Etudes sur spinoza et les philosophies de l'age classique Etudes sur spinoza et les philosophies de l'age classique
Etudes sur spinoza et les philosophies de l'age classique
Etudes sur spinoza et les philosophies de l'age classique

Etudes sur spinoza et les philosophies de l'age classique

À propos

Les travaux d'Alexandre Matheron sur Spinoza et sur la philosophie de l'âge classique représentent un des points forts de l'école française d'histoire de la philosophie. Après Individu et Communauté chez Spinoza et Le Christ et le salut des ignorants, ces études complètent la vision du spinozisme et de son contexte, de ses racines et de sa signification historique. Elles traitent de tous les domaines du rationalisme classique : métaphysique, théorie de la connaissance, analyse des passions, éthique, politique et religion.


La méthode qui anime ces textes est celle d'une analyse structurale de la pensée philosophique : il s'agit de prendre au sérieux le caractère conceptuel des doctrines, leurs enchaînements argumentatifs, la rigueur et la cohérence de leurs catégories. Mais la considération de l'architecture d'un monument théorique ne se conçoit pas sans la biographie non de l'auteur mais de l'oeuvre : comment Spinoza est devenu Spinoza ; en d'autres termes, comment il a forgé sa pensée en traversant les arguments et les concepts de Machiavel, de Hobbes ou de Descartes pour arriver à des formulations de plus en plus spinozistes de son ontologie de la puissance. Le rationalisme absolu apparaît ainsi non seulement comme contenu des pensées étudiées mais aussi comme méthode d'histoire de la philosophie.


Une démarche qui a donné des outils intellectuels à plusieurs générations de chercheurs et qui indique aujourd'hui le chemin pour pénétrer dans l'univers de la pensée classique. La seule façon rigoureuse de nous demander ce qui pour nous, de ces philosophies, est vrai.



Sommaire

Préface de Pierre-François Moreau PREMIERE PARTIE ETHIQUE, ANTHROPOLOGIE, POLITIQUE, RELIGION L'anthropologie spinoziste ?

Psychologie et politique : Descartes et la noblesse du chatouillement Amour, digestion et puissance selon Descartes Spinoza et le pouvoir Spinoza et la décomposition de la politique thomiste : machiavélisme et utopie Spinoza et la problématique juridique de Grotius Le « droit du plus fort » : Hobbes contre Spinoza La fonction théorique de la démocratie chez Spinoza et Hobbes Obligation morale et obligation juridique selon Hobbes État et moralité selon Spinoza Éthique et politique chez Spinoza Le problème de l'évolution de Spinoza du Traité théologico-politique au Traité politique L'indignation et le conatus de l'État selon Spinoza Passions et institutions chez Spinoza Spinoza et la propriété Maîtres et serviteurs dans la philosophie politique classique Femmes et serviteurs dans la démocratie spinoziste Spinoza et la sexualité Politique et religion chez Hobbes et Spinoza Hobbes, la Trinité et les caprices de la représentation La déduction de la loi divine et les stratégies discursives de Spinoza Philosophie et religion chez Spinoza Le statut ontologique de l'Écriture sainte et la doctrine spinoziste de l'individualité L'État, selon Spinoza, est-il un individu au sens de Spinoza?


INTERLUDE DEUX LECTURES DE SPINOZA Les deux Spinoza de Victor Delbos L'anomalie sauvage d'Antonio Negri DEUXIEME PARTIE ETHIQUE, ONTOLOGIE, CONNAISSANCE, ETERNITE Modes et genres de connaissance Idée, idée d'idée et certitude dans le Tractatus de intellectus emendatione et dans l'Éthique Pourquoi le Tractatus de intellectus emendatione est-il resté inachevé ?

Descartes, le principe de causalité et la réalité objective des idées Essence, existence et puissance dans le livre I de l'Éthique : les fondements de la proposition 16 Physique et ontologie chez Spinoza : l'énigmatique réponse à Tschirnhaus La chose, la cause et l'unité des attributs L'année 1663 et l'identité spinoziste de l'être et de la puissance : hypothèse sur un cheminement Y a-t-il une théorie spinoziste de la prudence ?

Le moment stoïcien de l'Éthique de Spinoza Les fondements d'une éthique de la similitude Remarques sur l'immortalité de l'âme chez Spinoza La vie éternelle et le corps selon Spinoza L'amour intellectuel de Dieu, partie éternelle de l'amor erga Deum

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782847882186

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    741 Pages

  • Poids

    810 g

  • Distributeur

    Cid - Fmsh

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty