IL ETAIT UN JOUR... ; quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'Etat IL ETAIT UN JOUR... ; quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'Etat
IL ETAIT UN JOUR... ; quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'Etat
IL ETAIT UN JOUR... ; quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'Etat

IL ETAIT UN JOUR... ; quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'Etat

À propos

L'affaire Finaly est l'histoire rocambolesque de deux orphelins juifs dont le sort, dans l'immédiate après-guerre, va donner lieu à une véritable affaire d'Etat. A la fin de la guerre, la tante des Enfants Finaly veut récupérer ses neveux orphelins confiés quelques années auparavant à la directrice de la Crèche Municipale de Grenoble. C'est là que l'affaire commence, car mademoiselle Brun décide de faire baptiser les deux petits garçons et refuse de les rendre.
S'ensuit une très longue cavale pour les deux enfants, de couvent en couvent, de monastère en monastère, en France, en Suisse, en Espagne. Ils seront cachés, ballotés, déguisés, enfermés, isolés et ce pendant huit longues années au terme desquelles ils retrouveront leur famille maternelle installée en Israël.



Rayons : Jeunesse > Littérature Enfants > Romans

  • EAN

    9782367403434

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    174 g

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yaël Hassan

Yaël Hassan est née à Paris en 1952. Après avoir passé sa jeunesse en Israël, elle revient en France en 1984 pour s'y installer définitivement. Un accident de la route survenu en 1994 mettra fin à une carrière de plus de 20 ans dans le tourisme. Mettant à profit le temps d'une très longue immobilisation, elle rédige son premier roman, Un grand-père tombé du ciel qui recevra de nombreux prix dont le Prix du Roman Jeunesse 1996 du Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Prix Sorcières 1998.

empty