Le massif du Mont-Blanc

À propos

Il semble presque incongru de trouver une étude géologique sous la plume du plus célèbre architecte des monuments historiques, le restaurateur de Notre-Dame de Paris ou de la cité de Carcassonne.
Egalement dessinateur et aquarelliste, Viollet-le-Duc fit de nombreux voyages dans les Pyrénées et les Alpes où il passa huit saisons d'été dans le massif du Mont-Blanc afin d'en compléter les relevés topographiques.
« Analyser curieusement un groupe de montagnes, leur mode de formation et les causes de leur ruine ; reconnaître l'ordre qui a présidé à leur soulèvement, les conditions de leur résistance et de leur durée au milieu des agents atmosphériques, noter la chronologie de leur histoire, c'est, sur une plus grande échelle, se livrer à un travail méthodique d'analyse analogue à celui auquel s'astreint l'architecte. [...] J'écris pour tout le monde, ç'a toujours été le but auquel je visais, et n'ai d'autre prétention, en donnant au public le résumé de mes observations, que de faire pénétrer, chez le plus grand nombre, le désir ardent d'étudier la nature, notre mère commune...
» (extrait de l'Introduction).

Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782824004808

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    226 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Poids

    380 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eugène-Emmanuel Viollet-Le-Duc

Eugène Viollet-le-Duc (Paris, 1814 – Lausanne, 1879), célèbre pour ses restaurations souvent controversées de monuments emblématiques (Vézelay, Carcassonne, Notre-Dame de Paris, etc.), a en outre laissé une oeuvre écrite abondante, parmi laquelle il faut citer le monumental Dictionnaire raisonné de l'architecture française (10 vol., Paris, 1854-1868) et les incontournables Entretiens sur l'architecture (Infolio, 2010). Ses théories ont influencé durablement l'art du XXe siècle.

empty