À propos

Dans une atmosphère de fin de règne, la Tunisie du général président Zine el-Abidine Ben Ali a vu son épouse, Leila Trabelsi, jouer depuis plusieurs années un rôle déterminant dans la gestion du pays. Main basse sur la Tunisie : telle semble être l'obsession du clan familial de la « présidente », comme le relatent en détail les auteurs de ce livre, informés aux meilleures sources et peu avare en révélations. Du yacht volé à un grand banquier français par le neveu de Leila à la tentative de mainmise sur les secteurs clés de l'économie, les affaires de la famille Trabelsi se multiplient sur fond de corruption, de pillage et de médiocrité intellectuelle.
Mais la surprise dans cette triste vie du sérail tunisien vient de la forte personnalité de Leila, bien plus proche d'une Catherine de Médicis que d'une courtisane de boudoir. Son appât du gain et son habileté à placer les siens en font la digne héritière de Wassila Bourguiba, qui gouverna la Tunisie dans l'ombre d'un président vieillissant et malade. Connue pour la place faite aux femmes dans la vie publique, la Tunisie est le seul pays arabe où l'épouse du chef de l'État puisse prétendre à un tel rôle. Après l'influence, le pouvoir ? Alors que se préparait une nouvelle élection présidentielle truquée de Ben Ali, Leila tentait de se poser en régente, avec l'aide des siens et le silence complice de la France.
Nicolas Beau et Catherine Graciet plongent ici dans les arcanes, les alliances et les trahisons d'un pouvoir familial mesquin et perverti, qui tient lieu d'État dans une société à la dérive. Et où tous les signaux ? politiques, économiques et sociaux ? passent progressivement au rouge, tandis que le président et son entourage se préoccupent surtout de s'enrichir et de réprimer toute contestation.


Sommaire

Introduction. Leila Trabelsi, l'usurpatrice La place des femmes, ou l'exception tunisienne De Wassila Ben Ammar à Leila Trabelsi Plus qu'un clan, pas encore une mafia « Enrichissez-vous ! » 1. Des maîtresse femmes au pouvoir Légitimité amoureuses et valeurs partagées Wassila, un « véritable contre-pouvoir » Saïda Sassi, de Bourguiba à Ben Ali Leila, une icône de la modernité La « femme tunisienne » à toutes les sauces Une personnalité en trompe l'oeil Le retour du refoulé ?
2. Une fulgurante ascension Le secret des deux Leila De l'agence de voyages au secrétariat de direction Climat de terreur à Tunis Les sept familles qui pillent la Tunisie Un boulevard pourles Trabelsi 3. Cohabitation au palais de Carthage Les Ben Ali, couple infernal Quand Leila fait et défait les carrières Abdelaziz Ben Dhia, l'homme des missions secrètes de Ben Ali Abdelwaheb Abdallah, « majordome de la famille Trabelsi » Conseillers occultes et appareil sécuritaire : les pilliers du régime Le RCD, parti-État dédié au culte de Zine 4. Belhassen Trabelsi, le vice-roi de Tunisie « Monsieur frère » fait des emplettes au patrimoine historique Gare à vos entreprises !
Un partenariat gagnant-gagnant avec Hédi Jilani Belhassen Trabelsi se bonifie avec l'âge 5. Imed Trabelsi, le matelot Pas un, mais trois yachts volés !
Imed, l'enfant terrible des Trabelsi Imed fait embastiller un innocent La vengeance de Leila 6. Leila, directrice d'école : l'affaire du lycée Pasteur Main basse sur l'enseignement, avec l'aide de la France Des résultats plus que mitigés Le lycée Louis-Pasteur, un concurrent à éliminer Appétits immobiliers et passe-droits Du sur mesure pour les rejetons du clan Trabelsi Des Scuds bien ajustés 7. Sakhr Materi, l'héritier présumé Leila et Naïma, les rivales L'alliance de la République et du beylicat 17 millions d'euros dans la corbeille à mariage de Sakhr La vie rêvée de « Monsieur Gendre » Gare aux vents contraires 8. « Miracle » économique : l'envers du décor Le chouchou tunisien Des statistiques publiques en trompe l'oeil Premières turbulences liées à la crise mondiale Diplômés au chômage et boom de l'économie informelle La classe moyenne s'essouffle 9. Le vent tourne pour le régime de Ben Ali Le bassin minier de Gafsa s'embrase La France envers et contre tout Bernard Kouchner insulté Dolce vita en Tunisie Les États-Unis haussent le ton Conclusion. Les incertitudes d'une fin de règne L'Audace, victime du harcèlement de Carthage La paranoïa d'une dictature en bout de course La « régente » Leila gère la succession.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Hommes / Femmes politiques


  • Auteur(s)

    Nicolas Beau, Catherine Graciet

  • Éditeur

    La Decouverte

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    01/10/2009

  • Collection

    Cahiers Libres

  • EAN

    9782707152626

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    178 Pages

  • Longueur

    22.1 cm

  • Largeur

    13.8 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    228 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nicolas Beau

Nicolas Beau, journaliste au Canard enchaîné, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont " Paris, capitale arabe " (Seuil, 1995) et " Notre ami Ben Ali " (avec Jean-Pierre Tuquoi, La Découverte, 1999). Catherine Graciet, journaliste indépendante, collabore notamment au " Journal hebdomadaire ", premier média de la presse indépendante marocaine.

Catherine Graciet

Catherine Graciet, qui écrit le livre avec Bernard Cheynel, a déjà publié plusieurs enquêtes dont La Régente de Carthage, Le Roi prédateur et Sarkozy-Kadhafi : histoire secrète d'une trahison.

empty