Jesper Just
Jesper Just

À propos

Nouvelle monographie.
Dans son travail filmique, Jesper Just associe les images, d'une qualité exceptionnelle, au son et à la musique. L'énigme vient perturber la narration et la tension créée laisse émerger la poésie. L'artiste livre ainsi le spectateur à ses interrogations et ses émotions. La création conçue pour le Palais de Tokyo est composée d'une installation audiovisuelle et d'une intervention spatiale transformant l'espace et le parcours du visiteur. Le One World Trade Center, gratte-ciel iconique et controversé, est autant le décor des films qu'un personnage en soi. Il a fonction de membre fantôme et constitue aussi le témoignage d'une résilience. Les films suivent deux personnages : une jeune fille, qui n'apparaît pas comme un individu mais incarne les idéaux de jeunesse et de féminité véhiculés aujourd'hui, et une enfant handicapée. Les personnages se reflètent, s'opposent et interagissent, pour explorer les concepts de capacitisme et d'autonomisation, questionnant ainsi les limites du corps et de l'individualité.
Cette monographie rassemble une conversation entre Jesper Just et Katell Jaffrès, commissaire de l'exposition de Jesper Just au Palais de Tokyo, un essai de Fabien Danesi, un portfolio de vues de l'exposition, d'images extraites de films de Jesper Just réalisés entre 2002 à 2013, un ensemble d'images extraites de Servitudes, les neuf nouveaux films réalisés par Jesper Just, et un ensemble de notices sur une sélection d'oeuvres de l'artiste.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Art vidéo

  • EAN

    9782840668022

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Fabien Danesi

Docteur en Histoire de l'art, Fabien Danesi est actuellement maître de conférence en pratique et théorie de la photographie à l'UFR des arts de l'université de Picardie Jules-Verne à Amiens. Ancien pensionnaire de la Villa Médicis-Académie de France à Rome en 2007-2008, il a enseigné auparavant à l'université François-Rabelais de Tours, à Paris 13 Nord, à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Membre de l'Association internationale des critiques d'art, il collabore régulièrement avec le Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du palais de Tokyo.

empty