La France et l'OTAN en Syrie ; le grand fourvoiement

À propos

La première victime d?une guerre, c?est la vérité.? Rudyard Kipling La guerre de Syrie, qui a fait plus de 350 000 morts, s'est trouvée obscurcie par sa complexité géopolitique, mais aussi par un déchaînement sans précédent de la machine de propagande occidentale qui en a fait de manière simpliste une lutte du bien (l'OTAN) contre le mal (Assad et ses soutiens, dont la Russie), l'idéologie prenant, dans les chancelleries, la place de la raison.

Fort de son recul historique, Roland Hureaux expose avec clarté les enjeux régionaux et planétaires de cette guerre ; il montre le rôle de l'idéologie libérale-impérialiste (néo-conservatrice) dans son déclenchement, l'alliance paradoxale, ignorée du grand public, entre l'OTAN et une rébellion essentiellement islamiste, la défaite finale des Occidentaux et ses immenses conséquences.

La guerre de Syrie, comme celles d'Afghanistan, d'Irak, et de Libye, est à l'origine d'une vague migratoire sans précédent vers l?Europe et n'est pas sans lien avec le retour du terrorisme. La France, engagée à fond du côté des rebelles, au mépris de ses intérêts les plus évidents et de sa mission historique de protection des chrétiens d'Orient, a, quant à elle, perdu l?essentiel de son crédit dans la région.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Politique internationale > Relations internationales

  • EAN

    9782758702115

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    264 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Roland Hureaux

Normalien et énarque, Roland Hureaux a été membre des cabinets de Philippe
Séguin et Édouard Balladur et professeur associé à l'Institut d'études politiques de
Toulouse. Agrégé d'histoire, il a publié différents essais touchant à la politique et à
l'histoire, inspirés à la fois par sa connaissance de l'histoire et une large expérience
administrative, diplomatique et politique. Il est membre du comité scientifique de la
Fondation Charles de Gaulle. Il est également chroniqueur associé à Marianne 2.

empty