c'est la mort. » Endymion, livre I, 1-33 (Avril-décembre 1817.)

Sommaire

Still steadfast, still unchangeable par Lucien d'Azay.


POÈMES CHOISIS.
À qui est depuis longtemps confiné dans la ville.
Après avoir ouvert pour la première fois l'Homère de Chapman.
La sauterelle et le grillon.
La mer.

Endymion.
Tout objet de beauté est une joie éternelle.
Hymne à Pan.
Où réside le bonheur ?
Hymne au chagrin.

En décembre aux nuits désolées.
Quand j'ai peur.
Ce que m'a dit la grive.
Les saisons humaines.
Isabelle ou le pot de basilic.
Ode à Maïa.
Meg Merrilies.
Hypérion.
L'imagination.
Bardes de la flamme et du rire.
La Vigile de la Sainte-Agnès.
Pourquoi ai-je ri cette nuit ?
Sur un rêve.
Étincelante étoile.
La Belle Dame sans Merci. Première version.
La Belle Dame sans Merci. Seconde version.
Au sommeil.
Ode à Psyché.
Ode sur la mélancolie.
Ode à un rossignol.
Ode sur une urne grecque.
Ode sur l'indolence.
Lamie.
À l'automne.
Ce jour a disparu.
Ma main que voici vivante.


Notes.
Tableau chronologique.
Bibliographie sommaire.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • Auteur(s)

    John Keats

  • Traducteur

    LUCIEN D'AZAY

  • Éditeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    22/10/2021

  • Collection

    Poesie Magique

  • EAN

    9782251452111

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    238 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    232 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

John Keats

  • Pays : Royaume Uni
  • Langue : Anglais

John Keats est né le 31 octobre 1795 à Finsbury Pavement, près de Londres. Il est mort le 24 février 1821, à l'âge de 25 ans. Auteur de plusieurs recueils importants, dont Hypérion,Endymion et les Ôdes, il est considéré comme un des grands représentants du romantisme au Royaume-Uni.


empty