Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 19/08/2022

La chute de l'Union soviétique 1982-1991

À propos

C'est à la mort de Leonid Brejnev, le 10 novembre 1982, que commence la longue agonie de l'URSS. Elle durera près de dix ans, mais il suffira de trois jours entre le 19 et le 22 août 1991 pour que s'effondre totalement l'ensemble du système totalitaire lénino-marxiste, au prix de « seulement » six victimes humaines : trois jeunes héros de l'anticommunisme et trois hauts dignitaires qui se donnèrent la mort. Depuis la disparition de Staline en 1953, la situation économique en Union Soviétique n'a cessé de se dégrader. L'URSS est rongée par le vieillissement de ses dirigeants, à son apogée sous Brejnev. Dans les années précédant sa mort à l'âge de 75 ans, le dernier « tsar communiste » a déjà été contraint à des reculades humiliantes, en particulier sur la question des missiles en Afghanistan et en Pologne. Une nouvelle société, des économies parallèles, des contre-cultures et des dissidences que le pouvoir ne peut plus maîtriser se sont développées. Le réformiste Mikhaïl Gorbatchev est finalement élu par le Soviet Suprême en 1985. Le 19 août 1991, il est victime d'un putsch. Même si l'action échoue trois jours plus tard, elle précipite la chute du secrétaire général du Parti et celle de l'Union Soviétique. En voulant renverser Gorbatchev pour sauver l'URSS, les putschistes ont précipité sa fin. Le régime implose en effet le jour de Noël avec la démission de Gorbatchev. Les unes après les autres, les républiques proclament leur indépendance.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde

  • EAN

    9782847347159

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    325 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    430 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty