Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 19/08/2022

On achève bien les éleveurs ; résistances à l'industrialisation de l'élevage

,

À propos

Ce que nous nommons encore élevage se trouve aujourd'hui pris entre deux feux. D'un côté, le souci légitime de l'impact écologique et sanitaire de la production industrielle de viande et de produits d'origine animale rejoint le refus de maltraiter - voire tuer - les animaux. De cela émerge une remise en cause profonde du geste d'élevage. Est-ce là un progrès pour notre humanité ou un nouveau stade de l'« administration du désastre » ?
De l'autre côté, les éleveurs sont dépossédés de leur métier par des procédures toujours plus rigides et intrusives : puçage RFID des ovins et caprins, chantage aux primes agricoles, bureaucratisation croissante, reproduction artificielle... Décriés d'une part, ils sont administrés de l'autre - en attendant que disparaisse la possibilité même d'élever des animaux autrement qu'en les concentrant dans de gigantesques usines.
Ces menaces qui pèsent sur l'élevage sont un des symptômes de la soumission toujours plus grande de toutes et tous à la société industrielle. Le monde se referme alors que la liberté s'efface devant le contrôle systématique : au fond, ce que nous faisons subir aux animaux, nous nous l'infligeons également à nous-mêmes.
Éleveurs et chercheurs qui les accompagnent dans leurs luttes, toutes et tous expliquent dans ce livre pourquoi l'élevage doit être préservé afin que nos vies restent authentiquement humaines.



Rayons : Sciences & Techniques > Sciences de la vie > Sciences de la vie autre

  • EAN

    9782373090291

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    26 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    480 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Guillaume Trouillard

Il avait décidé de prendre un peu de temps pour lui, après deux ans à bosser sur l'excellent album Welcome, où il se muait gracieusement (et pour les beaux yeux de sa petite fille) en entomologiste des temps modernes. Réveillé dans sa tanière bordelaise, le dessinateur palois (également fondateur de la revue Clafoutis et directeur des Editions de la Cerise) s'est immédiatement emballé pour le projet Bijoux d'Hiver et a heureusement décidé de remettre ses vacances à plus tard pour mieux collaborer avec Arnaud Cathrine, dont il vient ici illustrer de son trait lumineux la nouvelle Comme Je T'attends. Du travail d'orfèvre pour ce caméléon artistique aux multiples facettes...

empty