Les totems de l'atome ; entretiens en fusion (préface Michel Hug et Rémy Carle)

À propos

En dépit des précédents de Three Mile Island (1979), Tchernobyl (1986) ou Fukushima (2011), notre slogan national n'a guère changé : " En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées ! ". Pourtant, le débat est loin d'être clos. Tour à tour alternative incontournable ou part maudite du " mix énergétique ", le nucléaire avance sur trois fronts : essor mondial, recul européen, maintien français. Alors que nos 58 réacteurs fournissent toujours 80% de notre électricité, seule la centrale de Fessenheim devrait fermer fin 2016... sans que notre " société du risque " ne sache à ce jour la démanteler ! Modeste, le témoignage de Claude Parent - qui dirigea pour EDF le Collège du nucléaire pendant dix ans - en dévoile les totems, mais aussi les tabous...


Rayons : Sciences & Techniques > Sciences de la vie


  • Auteur(s)

    Claude Parent

  • Éditeur

    Editions B2

  • Distributeur

    Interart

  • Date de parution

    05/05/2014

  • Collection

    Flashback

  • EAN

    9782365090315

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    15 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    700 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Claude Parent

Claude Parent (1923-2016) effectue d'abord des études
de mathématiques et rejoint en 1936 l'atelier de Noël Le
Maresquier à l'École des beaux-arts de Toulouse.
Dix ans plus tard, il arrive à Paris et effectue des stages
dans de nombreux ateliers, notamment ceux de Jean
Trouvelot et de Le Corbusier. Il s'établit en 1955 à
Neuilly-sur-Seine.
Proche d'André Bloc il est rédacteur en chef de la
revue L'Architecture d'aujourd'hui, participe au groupe
Espace et réalise de nombreuses maisons (notamment
celle d'André Bloc à Antibes, 1959).
Il fonde avec Paul Virilio le groupe 'Architecture Principe',
défendant l'idée d'une nouvelle appropriation de l'espace
commandée par la "fonction oblique" (1963-1968).
Parmi les projets réalisés représentatifs du concept de
"fonction oblique", on peut mentionner l'église SainteBernadette à Nevers (1963-1966), le complexe culturel de
Charleville (1965), les centres commerciaux de ReimsTinqueux (1969) et de Sens (1970), sans oublier de
mentioner la Maison de l'Iran à la Cité universitaire de
Paris (1969). Il a également travaillé en série sur deux
programmes de grande échelle : les centes commerciaux
et les centrales nucléaires.
En 1979, Claude Parent reçoit le Grand Prix national
d'Architecture pour l'ensemble de son œuvre.
Une exposition lui est consacrée à la Cité de l'architecture
et du patrimoine en 2010

empty