Revue raisons politiques n.68 ; prises de parole : les discours subalternes

À propos

À quelles conditions la prise de parole peut-elle devenir un acte politique ?
Ce dossier se propose d'explorer les modalités selon lesquelles prendre la parole produit des effets politiques capables de changer, de renverser ou de transfigurer les rapports de forces au sein d'une situation ou d'une société données.
Tout individu qui revendique des droits, qui se soulèvent contre ce qui apparaît comme intolérable, qui remet en discussion les normes régissant la société, qui arrache au passé les éléments susceptibles de revêtir une importance politique pour le présent, envisage la prise de parole comme un acte politique. Mais la prise de parole marque aussi les moments les plus intenses des révolutions et des soulèvements comme des manifestations non-violentes. Elle caractérise tant des phénomènes d'émancipation que des phénomènes viciés de populisme, voire à caractère réactionnaire.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782724635027

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    106 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

empty