Introduction à castoriadis
Introduction à castoriadis

Introduction à castoriadis

À propos

Philosophe, économiste et psychanalyste, Cornelius Castoriadis (1922-1997), cofondateur de la revue Socialisme ou Barbarie, fut l'un des auteurs de référence pour la génération 1968. Sa critique interne du marxisme l'a conduit à remettre en cause les conceptions déterministes de l'histoire. Il leur oppose l'idée d'une institution de la société par des configurations imaginaires qui se succèdent sans se déduire de façon prévisible les unes des autres. De l'héritage marxiste, Castoriadis retient toutefois le projet révolutionnaire, celui d'une communauté où le libre développement de chacun sera la condition du libre développement de tous. Une utopie que l'échec du socialisme réel semble avoir définitivement condamnée. Mais c'est justement ce qui fait l'actualité de la pensée de Castoriadis : il montre que cet horizon est toujours le nôtre si le projet d'autonomie ne vise pas la perfection rêvée d'un état à venir, ni une société transparente, mais une démocratie radicale, dans laquelle les citoyens ne croient plus que les institutions sont imposées par la nécessité historique, mais savent que leur responsabilité est de les conserver ou de les transformer.

Sommaire

Introduction
Contre le courant - Deux points de repère : Sartre et Merleau-Ponty
I / Un Grec moderne - « Socialisme ou Barbarie » - « Un petit machin de rien du tout » - La sortie du tunnel - Querelles et scissions - Mai 68 - Une interruption de l'apathie politique - Kriegspiel ou psychodrame ? - Questions rétrospectives
II / L'héritage marxiste - Le projet d'autonomie - L'autonomie comme processus historique - Entre marxisme et léninisme - La question russe - Le concept d'exploitation - Qu'est-ce que la bureaucratie ? - La société bureaucratique - Devant la guerre - Ordre totalitaire ou société cynique ?
III / La rupture avec le marxisme - L'économie marxiste - Lutte des classes ou déterminisme historique - Valeur des marchandises et luttes pour fixer la valeur du travail - Le capitalisme moderne : une critique artistique ? - Y a-t-il une contracdiction fondamentale ? - L'esprit du capitalisme et sa « contradiction fondatrice » - Les avatars du discours autogestionnaire
IV / Politique et philosophie : société autonome et pensée autonome - Penser avec les autres, dans la cité démocratique - « Le projet d'autonomie n'est pas une utopie » - La société autonome et l'autonomie du sujet - L'autonomie comme situation active
V / L'imaginaire social - Le social-historique - La logique héritée, « ensembliste-identitaire » - La création humaine - L'imaginaire de l'expansion illimitée - La monade psychique - « Ich bin die Brust » - L'homme prométhéen - Les passions instituantes - L'imaginaire politique : la création démocratique - Décider par nous-mêmes et en connaissance de cause - En attendant les Barbares
Repères bibliographiques.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782707150837

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    11.1 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    116 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Jean-Louis Prat

Jean-Louis Prat, né en 1944, est agrégé de philosophie. Membre du MAUSS, il a collaboré à plusieurs numéros de la Revue du MAUSS semestrielle.

empty