À propos

La Transnistrie, en Moldavie, n'est reconnue comme pays que par les Transnistriens, ce qui n'empêche pas cet ex-territoire soviétique d'avoir son propre drapeau, son président et une capitale bien à elle, Tiraspol. Nombre de ses habitants regrettent l'époque où Moscou régnait sur toute l'Europe de l'Est. Aujourd'hui, le gouvernement moldave se préoccupe peu de leur avis et se rapproche d'une Union Européenne dont les Transnistriens ne veulent pas. Dans ce bel album photographique en couleurs, Nicolas Righetti dresse un portrait original des habitants de ce pays qui n'en est pas un.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Faits de société / Actualité


  • Auteur(s)

    Nicolas Righetti

  • Éditeur

    Favre

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    18/09/2014

  • EAN

    9782828914455

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    29.7 cm

  • Largeur

    18.8 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    866 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Nicolas Righetti

Nicolas Righetti est né en 1967 à Genève, où il vit actuellement. Il
travaille pour de nombreux journaux comme La Repubblica, Newsweek,
The New York Times, etc. Ses voyages à travers le monde, notamment
en Asie, éveillent en lui un intérêt croissant pour les figures politiques
mégalomanes et totalitaires. Son livre Le Dernier Paradis sur la Corée du
Nord remporte le premier prix Swiss Press Photo en 2004, et les images
du livre Love Me Turkmenistan, consacré à l'iconographie démesurée du
dictateur Saparmourat Niazov, obtiennent le 1er prix World Press Photo
dans la catégorie ‘portrait story' en 2007.

empty