À propos

Nous vivons un extraordinaire paradoxe. Les technoprophètes de la modernité tiennent le corps en horreur. Numérique, nanotechnologies, intelligence artificielle, posthumanisme, gender studies... Les nouveaux pudibonds veulent nous "libérer" de la chair et du réel. Au coeur de la mutation anthropologique, technologique et historique en cours, des logiques redoutables sont à l'oeuvre. Elles vont dans le sens d'une dématérialisation progressive de notre rapport au monde. Le biologique témoignerait d'une " infirmité" dont il faudrait s'émanciper au plus vite. Ainsi, sous couvert de "libération ", la nouvelle pudibonderie conforte étrangement ce qu'il y a de pire dans le puritanisme religieux hérité du XIXe siècle. Et pas seulement au sujet des moeurs. Dans le discours néolibéral, l'adjectif "performant" désigne le Bien suprême. Mais ni le "système" ni ses logiciels ne savent prendre en compte des choses aussi fondamentales que la confiance, la solidarité, l'empathie, la gratuité, la cohésion sociale. La Vie vivante, celle qu'il faut défendre bec et ongles, c'est celle qui échappe aux algorithmes des ordinateurs, à l'hégémonie des "experts" et des dominants, qui confondent "ce qui se compte" avec ce qui compte.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie


  • Auteur(s)

    Jean-claude Guillebaud

  • Éditeur

    LES ARENES

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    17/03/2011

  • EAN

    9782352041399

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    279 Pages

  • Longueur

    24.1 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    440 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Claude Guillebaud

Jean-Claude Guillebaud est journaliste, essayiste et écrivain. Durant vingt ans, il a été journaliste de guerre, publiant notamment dans Le Nouvel Observateur, Le Monde et Sud-Ouest. Sa couverture de la guerre du Vietnam lui valut le prix Albert Londres en 1972. Directeur littéraire aux Éditions du Seuil de 1982 à 2010, où il s'occupait plus
particulièrement des publications en sciences humaines, il est maintenant éditeur aux Éditions Les Arènes. Sa notoriété actuelle est due à la publication d'une série de volumes où il analyse diverses facettes de la métamorphose culturelle en cours en Occident, et ce qu'il appelle le « désarroi contemporain ».

empty