Nerval, les filles du feu, les chimeres

À propos

Après sa mort, Nerval tombe quasiment dans l'oubli jusqu'à la fin du XIXe siècle.
Ce n'est qu'en 1894 que Rémy de Gourmont réédite Les Chimères et fait l'éloge de l'Idéalisme. D'autres redécouvrent la perfection classique de sa prose qu'ils opposent à l'obscurité du Symbolisme. Au XXe siècle, Gérard de Nerval s'impose comme la figure emblématique d'une lignée d'écrivains qui ont voulu réenchanter le monde. Son oeuvre, écriture du rêve plus sensible à la réalité qu'on a voulu le dire, instaure une révolution du langage poétique, ouvre la voie à Proust, Apollinaire, Breton ou encore Bonnefoy, et le consacre, au miroir du temps, comme l'un des pères fondateurs de la Modernité.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales


  • Auteur(s)

    Gisèle Séginger

  • Éditeur

    Ellipses

  • Distributeur

    Ellipses

  • Date de parution

    01/04/2004

  • EAN

    9782729817459

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    252 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    468 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gisèle Séginger

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Gisèle Séginger, ancienne élève de l'ENS Fontenay-aux-Roses, est professeur à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée et responsable du Centre de Recherche Littératures, Savoirs et Arts (LISAA), de la série Gustave Flaubert (Éditions Minard) et de la collection « Formes et Savoirs » des Presses Universitaires de Strasbourg. Elle est spécialiste des rapports entre littérature et savoirs, fiction et histoire. Elle a publié des travaux sur le roman et la poésie du XIXe siècle.

empty