Le bienfaiteur (traduction conjointe Gérard Durand)

Traduction GUY DURAND  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Paris, début du XXe siècle. Hippolyte, un jeune homme issu d'un milieu aisé, abandonne ses études et commence à fréquenter le salon d'un couple d'étrangers, où il rencontre Frau Anders qui devient bientôt son amante. C'est à cette époque que Hippolyte fait le premier d'une série de rêves inquiétants. Il prend alors sa grande décision : au lieu d'utiliser ses rêves pour interpréter sa vie, il utilisera désormais sa vie pour interpréter ses rêves. Ceux-ci le conduiront à se lier d'amitié avec un voleur notoire, à entreprendre un périple rocambolesque dans un pays lointain et à se confronter au mythe grec auquel son prénom fait écho.
Sous la forme des mémoires d'un Candide des temps modernes, ce premier roman de Susan Sontag, propose un portrait fascinant, intelligent et acerbe d'un milieu bohème en vogue au début du siècle dernier, et révèle au monde une écrivaine unique.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782267045840

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    262 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    262 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Susan Sontag

Susan Sontag est sans doute l'écrivain américain le plus « européen ». Née en 1933 à New York,
c'est à l'âge de trente ans que Susan Sontag publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil,
1965), une étude sur la formation de la personnalité. Dans les années 1960, elle écrit pour différents
magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche
d'intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L'écriture même : à
propos de Roland Barthes, Christian Bourgois éditeur). Elle publie en 1977 un essai, Sur la
photographie, où elle s'interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept
de « transparence », autrement dit de l'évidence de l'œuvre, avant toute interprétation. Elle publie
L'Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999), pour lequel elle a reçu le National Book Award.
Elle a reçu le Prix Jérusalem pour l'ensemble de son œuvre et, en 2003, le Prix de la Paix des
libraires à Francfort. Susan Sontag est décédée en décembre 2004.

empty