À propos

Hans Hartung et le cinéma.
Cet essai explore une facette de Hans Hartung (1904-1989) d'apparence improbable : les liens de ce géant de la peinture abstraite avec le cinéma. Il n'existe aucun film de Hartung, ni d'inclination réelle de sa part pour le septième art. Mais une enquête au coeur d'innombrables archives jusqu'alors inédites révèle des réseaux insoupçonnés : ce sont, entre autres, des réalisateurs comme Alain Resnais, Henri-Georges Clouzot, Jean-Luc Godard, Éric Rohmer, plus récemment Larry Clark, qui ont admiré l'homme et sa peinture. Sa vie de héros antinazi, ex-légionnaire amputé au genou, traversé d'expériences cauchemardesques, mais déterminé à peindre ses « taches », passionnait. Qu'il ait été parodié, glorifié dans des décors de film, ou qu'il ait nourri des rôles campés par Anthony Perkins comme Maurice Ronet, Hartung est un fascinant point aveugle du cinéma. Cet essai le montre en « névropathe », en « escroc », en « dandy lettriste », en « artiste pascalien », et les caméras qui se sont emparées de lui livrent, en retour, des cadrages nouveaux sur son esthétique. Enfin, l'auteur exhume une constellation de films des années 1960-1970 sur l'art et les artistes. Autant d'éléments illustrés par une iconographie rare qui offre de Hartung une image bouleversée, réinventée : un « Hartung Nouvelle Vague ».


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Pauline Mari

  • Éditeur

    Les Presses Du Reel

  • Distributeur

    Les Presses Du Reel

  • Date de parution

    14/10/2019

  • Collection

    Dedalus

  • EAN

    9782378961152

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Poids

    470 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pauline Mari

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Pauline Mari est historienne de l'art. Spécialiste des liens entre le cinéma et les beaux-arts, elle a notamment publié Le Voyeur et l'Halluciné, au cinéma avec l'op art (Presses universitaires de Rennes, 2018) et été co-commissaire de l'exposition « Le diable au corps » au Musée d'Art moderne et d'Art contemporain de Nice, en 2019.

empty