Jean-Luc Moulène il était une fois

Jean-Luc Moulène il était une fois (édition bilingue français/anglais)

À propos

Jean-Luc Moulène, artiste polymorphe et acteur de la scène artistique contemporaine, considère la photographie comme un objet d'étude des phénomènes naturels et culturels, tels qu'ils ont été redéfinis par notre société contemporaine et post-industrielle.
« L'idée d'arrêt de travail est une bonne métaphore pour parler de ce que je fais : je suis celui qui arrête les choses, qui concrétise l'image. » Il était une fois est le dernier volume de la trilogie éditée sur l'artiste, à l'occasion de trois grandes expositions, en France, en Allemagne et à Rome en ce printemps 2015, à la Villa Médicis.
Dans ce lieu prestigieux, l'exposition qui présente le travail de Jean-Luc Moulène entre 1977 et 2015 ancre le contemporain dans une relation approfondie au passé.
Le texte d'Eric de Chassey, directeur de la Villa Médicis présente l'ensemble des pièces exposées et nous invite à en découvrir le sens et la portée.
Il était une fois n'ouvre pas un récit qui nous serait extérieur mais une possibilité de changement.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782363061508

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24.5 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Poids

    610 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

Eric de Chassey

Professeur d'art contemporain à l'université de Tours et critique d'art, Eric de Chassey a succédé à Frédéric Mitterrand à la direction de l'Académie de France à Rome (Villa Médicis) le 7 septembre 2009.
Spécialiste de l'art abstrait et de la peinture américaine moderne, cet ancien élève de Sciences Po est également l'auteur d'ouvrages consacrés à la photographie et aux grands peintres du XXe siècle, d'Henri Matisse à Eugène Leroy. Il est en outre le commissaire de plusieurs expositions dont “Repartir à Zéro, comme si la peinture n'avait jamais existé” au musée des Beaux-arts de Lyon, début 2009.

empty