Bâtir pour Napoléon : une architecture franco-italienne

(Direction), (Direction), (Direction),

À propos

Le règne de Napoléon apporte en architecture une impulsion décisive. Entre les desseins « révolutionnaires » de la fin du Siècle des Lumières et les grandes mutations urbaines du XIXe siècle, les initiatives privées et publiques s'y multiplient avec l'ambition de moderniser les villes et les territoires. L'Empire demande des palais, des monuments symboliques et commémoratifs, des équipements et de nouveaux quartiers d'habitation, mais aussi des espaces publics rénovés et des infrastructures. Il puise ses références dans l'Italie antique et Renaissance, alliant le modèle italien et la culture architecturale parisienne. Le volontarisme napoléonien, qui alimente cet idéal de réforme architectural et urbain, fait de Paris et Milan deux grands laboratoires. Mais l'entreprise se décline à toutes les échelles, touchant de nombreuses villes des deux côtés des Alpes.
Centrés sur la culture architecturale italienne et française à l'époque napoléonienne (1796-1815), les essais réunis dans ce volume dressent un bilan de cinquante ans de réflexion dans les domaines de la théorie, de l'enseignement, de la création architecturale et du décor.


Rayons : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme > Histoire de l'architecture > 19e siècle


  • Auteur(s)

    Letizia Tedeschi, Jean-Philippe Garric, Daniel Rabreau, Collectif

  • Éditeur

    Mardaga Pierre

  • Distributeur

    Dilisco

  • Date de parution

    25/11/2021

  • EAN

    9782804706326

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    20.5 cm

  • Épaisseur

    3.2 cm

  • Poids

    1 512 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Jean-Philippe Garric

Jean-Philippe Garric est architecte et historien de l'architecture, professeur d'histoire de l'art contemporain à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de l'histoire culturelle de l'architecture et notamment du livre d'architecture à la période contemporaine, il travaille depuis vingt ans sur l'architecture rurale. Il a dirigé avec Valérie Nègre les expositions « Le Viticulteur architecte » (1998) et « La Ferme réinventée » (2001) et il a récemment participé à l'organisation des colloques « L'Art de Bâtir aux Champs » (2010) et « La Ferme moderne » (2012), publiés en ligne.
Aux éditions Mardaga, il a publié Recueils d'Italie. Les modèles italiens dans les livres d'architecture français (2004) et dirigé l'ouvrage collectif Le Livre et l'architecte (2011, avec Émilie d'Orgeix et Estelle Thibault).

Collectif

.

empty