À propos

Un portrait d'enfant qui disparaît, un homme qui part à sa recherche et qui rencontre une femme. Des peintures encore fraîches que leur auteur s'emploie à détruire une à une. Une toile de musée. Quelqu'un la décroche et va la poser sur la chaise du gardien. La photo d'une femme qui sourit. Derrière elle, deux enfants qui vous fixent gravement, enfermés dans un cadre.

Les récits rassemblés dans ce livre ont des lieux : musées, églises, appartement d'un collectionneur, hôtel des ventes, ce sont les endroits où l'on trouve la peinture. Les artistes se nomment Corot, Zurbarán, Cézanne, Gainsborough, Bacon, Matisse, Géricault. Les oeuvres sont souvent des portraits et les modèles des enfants. On y croise un châtelain solitaire, un malade gardant la chambre, des garçons de café, une milliardaire de notre temps, un peintre amateur de la Belle Époque, une jeune artiste en vue. Qu'ont-ils en commun ? De ne pouvoir vivre sans la peinture et parfois d'en mourir.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles > Nouvelles


  • Auteur(s)

    Emmanuel Pernoud

  • Éditeur

    Arlea

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    04/02/2016

  • Collection

    1er Mille

  • EAN

    9782363081032

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    178 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    236 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emmanuel Pernoud

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Emmanuel Pernoud est professeur émérite d'histoire de l'art contemporain à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien responsable des estampes contemporaines à la BnF et correspondant de l'Académie des beaux-arts.

empty