Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 26/08/2024

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Salima Hellal, François Laplantine

  • Éditeur

    Fage

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    28/03/2013

  • Collection

    Catalogue D'exposition

  • EAN

    9782849752937

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    168 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    22 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    635 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

François Laplantine

Tsunami, pandémie, attentat, guerre, menace nucléaire. Les catastrophes égrenées à longueur de journaux semblent s'emballer. L'œil se rive, sidéré, sur les mêmes images répétées à l'envi ; les chaînes d'info en continu, comme les fils Twitter qui ressassent les dépêches AFP, en disent à la fois trop et pas assez. Comment appréhender et dire les catastrophes ? Que font-elles au langage ? C'est cette brèche entre les mots et les choses, propre à la violence subie de l'épreuve, intime comme collective, que François Laplantine tâche ici de circonscrire. Si, selon la conclusion du Tractatus, « ce dont on ne peut parler, il faut le taire », Wittgenstein luimême n'a-t-il pas proposé de le montrer ? Dans cet essai, François Laplantine le prend au sérieux et explore, du buto à Beckett, des films sur la Shoah à Maguy Marin et Antonin Artaud, comment la création montre ce qui résiste à être dit. Les formes artistiques explorées signalent alors des voies permettant d'éviter les écueils du silence mais aussi du catastrophisme tapageur. Ce que peut le langage, mais aussi ce qui l'excède.

empty