La Cour pénale internationale : leucophilie ou négrophobie ?
Nouv.

La Cour pénale internationale : leucophilie ou négrophobie ? (préface Charles Moumouni)

(Direction), (Direction),

À propos

L'opinion publique africaine sur la Cour pénale internationale (CPI), laquelle applique le droit pénal international à deux vitesses, et l'assentiment de l'Union africaine (UA) à son égard, qui projette l'instauration d'une cour qui garantirait ses intérêts, ont inspiré le présent ouvrage. Les débats actuels des médias et des arènes politiques méritent que la communauté scientifique africaine et africaniste se mobilise.
La CPI est le premier tribunal pénal permanent et universel capable d'«?exercer sa compétence à l'égard des personnes pour les crimes les plus graves ayant une portée internationale?» (Statut de Rome de la CPI, article 1). Les procédures ouvertes au sujet des violations majeures commises depuis 2004 concernent principalement celles des pays africains. De ce fait, l'opinion africaine s'interroge sur l'impartialité de la CPI, déclarant qu'elle oriente ses poursuites vers les Africains (faisant preuve de «?négrophobie?»), tout en protégeant les Blancs («?leuchophilie?»). Ces contestations appellent à quelques clarifications sur les fondements juridiques réels, voire historiques, des procédures engagées devant la CPI.
Cet ouvrage collectif explore la position de l'Afrique sur la CPI en tentant de faire le point sur les «?flétrissures?» historiques non assumées ainsi que sur la pointe d'acharnement occidental vis-à-vis de l'Afrique. Il vise à faire connaître cette crise profonde qui secoue la CPI et le continent africain et qui provoque une levée de boucliers.



Sommaire

Couverture.
Collection Sociétés africaines en mutation.
Crédits.
Préface.
Table des matières.
Liste des acronymes et des sigles.
Introduction générale.
Bibliographie.
PARTIE 1. LA CPI CONTRE L'AFRIQUE.
Chapitre 1. Leuchophilie ou négrophobie??
Chapitre 2. Les dérives de la Cour pénale internationale.
PARTIE 2. LE RÉVEIL DE L'AFRIQUE FACE À LA CPI.
Chapitre 3. Les législations des États africains en matière d'exécution des peines d'emprisonnement prononcées par la CPI.
Chapitre 4. Le rôle des États africains dans la lutte contre l'impunité avec ou sans la CPI.
Chapitre 5. L'Afrique et la Cour pénale internationale ou la chronique d'un divorce amorcé.
Chapitre 6. La déloyauté face à l'humiliation.
PARTIE 3. DE LA CRITIQUE DE LA CPI À CELLE DE L'AFRIQUE.
Chapitre 7. La relation Union africaine-Cour pénale internationale face aux vicissitudes de l'ordre mondial post-2001.
Chapitre 8. L'Afrique face à la justice internationale.
Chapter 9. The International Criminal Court and Sudan.
Chapitre 10. Les ONG et la CPI face à la déstabilisation de l'Afrique.
Chapitre 11. La Cour pénale internationale et les États africains.
Chapitre 12. L'Afrique et la Courpénale internationale.
Chapitre 13. Le retrait de l'Union africaine et de ses États membres signataires du Statut de Rome.
Chapitre 14. Les Chambres africaines extraordinaires.
Conclusion générale.
Bibliographie.
Notices biographiques.
Dans cette collection.
Quatrième de couverture.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le droit

  • EAN

    9782760552456

  • Disponibilité

    À paraître

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Longueur

    22.9 cm

  • Largeur

    15.2 cm

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty